Wild Spirits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 « Oser, c'est perdre l'équilibre un instant. » || PV. Perce-Neige.

Aller en bas 
AuteurMessage
Griffe Rousse
Coureur
Griffe Rousse
Age : 22
Date d'inscription : 05/01/2019
Messages : 192
Infos fermées
MessageSujet: « Oser, c'est perdre l'équilibre un instant. » || PV. Perce-Neige.   « Oser, c'est perdre l'équilibre un instant. » || PV. Perce-Neige. EmptyMar 24 Mar - 2:17

Du temps. C'est ce qu'il lui avait fallu pour se sortir cette idée de la tête. Par idée, il entendait une flopée infernale de questions qui le menaçaient et l'envahissaient chaque seconde qu'il passait inoccupé. Incapable de trouver des réponses, ni mêmes les prémices de pistes de réflexion logiques et cohérentes à ce fouillis, le rouquin avait fait preuve d'une lâcheté déconcertante le reste de cette fameuse journée. Acceptant de se charger de toutes les tâches et besognes des uns et des autres, il ne s'était, volontairement, pas laissé une seule seconde le temps de souffler. Occupant ainsi son esprit à autre chose, il avait enchaîné les chasses dans la Lande, attrapant plusieurs proies à lui tout seul, se proposant ensuite pour aider les Anciens à refaire leur litière, avalant en vitesse une proie pour satisfaire la faim de son estomac sans même en apprécier le goût ou la consistance, il s'était ensuite fait la nourrice de ses cinq neveux et nièces pour soulager Étoile de Rose. Et s'il y avait bien une façon d'occuper son esprit et ses pattes, c'était bien en surveillant cinq chatons dans la fleur de l'âge. Loin d'être aussi épuisé qu'il pouvait l'être par la journée passée à être partout, les boules de poils se chamaillaient avec la vigueur de la jeunesse, puisant dans une source d'énergie que le rouquin n'avait plus depuis des lunes. Malgré la fatigue, il avait veillé au grain, prenant son rôle d'oncle et de figure masculine très au sérieux, ne repassant le flambeau à leur mère que lorsque celle-ci vint les réclamer, lui ordonnant d'aller se reposer. Et le Guerrier ne s'était pas fait prier. À peine avait-il pris congé de la petite famille qu'un bâillement était venu secouer sa mâchoire, l'appelant à rejoindre sa litière. Malgré l'épuisement qui parcourait la moindre cellule de son être, il n'avait pu s'empêcher de jeter un coup d’œil à cette forme féline à quelques litières de la sienne. Et s'il s'était juré de ne pas se laisser envahir par quoi que ce soit, l'espace d'une seconde, ce fut le cas, jusqu'à ce qu'il parvienne à décrocher son regard de sa fourrure immaculée, tombant presque raide de sommeil dans sa litière.

Le jour qui se leva fut pareil que le précédent. C'est du moins la ligne de conduite que le Guerrier s'efforça de suivre, à l'exception près qu'il n'eut pas le loisir de participer à une nouvelle patrouille en tête-à-tête avec Perce-Neige. Au bout du compte, il parvint à occuper ses méninges et ses pattes jusqu'au bout de l'après-midi. Le soleil avait commencé sa lente descente depuis un moment déjà, bientôt, il passerait la cime des arbres pour aller se coucher sur la ligne d'horizon et finalement s’évanouir dans un monde inconnu. Traînant un lapin qu'il venait de prendre dans la Lande, Griffe Rousse poussa cette fois-ci volontairement la réflexion, se laissant envahir par le souvenir enivrant d'un moment innocent et désinvolte. La simple évocation de ce souvenir laissa apparaître une sensation étrange de bien-être et un sourire béat sur son visage d'habitude si inexpressif. S'il en avait eu conscience, il aurait certainement alloué un remerciement solennel au Clan des Étoiles de pas être accompagné en cette occasion. Est-ce qu'elle aussi repensait à cet échange ? Est-ce qu'elle aussi peinait à comprendre ce qu'il s'était passé ? Était-elle aussi perdue que lui face à cette sensation étrange ? Est-ce qu'elle la ressentait au moins ? Elle lui avait dit qu'elle avait passé un bon moment et avait laissé planer l'idée que d'autres moments de partage pourrait être agréable... Avait-elle fait preuve d'honnêteté ou simplement d'une politesse apprise ? Devait-il continuer de s'occuper de son côté et attendre qu'elle revienne le trouver ? Que le moment idéal se présente ? Que le destin s'en mêle ? Perdu, Griffe Rousse se secoua la tête, comme pour tenter de remettre ses idées en place. En y réfléchissant, il se rendit compte qu'il ne connaissait pas vraiment la Guerrière, et par sa faute, il n'avait jamais pris réellement le temps d'apprendre à la connaître. Il l'avait toujours perçu comme une Guerrière aguerrie, la mentor de sa sœur adoptive qui plus est. Il n'avait jamais montré la moindre animosité envers elle, avait toujours fait preuve du même état d'esprit de camaraderie qu'il offrait à tous les autres membres de son Clan, mais pas plus. Pas plus, jusqu'à aujourd'hui. De retour au Camp, il trouva ses deux paires d'yeux bleus, prit une grande inspiration avant de se décider. Animé par un calme habituel, il s'approcha, s'arrêta à une longueur de queue et tenta de l'inviter :

« Perce-Neige ? Est-ce que tu voudrais partager ce lapin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Perce-Neige
Coureuse
Perce-Neige
Age : 21
Date d'inscription : 16/06/2019
Messages : 59
Infos fermées
MessageSujet: Re: « Oser, c'est perdre l'équilibre un instant. » || PV. Perce-Neige.   « Oser, c'est perdre l'équilibre un instant. » || PV. Perce-Neige. EmptyVen 3 Avr - 1:23

Perce-Neige avait peiné à trouver le sommeil. Elle s'était retrouvée assaillie de questions et n'avait pas réussi à fermer l’œil. Toutes ses pensées étaient liées à l’expérience qu'elle avait vécue dans la matinée avec Griffe Rousse. Elle n'arrivait pas à oublier les yeux d'un si beau bleu qui l'avaient longuement dévisagée durant leur échange. Elle aurait aimé que ce moment ne finisse jamais mais elle était vite revenue à la réalité. Elle n'avait d'ailleurs pas croisé le matou de tout le reste de la journée. Lui avait-elle fait prendre peur ? Il avait pourtant donné l'impression à la guerrière qu'il avait lui aussi passé un bon moment. Ou alors ce n'était que son imagination ? Elle s'était finalement endormie, avec un grand sourire, après avoir rejoué de nombreuses fois leur moment à deux dans sa tête.

Lorsqu'elle ouvrit les yeux, il lui fallut plusieurs minutes pour réaliser que ce qu'elle avait vécu la veille n'était pas un rêve. Elle rougit une nouvelle fois lorsqu'elle se rappela à quel point le museau du matou avait été proche du sien. Le soleil était déjà haut et la tanière des guerriers était quasiment vide, Griffe Rousse semblait déjà levé. Un peu déçue de ne pas pouvoir admirer la bouille endormie du guerrier, elle sortit de la tanière et décida d'aller chasser un peu. Tout se déroula bien, les proies s'étaient montrées nombreuses, elle et ses deux camarades qui l'accompagnaient étaient rentrés satisfaits de leur sortie. Perce-Neige n'avait pas réussi à se sortir le rouquin de ses pensées, si bien qu'elle n'avait été aussi efficace qu'à son habitude.

Perce-Neige, ne put s’empêcher d'être triste de ne pas avoir revu Griffe Rousse depuis la veille. Elle s'était pourtant montrée attentive en scrutant avec soin les environs. Alors qu'elle prenait un bain de soleil, elle l’aperçut qui sortait du camp. Elle sentit son cœur battre plus fort mais le guerrier était déjà parti avant même qu'elle n'ait le temps de se lever. Si il était resté, aurait-elle eu le courage d'aller lui parler sans raison valable ?

Le reste de la journée se déroula normalement, Perce-Neige avait participé à la vie du Clan en aidant les autres, elle en était satisfaite. Elle s'était arrêtée plusieurs fois sans le vouloir, luttant pour rester concentrée, toujours incapable de sortir le guerrier roux de son esprit. En constatant que l'air commençait à se rafraîchir, Perce-Neige ne put s’empêcher d'être surprise que la journée soit passée aussi vite. Mais aucune des secondes de cette journées n'avaient été passées en compagnie de Griffe Rousse. Perce-Neige était déçue, désormais elle en était sûre, il l'évitait.

Alors qu'elle s'approchait la tête basse du tas de gibier pour se prendre une proie, elle redressa subitement la tête en entendant des guerriers entrés dans le camp. Le cœur de la guerrière manqua un battement, Griffe Rousse venait de rentrer et il se dirigeait vers elle.

« Perce-Neige ? Est-ce que tu voudrais partager ce lapin ? »


La guerrière était prête à sauter de joie mais elle se contenta de légèrement s’approcher avant de s’installer en face de lui. Savoir qu'il voulait passer du temps avec elle, lui avait redonné confiance. Elle n'allait pas laisser passer cette chance.

«  Avec plaisir, je meurs de faim ! »


Perce-Neige ne mentait pas, elle n'avait pas pris le temps de manger depuis un moment et elle commençait à sérieusement le ressentir. La proposition de Griffe Rousse était donc la bienvenue. Elle se permit de prendre la première bouchée, la guerrière prit bien le temps de savourer son repas, le lapin était très bon. Elle dévisagea le guerrier d'un air affectueux, elle était heureuse de pouvoir passer à nouveau du temps avec lui. La femelle au pelage blanc poussa du bout du museau le lapin à son camarade pour l'inciter à, lui aussi, se servir.

« Merci beaucoup, c'est délicieux ! Mange, tu dois avoir faim toi aussi. » Perce-Neige regarda du coin de l’œil le tas de gibiers avant d'ajouter. « La chasse a l'air de s'être bien passée, ça fait plaisir de voir le tas de gibiers plus rempli ces derniers temps. En même temps, face à toi, les proies n'ont aucune chance ! »

Elle avait prononcé ses derniers mots d'un ton amusé. Elle aimait bien le complimenter pour voir s'il allait réagir. Elle allait profiter un maximum de ce moment avec lui, après tout c'était l'occasion idéal pour apprendre à mieux le connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Griffe Rousse
Coureur
Griffe Rousse
Age : 22
Date d'inscription : 05/01/2019
Messages : 192
Infos fermées
MessageSujet: Re: « Oser, c'est perdre l'équilibre un instant. » || PV. Perce-Neige.   « Oser, c'est perdre l'équilibre un instant. » || PV. Perce-Neige. EmptyLun 13 Avr - 20:31

Un petit pas en avant. Un. Minuscule. Dérisoire. Fluet. Mince. Abstrait, imaginaire et chimérique. Une simple invitation. Une requête accessible à tout être. Où est-ce qu'elle le mènerait ? Quelle serait la destination de tout ce cinéma que se jouait son esprit ? Il ne le savait pas. Pas encore. D'ailleurs, il n'avait pas même idée de là où il souhaitait se rendre. La destination de toute cette scène intérieure, de cette lourde réflexion, n'était toujours pas claire. Était-ce une erreur de sa part ? Est-ce qu'il faisait tout de travers ? Est-ce qu'il fonçait droit dans le mur à ne pas regarder ce qu'il pouvait bien y avoir devant lui ? Peut-être. Peut-être pas. Il peut-être parfois judicieux de laisser les choses se faire sans trop se poser de questions, sans trop tenter d'y avoir un rôle écrit, en ne profitant simplement que du moment présent et rien d'autre. C'est du moins l'idée qui tentait de se faire une place dans l'esprit embrumé du Guerrier. Et s'il avait franchi ce cap invisible que de lui-même revenir vers elle, l'envie de se dérober, de prendre de nouveau ses distances, de simplement passer à côté d'elle comme si de rien n'était, reprenant ainsi le cours normal des choses, lui avait un moment évincé l'esprit. Tremblant, chancelant, en son for intérieur, une autre seconde de plus qui s'écoulait lui aurait probablement fait choisir une toute autre option. Une partie de lui avait vite rejeté l'idée pour le forcer à ouvrir la gueule. Une simple invitation. Une simple requête d'attention. La proposition futile et ordinaire d'un moment de partage entre deux Guerriers, deux félins adultes. C'était là l'un des rituels les plus communs que les chats des Clans avaient instaurés entre eux, prendre quelques minutes pour partager une proie, renforçant ainsi le lien et la cohésion au sein de la tribu, redorant l'esprit de camaraderie. Il s'agissait d'un prétexte comme un autre, d'une occasion comme il y en existait toute une panoplie, mais Griffe Rousse ne put s'empêcher de ressentir un élan de gêne lorsqu'il referma la gueule sur cette sollicitation de la femelle.

Maître de l'expression de ses émotions, encore pour quelque temps, rien de tout ce ressenti, ce profond doute, qui planait encore, n'avait perlé de ses quelques mots. Rien de plus qu'une jovialité commune qu'il allouait à tous. Le lapin encore dans la gueule, le mâle ne quitta pas du regard Perce-Neige. S'empressant d'accepter l'invitation, avec un plaisir non dissimulé, comme si nul hésitation n'effleurait son esprit, il vit la Guerrière s’installer en face de lui alors qu'il s'était éloigné de quelques longueurs de queue de la pile de gibier, pour gagner en tranquillité. La voir si joyeuse et semblant si peu hésitante lui donna un brin d'assurance, laissant un sourire subtile éclairer ses babines alors qu'il déposa le lapin juste à ses pattes. Immobile, le rouquin attendit que la femelle prenne une première bouchée, suivant de ses yeux bleus le moindre de ses faits et gestes comme il pourrait le faire pour une proie. Perce-Neige s'exécuta rapidement, illustrant parfaitement l'appétit qu'elle disait avoir, plongeant à pleines dents dans le lapin encore tiède pour y prendre un morceau de chair. Bientôt, ce fut à son tour d'être scruté sous tous les angles, ou presque, dévisagé par la Guerrière blanche d'un air amusé, si intérieurement une sorte de chaleur lui monta aux joues, rien ne fit irruption à l'extérieur, le rouge caché sous son poil roux. Prenant à son tour une maigre portion de sa proie, la tension lui nouant l'estomac, il prit son temps pour mâcher longuement son morceau, les yeux rivés sur ses pattes, avant de river de nouveau ses yeux sur elle, lorsque son timbre de voix vint lui chatouiller les oreilles. Ses yeux de nouveau braqués dans les siens, Griffe Rousse but les remerciements et remarqua le ton amusé de ses derniers mots, compliment caché derrière une tournure de mots. Toujours aussi peu à l'aise avec l'exercice des éloges, il laissa un doute perlé une seconde dans son esprit avant de reprendre son sérieux habituel :

« Merci. Le retour de la belle saison rend la chasse plus facile, le Clan va pouvoir manger à sa faim maintenant. »

Et c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Perce-Neige
Coureuse
Perce-Neige
Age : 21
Date d'inscription : 16/06/2019
Messages : 59
Infos fermées
MessageSujet: Re: « Oser, c'est perdre l'équilibre un instant. » || PV. Perce-Neige.   « Oser, c'est perdre l'équilibre un instant. » || PV. Perce-Neige. EmptyDim 3 Mai - 18:22

Perce-Neige regarda avec enthousiasme Griffe Rousse. Elle était heureuse qu'il lui ait proposé de passer un peu de temps avec elle. Elle avait attendu avec impatience ce moment depuis le retour de leur patrouille de la veille. La situation du Clan n'était pas facile dernièrement et profiter de la compagnie de matou lui permettait d'oublier quelques temps tout ce qui lui prenait la tête. Elle avait certes de nouvelles inquiétudes à propos de ce début de flirt mais ce n'était rien comparé à la peur de voir ses amis attraper le Mal Rouge.

« Merci. Le retour de la belle saison rend la chasse plus facile, le Clan va pouvoir manger à sa faim maintenant. »

Perce-Neige fit un léger sourire. Griffe Rousse semblait gêné par son compliment et la guerrière ne put s’empêcher de trouver sa réaction mignonne. Le voir ainsi lui donnait encore plus envie de le flatter. Elle commençait à se sentir à l'aise avec lui et avait enfin repris le contrôle de ses émotions. Elle ne voulait plus se prendre la tête à savoir s'il l’appréciait ou pas, même si elle avait déjà sa petite idée. Elle avait décidé de profiter du moment présent sans penser à comment leur flirt allait évoluer. Le temps passait vite et les chances de se trouver un compagnon s'amenuisait au fil des lunes, mais elle n'allait pas pour autant presser ou forcer les choses avec Griffe Rousse.

Le reste de lapin était toujours juste devant les pattes du guerrier, Perce-Neige ne se gêna pas, elle s'approcha et se prit une bouchée juste devant lui. En redressant la tête, son museau se trouva très proche de celui du matou et Perce-Neige regretta son action. Ses joues virèrent au rouge lorsqu'elle croisa le regard de son interlocuteur. Elle eut un petit rire gêné avant de reculer légèrement, voulant tout de même rester proche de lui. Elle pensait qu'elle ne serait pas gênée si elle s'approchait de lui mais ce ne fut clairement pas le cas. Il fallait avouer qu'elle faisait rarement face à ce genre de situation. À vrai dire, elle avait déjà essayé de se rapprocher d'autres chats avant lui mais elle n'avait jamais réussi à dépasser le statut d'ami. Elle n'avait pas envie de tout gâcher avec Griffe Rousse, elle commençait à réellement l’apprécier.

Elle se doutait que si elle voulait que quelque chose arrive, ce serait à elle de faire le premier pas. Griffe Rousse était gêné au moindre compliment, ce qui ne le gênait pas le moins du monde, mais elle se doutait qu'il ne serait pas celui qui ferait avancer les choses. Perce-Neige n'allait pas abandonner pour si peu, elle n'allait pas laisser passer cette chance. Ses pensées lui firent retrouver un peu de courage et elle laissa sa gêne de côté. Elle dévisagea avec affection le guerrier et employa son habituel ton doux pour poursuivre la conversation :

« Oui, le Clan reprend des forces, c'est une bonne chose. » Après un petit instant de silence, elle ajouta : « Je suis contente de passer un peu de temps au calme avec toi, la journée a été très agitée, je n'ai même pas eu l'occasion de te croiser pour te dire bonjour ! J'imagine que toi aussi tu étais bien occupée. »

En disant ça, Perce-Neige voulait en réalité savoir pourquoi elle ne l'avait pas vu de la journée. Après ce qu'il s'était passé la veille, elle avait craint qu'il y ait un malaise entre eux mais cela ne semblait pas être le cas. Il était venu vers elle de lui-même et elle en était rassurée. Mais malgré tout, elle se demanda si il n'était pas un peu anxieux suite à leur rapprochement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: « Oser, c'est perdre l'équilibre un instant. » || PV. Perce-Neige.   « Oser, c'est perdre l'équilibre un instant. » || PV. Perce-Neige. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
« Oser, c'est perdre l'équilibre un instant. » || PV. Perce-Neige.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] La Neige et le feu [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Spirits :: une sombre prophétie :: le clan du vent :: le camp-
Sauter vers: