Wild Spirits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Écorchure ne signifie pas fracture ! ft. Perce-Neige

Aller en bas 
AuteurMessage
Nuage d’Érable
Apprenti-Guérisseur ~ Modette
Nuage d’Érable
Age : 19
Date d'inscription : 16/03/2019
Messages : 143
Infos fermées
MessageSujet: Écorchure ne signifie pas fracture ! ft. Perce-Neige   Écorchure ne signifie pas fracture ! ft. Perce-Neige EmptyMer 3 Juin - 0:40

Un nouveau jour commençait chez les Venteux. L'aube pointait à peine le bout de son museau et pourtant on distinguait nettement la silhouette d'une boule de poils touffue qui scrutait calmement l'horizon. Nuage d'Érable était là, assis bien sagement à l'entrée de la tanière du guérisseur. Ses yeux ambrés parcouraient la clairière avec attention, apercevant la patrouille matinale rentrer avec quelques proies qui suffiraient probablement aux reines et aux petits. Les oreilles de l'apprenti frétillèrent et il se releva, étirant chacun de ses muscles un à un, baillant à s'en décrocher la mâchoire alors que sa queue bicolore se mettait à balayer l'air nerveusement.


Il fit ensuite volte-face et s'approcha de son antre, là où Feuille de Trèfle prenait un peu de repos. Un souffle discret s'échappa d'entre les babines du petit félin. Le guérisseur du Clan mettait réellement toute son énergie dans le bien de ses camarades et il pouvait à présent voir les courbes bien marquées de son mentor pour la fatigue et la faim. Il fallait dire que se nourrir ne faisait pas parti de ses priorités lorsque tout un tas de chats jonchaient désespérément le sol de leur tanière. Les quintes de toux et gémissements des cas les plus graves se faisaient même entendre de dehors. Nuage d'Érable soupira une énième fois. Même si la situation s'arrangeait, il espérait sincèrement qu'ils n'auraient aucun mort de plus à déplorer. 


Le Clan du Vent avait suffisamment souffert comme ça.


L'esprit perturbé, le félin au pelage bicolore quitta donc l'antre du guérisseur sans faire un bruit dans le but de ne pas déranger plus son aîné. Dehors, son regard doré se perdit sur la pouponnière, son ancienne tanière. En s'y approchant, il pouvait y entendre les miaulements enthousiastes des chatons intrépides et naïfs qui étaient vraiment loins de savoir en quoi consistait la vie.


Peut-être que parfois, Nuage d'Érable regrettait de ne pas être resté un chaton.


Sentant les ondes négatives envahir ses pensées, l'apprenti-guérisseur secoua la tête plusieurs fois, plantant fermement ses petites griffes blanches dans le sol du camp. Il se sentait fier de pouvoir enfin servir son Clan, de pouvoir se rendre utile et il ne devait pas perdre ses objectifs en tête. Nuage d'Érable n'était plus un chaton, il avait grandi et mûri. Il atteignait maintenant les douze lunes et devait se comporter comme le jeune adulte qu'il était en train de devenir. Il devait prouver à ses camarades qu'il serait là pour prendre la relève après Feuille de Trèfle, même s'il doutait de ses capacités. Il était certain qu'un meilleur guérisseur que son aîné n'existerait jamais, pas même dans les récits des anciens.


Le mâle au pelage blanc, roux et brun rentra ses griffes et ses muscles se détendirent tandis que son pelage retombait peu à peu en place. Le temps était précieux et le soleil commençait déjà à éclairer les quatre coins du camp du Vent alors s'il voulait pouvoir trouver de la mousse encore fraîche et imbibée d'eau, il devait s'activer.
Ses pattes se dirigèrent naturellement vers la tanière des guerriers où il y pointa le bout du museau. Sa truffe renifla un peu les odeurs des mâles et femelles plus âgés. Dans la pénombre, il put reconnaître la douce odeur de Perce-Neige, une guerrière bien plus âgée que lui et pourtant elle dégageait quelque chose de bien chaleureux, protecteur pour une guerrière du troisième âge. Enfin, le novice abusait un peu, elle n'était pas si vieille que ça et elle était surtout en bonne santé alors elle ferait l'affaire.
Le plus jeune plissa donc les yeux pour reconnaitre la forme de la guerrière blanche et quand il put l'atteindre, sa patte s'enfonça dans les cotes. Son museau humide effleura le front de la femelle et il miaula tout bas :


- Bonjour Perce-Neige. Je dois changer la litière des malades et leur apporter à boire. Feuille de Trèfle se repose alors j'aurais bien besoin de ton aide.


Sans plus attendre, il quitta la tanière des guerriers sachant pertinemment que la féline blanche pointerait le bout de sa truffe au bout de quelques minutes. Perce-Neige n'était pas du genre à ronchonner à son plus grand bonheur alors lorsqu'il aperçut son pelage immaculé et ses jolis yeux bleu encore endormis, un ronron amusé échappa à l'apprenti qui cependant resta silencieux, se réprimant pour ce ronronnement incontrôlé. Il ne devait pas oublier qu'elle était plus vieille que lui et qu'il n'était pas là pour s'amuser mais plutôt pour effectuer son devoir.


Les pattes du chat blanc et roux s'orientèrent vers les landes, un endroit vaste où il trouverait la majorité de ses plantes médicinales mais aussi un endroit qui pourrait être traversé par un léger ruisseau et généralement, un ruisseau était accompagné de mousse fraîche.  Le mâle resta donc sur ses gardes de peur de louper ce qu'il cherchait, le museau et les oreilles au vent, attentif à tout clapotis contre une éventuelle berge et quand il le perçut, ses petites oreilles pointues s'orientèrent vers le lieu et il redoubla la cadence, sans demander son reste à la guerrière.


Sauf que voilà, la précipitation n'était pas une bonne chose et par manque d'attention, Nuage d'Érable prit appuie sur une pierre qu'il aurait qualifié de tranchante puisqu'elle lui provoqua une vive douleur dans l'un de ses coussinets de sa patte avant gauche. Un gémissement s'échappa d'entre ses babines et l'apprenti-guérisseur s'arrêta dans sa course, le sang battant dans ses muscles. Il releva la patte doucement alors que quelques gouttes du liquide rouge s'écoulaient de sa plaie. La pierre qui était effectivement pointue et tranchante, s'était légèrement enfoncée dans sa patte et le mâle jura tandis qu'il attrapait de ses dents le corps étranger de son coussinet, le recrachant à quelques longueurs de queue de souris de là.


- Crotte de renard !!


Deux options s'offraient à l'apprenti, soit il expliquait à la guerrière qui l'accompagnait quelles plantes lui seraient bénéfiques mais ils en avaient pour des heures pour une blessure superficielle et ils manqueraient la mousse encore humide... soit le novice boitillait jusqu'au ruisseau pour tremper sa patte et éviter une éventuelle infection qui aggraverait son cas.
Revenir en haut Aller en bas
 
Écorchure ne signifie pas fracture ! ft. Perce-Neige
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] La Neige et le feu [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Spirits :: une sombre prophétie :: le clan du vent :: les territoires-
Sauter vers: