Wild Spirits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 « Un moment de répit. » || PV. Danse de Pétales.

Aller en bas 
AuteurMessage
Cri du Choucas
Lieutenant
Cri du Choucas
Age : 22
Date d'inscription : 05/03/2020
Messages : 20
Infos fermées
MessageSujet: « Un moment de répit. » || PV. Danse de Pétales.   « Un moment de répit. » || PV. Danse de Pétales. EmptyJeu 5 Mar - 18:57

Une nouvelle journée venait de s'écouler. Un jour de plus sur cette belle planète, à vivre ou survivre dans cette belle forêt du Cerfblanc. Cri du Choucas s'était levé peu avant l'aurore. Il avait lui-même composé les différentes patrouilles et groupes de chasse. Puisque tel était son rôle depuis quelques lunes. Depuis qu'il avait pris la place de Douces Oreilles, partie rejoindre la Pouponnière pour s'occuper de ses petits. Ce nouveau rang, ce récent titre, apportaient également ces nouvelles responsabilités et ces nouveaux pouvoirs, et dire que cela n'était pas pour lui déplaire, ne serait pas une ineptie, loin s'en faut. Lui qui rêvait depuis un moment de gravir les échelons, espérant ainsi devenir quelqu'un aux yeux de tous. Ce n'était pas maintenant qu'il accédait enfin à sa requête qu'il allait cracher dessus. De ce fait, c'est avec une forme de satisfaction et une fierté non-dissimulée qu'il se levait chaque matin avant la plupart de ses camarades. C'est avec cette même figure de joie qu'il se couchait après eux également. Son nouveau rythme de vie, un peu plus chargé, lui plaisait presque davantage que le précédent. Le sacrifice minime de sommeil valait largement la chandelle à ses yeux. Trottinant à travers un territoire marécageux qu'il connaissait que trop bien, le félin tenait dans sa gueule un gros rat qu'il venait d'attraper. Après s'être assuré que tout le monde était rentré et avait de quoi se nourrir durant cette période de disette, il était ressorti en quête d'un petit quelque chose qu'il pourrait partager. Il n'avait, bien sûr, pas trouvé son bonheur en fouillant dans la piteuse réserve de gibier. Pourtant, il n'en voulait pas à ses camarades pour cela. Ils faisaient tous de leur mieux pour prendre ce qui passait sous leur museau et leurs pattes. Ils se donnaient tous pour combler le déficit de chasseurs et pour nourrir tous les estomacs vides. La Mauvaise Saison n'était pas celle de la profusion de gibier, il le savait comme bon nombre des siens. Il aurait probablement trouvé une proie amplement plus appétissante sinon. Et puis, comme si la neige et le froid ne suffisait pas, le Mal Rouge dont les causes étaient invariablement sombres et inconnues continuaient de travailler au corps les malades comme les chats encore sains. Les pertes étaient nombreuses. Les effectifs réduits. Des Guerriers manquaient à l'appel et s'ils n'étaient plus capables de sortir chasser, ils restaient des membres du Clan et devaient être nourris pour espérer les remettre sur patte.

Ce mal inquiétait, à juste titre, le chat tigré qui ne voyait pas encore d'issu prospère se profiler pour ses camarades malades, pas d'issues autres que celle de rejoindre le Clan des Étoiles... Beaucoup y avaient succombé et d'autre y succomberaient probablement encore... Étoile de Cuivre lui-même avait été mis en déroute par cette terrible pandémie... La gueule pleine, le Lieutenant passa la barrière de ronces qui le menait au Camp de son Clan. Prenant la peine de saluer tous les félins qu'il pouvait bien croiser, il s'arrêta auprès d'un ou deux qui le happèrent au passage, le ruant de questions. Certains voulaient simplement être rassuré, d'autres voulaient savoir ce qu'il en serait de l'organisation de demain. Prenant le temps pour tous, Cri du Choucas prit son mal en patience, son estomac ronchonnant d'impatience à l'idée de pouvoir enfin goûter à cette proie qu'il traînait. Faisant de son mieux pour répondre à chaque interrogation du mieux qu'il le pouvait, il expédia au plus vite les uns et les autres. Il en profita également pour prendre des nouvelles des malades qui pullulaient et remplissaient la tanière de Feuille d'Aster à qui il alloua une fois de plus tout son soutien. Et enfin, il s'accorda le droit de souffler, alors que le soleil déclinait dans le ciel. Balayant l'ensemble du Camp d'un mouvement circulaire du regard, le mâle chercha une silhouette particulière. Lorsque ses pupilles de jais tombèrent enfin dessus, un doux sourire étira bêtement et machinalement ses babines. D'un pas décidé sans être trop vif, il rejoignit cette belle femelle au physique si fin. Dénotant de toutes les autres Guerrières de ce Clan, elle était le reflet exact de ses origines. Elle ne pourrait probablement jamais mentir sur ces dernières. Pourtant, elle avait suffisamment fait ses preuves et gagner cette place qu'elle avait aujourd'hui. Cri du Choucas était fier et heureux de son choix et l’appuierait probablement toujours dans ses décisions. Il l'avait choisi. Elle en avait fait de même. L'accostant sous l'angle de son œil fonctionnel, il vint poser son museau humide sur sa joue gauche comme marque d'affection. Un simple contact avec la Guerrière lui procurait une sensation de bien-être et de calme intérieur presque immédiat. Elle était devenue un élément indispensable à son équilibre et à sa vie. En posant ses yeux verts dans ses beaux yeux ambrés, il ne put s'empêcher de se sentir fier de l'avoir à ses côtés.

« Salutations belle demoiselle. Acceptez-vous de partager cette proie avec moi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Danse de Pétales
Guerrière ~ Fonda
Danse de Pétales
Date d'inscription : 03/02/2020
Messages : 11
Infos fermées
MessageSujet: Re: « Un moment de répit. » || PV. Danse de Pétales.   « Un moment de répit. » || PV. Danse de Pétales. EmptyMer 18 Mar - 17:28


C’était une autre belle journée. Le soleil brillait encore dans le ciel et le vent amenait avec lui des effluves de proies sorties de leurs longs sommeils de la saison des feuilles nues. Ce parfum donnait faim à Danse de Pétales, tellement que son ventre grondait, mais elle devait patienter car la pile de gibiers était inexistante en ce moment et les patrouilles de chasse n’étaient pas encore de retour. Une autre solution aurait été de participer à l’une de ces expéditions de chasse, mais la guerrière brune tigrée s’était levée beaucoup trop tard. Au lieu de cela, elle s’était assurée que les anciens ne manquent de rien et avait aidé certains apprentis avec leurs techniques de chasse ou de combat. Maintenant, elle se prélassait au soleil en faisant une toilette minutieuse de ses cuisses, anciennement couvertes d’aiguilles de pins et de boues. Soudain, des bruits de pas lui firent dresser les oreilles. Danse de Pétales cessa de brosser sa fourrure et releva la tête juste à temps pour recevoir la douce caresse froide et humide du museau de son compagnon sur la joue. Elle se mit aussitôt à ronronner bruyamment de bonheur, heureuse de le voir.
« Salutations belle demoiselle. Acceptez-vous de partager cette proie avec moi ? »
En entendant le mot « proie », Danse de Pétales baissa les yeux sur le rat à ses pattes. Son estomac gronda de plus belle. Elle était affamé. Cependant, elle décrocha son regard du rat et croisa celui de son compagnon avec un sourire mesquin sur le visage.
« Ça alors! Le nouveau lieutenant du Clan de l’Ombre qui a le temps de partager une proie avec une simple guerrière comme moi, c’est une première, que dis-je, un miracle! Que le Clan des Étoiles soit loué! »
Danse de Pétales tenta d’avoir l’air sérieuse mais elle ne réussit pas. Elle éclata de rires en voyant la tête de son cher compagnon.
« Bien sûr que j’accepte, beau gosse. »
Elle lui fit un clin d’œil.


Dernière édition par Danse de Pétales le Lun 23 Mar - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cri du Choucas
Lieutenant
Cri du Choucas
Age : 22
Date d'inscription : 05/03/2020
Messages : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: « Un moment de répit. » || PV. Danse de Pétales.   « Un moment de répit. » || PV. Danse de Pétales. EmptyLun 23 Mar - 17:04


Dépendance. Était-ce le mot le plus juste pour définir la relation à ces deux-là ? Certains parleraient plus facilement de sentiments, d'affection très forte ou même de sentiment amoureux, tout bonnement. L'un comme l'autre ne serait pas un mensonge. Cri du Choucas ressentait au fond de sa poitrine son cœur battre plus vite et plus fort quand il s'approchait de cette femelle. Il sentait dans son estomac des petits picotements étranges que certains s'amusent à appeler papillons. Il le savait aussi, il serait très affecté d'une éventuelle disparition. Au fil des jours, des lunes et des rencontres, il avait fait la connaissance avec Danse de Pétales. S'il n'avait que faire de la femelle à l'époque de leur rencontre, l'esprit à la recherche d'une autre, le destin avait tenu à les rassembler. Cette fichue fatalité les avait laissé se croiser de trop nombreuses fois pour qu'aucun lien ne se créé. Sur les abords de leurs deux territoires, séparés par cette distance sociale et par leur force de caractère propre, l'un à l'autre, le Lieutenant n'aurait jamais imaginé une pareille suite. Comment imaginer qu'il développerait un affect particulier à ses rencontres lui aussi ? Comment croire que ce qu'il prenait pour un passe-temps, une liberté de l'esprit, une évasion de son quotidien bien rangé, la recherche d'une figure féminine pour se construire, un ridicule petit jeu, devienne une véritable histoire. Lui qui vouait un tel culte au Clan de l'Ombre et au précieux Code du Guerrier ne s'était jamais imaginé, même pas l'espace d'une seconde, laisser fleurir une telle analogie... Mais avait-il eu vraiment le choix ? Peut-être. Peut-être que l'espace d'un moment, il n'avait pas trouvé au sein de son Clan et de sa propre famille, cet affect et cette attention qu'elle lui offrait. Et peut-être qu'il en avait été de même pour elle. Ils avaient déjà échangé sur le sujet, survolant chacun leur problème personnel pour tenter de s'entraider, pour retrouver un mieux-vivre. Avant que les sentiments étroits se développent, ils n'étaient l'un pour l'autre qu'un moyen d'évasion, une oreille attentive, un moyen d'échapper au quotidien oppressant dans lequel, ni l'un ni l'autre n'était vraiment à l'aise.

Il n'aurait jamais pensé être ce chat-là. Danse des Pétales, seule, avait gagné ce privilège des marques d'affection publique. Avec elle, il avait passé cette étape du regard des autres. Comment aurait-il pu faire autrement ? Elle avait eu le courage de quitter son propre Clan, de laisser sa propre famille derrière elle, elle avait eut la force de caractère d'affronter les regards de tout un Clan qui demandait à ce que preuves soit faite. Comment aurait-il pu l'abandonner à elle-même après un tel sacrifice ? C'était avec un naturel, qu'elle lui avait appris, qu'il avait ainsi glissé son museau dans sa fourrure, prenant au passage une pleine dose de son parfum. Venant réconforter ses oreilles, le non-discret ronronnement de la femelle flattait tout son être. Il n'apportait peut-être pas la proie la plus savoureuse à partager, mais il lui promettait ainsi un moment en tête-à-tête, juste elle et lui, comme au bon vieux temps. Observant le moindre de ses faits et gestes, ayant appris à les décoder à force de la fréquenter, il vit son regard descendre sur le rat qu'il apportait, espérant au fond de lui ne pas voir s'afficher une mine de dégoût sur le joli faciès de la belle tigrée. Il n'eut pas longtemps à se tracasser avec la question, laissant s'envoler son doute en un ronronnement amusé lorsque son estomac vide se manifesta. Les secondes qui suivirent lui rappelèrent les débuts de leur relation, le côté taquin de la Guerrière qui avait à de très nombreuses reprises attisés ses incertitudes et parfois sa colère, ses tentatives de se montrer sous un angle qui n'était pas le sien et finalement son manque de ténacité dans ses petits moments de désinvolture. Les éclats de rire, le clin d’œil qu'elle lui offrit, il ne lui en fallait pas plus pour rendre embellir une journée banale, redonner un peu d'éclat à un soleil trop sombre par les temps qui court. Déposant son rat juste sous le joli museau de sa compagne, il s'installa à ses côtés, l'invitant d'un geste silencieux à inauguré ce partage, en profitant pour la titiller à son tour :

« J'aurai probablement plus de temps si certains se donnaient un peu plus de mal à l'ouvrage. »

Laissant planer une mine sérieuse quelques secondes également, il reprit en un souffle :

« Je ne donnerai ces moments-là pour rien au monde. Comment a été ta journée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Danse de Pétales
Guerrière ~ Fonda
Danse de Pétales
Date d'inscription : 03/02/2020
Messages : 11
Infos fermées
MessageSujet: Re: « Un moment de répit. » || PV. Danse de Pétales.   « Un moment de répit. » || PV. Danse de Pétales. EmptyLun 23 Mar - 19:40


Cri du Choucas poussa le rat vers Danse de Pétales avant de prendre place à côté d’elle. Son pelage blanc tigré de noir frôlait celui brun chocolat et caramel tigré de Danse de Pétales, la faisant frémir de bonheur. Danse de Pétales ronronnait encore, ses yeux ambrés, mielleux. Malgré la faim qui lui nouait le ventre, Danse de Pétales n’osait pas se jeter sur le rat, ayant pour principe que le chasseur avait le droit à la première bouchée. Mais lorsque Cri du Choucas lui fit signe de se servir, il n’eut pas besoin de le répéter. Danse de Pétales le remercia d’un affectueux coup de langue sur le museau, puis elle saisit le rat entre ses pattes sombres et planta ses crocs dans la chair juteuse. Cri de Choucas profita de son silence pour poursuivre la discussion.
« J’aurais probablement plus de temps si certains se donnaient un peu plus de mal à l’ouvrage. »
Son ton était sérieux, mais Danse de Pétales ne se laissa pas distraire de son repas. Elle se contenta d’agiter une oreille afin de signifier qu’elle l’écoutait attentivement. Cri du Choucas continua plus doucement.
« Je ne donnerai ces moments-là pour rien au monde. Comment a été ta journée? »
Danse de Pétales releva la tête, braquant de grands yeux ronds dans ceux de Cri de Choucas. Son regard s’adoucit alors qu’elle avalait difficilement le morceau de viande qui pendait de ses mâchoires, puis elle lui répondit franchement.
« Tu sais bien, la routine quoi. J’ai servie le Clan de l’Ombre toute la journée, je mérite donc un peu de repos avec mon amour, non? »
Bien que Danse de Pétales semblait d’abord sur la défensive, elle reprit sur un ton beaucoup plus suave.
« Ce n’est pas comme si j’étais confinée à la pouponnière avec une portée de chatons turbulents. »
Elle s’arrêta net dans son élan verbal, réalisant un peu trop tard ce qu’elle venait de dire et précisa:
« Je ne veux pas dire par là que je ne souhaite pas de chatons, hein? Mais avec ce... cette maladie... je ne veux pas prendre de risques. J’ai perdue assez de membres de ma famille comme ça. »
Les yeux de Danse de Pétales s’assombrirent en se replongeant dans les douloureux souvenirs de la perte de Griffe d’Encre, Petite Flaque et Petit Lion.
Revenir en haut Aller en bas
Cri du Choucas
Lieutenant
Cri du Choucas
Age : 22
Date d'inscription : 05/03/2020
Messages : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: « Un moment de répit. » || PV. Danse de Pétales.   « Un moment de répit. » || PV. Danse de Pétales. EmptyJeu 26 Mar - 22:31

Gagnant un coup de langue affectueux au coin du museau comme merci, le Lieutenant poussa un léger ronronnement. Les yeux rivés sur elle, il peina à refréner un éclat de rire en la voyant fondre pleine bouchée sur le rat qu'ils devaient partager. Ronronnant de bonheur en son for intérieur, Cri du Choucas se sentait dérisoirement bien. Tout pouvait foutre le Camp autour de lui, si elle était là, il lui semblait que ce serait toujours le cas. Comment avait-il fait pour vivre sans elle ? Comment avait-il pour vivre avant de la connaître ? En y songeant bien, sa vie n'avait aucun goût. Il n'en avait aucune conscience, mais sa vie était plate et d'un ennui inconcevable. Bien sûr, il avait toujours eu son Clan et sa famille derrière lui. Il n'avait jamais réellement manquer d'affection, sa mère et son père avait toujours été présents, son frère et ses sœurs également. Rien n'était vraiment venu entacher sa petite vie tranquille de chat clanique. Rien jusqu'à ce fameux jour. Jusqu'à ce qu'on lui vole l'un de ses piliers. Et s'il avait continué de vivre après coup, continuer de se lever chaque matin pour tout donner à son entraînement, à son Clan, il avait toujours ce goût fade en gueule, cette impression d'être vidée d'une substance essentielle. Et puis, elle était apparue. Il ne la cherchait pas. Pas elle. Son cœur battait pour une autre. Son inquiétude se livrait à une autre. Et pourtant. Sans rien y faire, sans s'en douter, elle l'avait relevée. Au fil des rencontres, au fil du temps qui passe, elle s'était faite une place. Elle avait réussi à se creuser un tunnel dans les murs d'enceintes qui entourait son être et son cœur abîmé. Elle avait réussi à panser les plaies. Elle l'avait aidé à cicatriser. Et finalement, elle s'y était faite une place. Et une place de choix. Vibrant en partie pour elle, son cœur ne s'imaginait pas continuer de battre sans qu'elle ne soit à ses côtés. Allant sur le terrain de Danse de Pétales, Cri du Choucas laissa un sourire séducteur étirer ses lèvres quand il referma la gueule.

Et s'il était certain qu'elle l'avait entendu et écouté, le mâle ravala une pointe de déception du peu de réaction de son petit jeu. Il laissa s'envoler tout sentiment aux allures négatives au moment où elle braqua des yeux ronds dans les siens, un morceau de viande pendant encore entre ses crocs. Glissant des mots d'une façon bien trop solennelle et sérieuse pour durer entre eux, le Guerrier laissa ses moustaches s'agiter d'amusement alors qu'elle justifiait ses efforts pour son Clan d'adoption. En y réfléchissant sérieusement, si tous se donnaient autant de mal qu'elle, le Clan de l'Ombre n'aurait probablement pas besoin de ses services. Véritable moteur des troupes, il ne se contentait pas d'organiser et de planifier les tâches pour les uns et les autres. Gardant un œil sur les plus oisifs du groupe, il prenait à cœur de les motiver quand il le fallait, que ce soit par des encouragements ou des menaces quand cela s'avérait nécessaire. Avait-elle vraiment mal prit ses mots ? Est-ce qu'il avait fait une erreur de langage avec elle ? S'il douta l'espace d'une seconde d'avoir heurté une mauvaise corde, Cri du Choucas se rassura en l'entendant reprendre la parole, avec un timbre et une attitude qui lui collait bien plus. Hésitant à prendre à son tour une bouchée du rat, il décrocha une seconde ou deux son regard de sa compagne, le rattrapant juste à temps pour la voir s'enticher elle-même dans un trou qu'elle venait de creuser. Amenant un sujet sur lequel ils n'avaient jamais prit la peine d'échanger tous les deux, elle buta elle-même dessus. Soutenant affectueusement son regard, le mâle ne laissa aucune mauvaise impression se faire une place dans ses propres yeux là où elle se déroba. Son cœur se tordit lorsqu'il vu ses beaux yeux ambrés se recouvrir d'un voile de tristesse et de noirceur. Ne prenant pas la peine de franchement réfléchir, agissant par instinct, il glissa, avec le plus de douceur qu'il lui était donné, son museau dans son cou, lui soufflant à voix basse, tentant de la consoler :

« Eh, pas de panique, ma belle. On n’est pas pressé pour les morpions, on attendra que tu sois prête. Et si tu ne l'es jamais, tant pis. »

Marquant une courte pause pour reprendre sa respiration et laisser le poids de ses mots faire leur action, il reprit plein d'une assurance qu'il voulait contagieuse :

« Le Clan des Étoiles va finir par nous venir en aide. Feuille d'Aster va finir par trouver le remède à ce fichu mal, tu verras. »
Revenir en haut Aller en bas
Danse de Pétales
Guerrière ~ Fonda
Danse de Pétales
Date d'inscription : 03/02/2020
Messages : 11
Infos fermées
MessageSujet: Re: « Un moment de répit. » || PV. Danse de Pétales.   « Un moment de répit. » || PV. Danse de Pétales. EmptyMer 1 Avr - 11:51


Danse de Pétales n’aimait pas se replonger dans ses souvenirs, cela lui était insupportable. Mais parfois, sa famille lui manquait; son père, sa mère et ses nombreux frères et sœurs. Cependant, chaque fois qu’elle repensait à eux, une certaine haine naissait dans son cœur. Surtout concernant son paternel. Pelage de Charbon était chef du Clan du Vent à cette époque et absolument rien n’était plus important que sa réputation de meneur respecté des siens, pas même le bonheur de ses proches. Croc de Terre avait fait de son mieux avec ses chatons, mais ses sentiments pour le matou de couleur charbon l’emportait souvent sur le reste. Danse de Pétales se souvenait du refus de ses parents de faire de sa sœur Patte de Baie une apprentie-guérisseuse, la contraignant ainsi à la vie de guerrière. Puis, il y avait eut la mort de son frère Griffe d’Encre, tué par un blaireau, et le premier d’une malédiction funeste qui allait frapper le sang de son sang pour les lunes à venir. Petite Flaque et Petit Lion n’avait pu échapper à leurs destins tragiques. Ils avaient à peine vu la lumière du jour et Danse de Pétales craignait que cela ne se reproduit un jour avec ses propres chatons. Heureusement, la guerrière brune tigrée n’était pas seule. Elle pouvait compter sur son compagnon adoré dans ce genre de moments de faiblesse. Encore maintenant, Cri du Choucas usait de son charme et de sa douceur avec elle, chose qu’il ne montrait pas souvent devant ses autres camarades et se permettait seulement en sa présence. Le lieutenant blanc tigré de noir glissait doucement son museau dans le cou de sa compagne et lui murmurait ces mots:
« Eh, pas de panique, ma belle. On n’est pas pressé pour les morpions, on attendra que tu sois prête. Et si tu ne l'es jamais, tant pis. »
Cri du Choucas prenait une pause avant de poursuivre sur un ton plus optimiste et déterminé:
« Le Clan des Étoiles va finir par nous venir en aide. Feuille d'Aster va finir par trouver le remède à ce fichu mal, tu verras. »
Danse de Pétales se lovait contre lui, son cœur soudainement soulagé et apaisé. Elle collait sa joue contre celle du beau guerrier et marmonna sous ses vibrisses:
« Je le sais bien, mon beau. Pardon d’avoir emmené le sujet. »
Revenir en haut Aller en bas
Cri du Choucas
Lieutenant
Cri du Choucas
Age : 22
Date d'inscription : 05/03/2020
Messages : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: « Un moment de répit. » || PV. Danse de Pétales.   « Un moment de répit. » || PV. Danse de Pétales. EmptyJeu 9 Avr - 21:13

Pourquoi fallait-il qu'elle se jette elle-même la pierre ? Tentant de se montrer le plus réconfortant possible malgré la peine qu'il éprouvait à comprendre cette façon d'être et d'agir, Cri du Choucas avait choisi ce qui lui semblait la meilleure voix pour l'aider. Inutile de laisser transparaître un quelconque doute à ce sujet ou une quelconque trace de jugement porté. Et pourtant. Pourtant, il peinait sincèrement à y voir un intérêt quelconque. Elle avait suffisamment souffert, alors pourquoi s'accabler davantage ? Pourquoi ne pas faire l'impasse une bonne fois pour toute sur ce passé, faire table rase, et continuer d'avancer au jour le jour ? Pourquoi fallait-il toujours y remettre le museau ? Pourquoi ne pas laisser les choses que l'on ne peut changer là où elles sont, définitivement ? Elle n'avait pas choisi sa famille. Elle n'avait pas choisi son Clan. Elle n'avait pas choisi de naître pour devenir cette source de tant d'égard pernicieux. Elle avait grandi dans l'ombre d'un père qui la prédestinait à de trop grands plans, l'accablant de trop lourdes attentes. Si Cri du Choucas croyait en la force de la Guerrière, il connaissait également la part de fragilité qui l'animait. Lui, mieux que tout autre ici-bas, la connaissait. Lui plus que tous les autres avaient prit le temps de la connaître pour qui elle était réellement et non pas pour le sang qui coulait dans ses veines. Orchestré par une puissance inconnue, leur rencontre, ou plutôt leurs rencontres, avaient permis de laisser le fil de la vérité se tisser entre eux. L'un comme l'autre, avaient laissé tomber tour à tour leur solide carapace pour se confier l'un à l'autre. Ils n'étaient rien d'autres que deux êtres que la vie avait mis à l'épreuve, l'une comme l'autre avec des obstacles divergents, qui s'étaient croisés au détour de leurs tourments. Depuis, il lui avait promis fidélité. Il lui avait promis d'être cette épaule solide sur laquelle elle pourrait toujours se reposer en cas de perte d'équilibre. Et c'est ce qu'il faisait aujourd'hui.

La tête toujours enfouie dans son cou, le mâle prit une profonde inspiration, s'enivrant de son parfum avant de se détacher, rompant son geste d'affection au moment où Danse de Pétales prit le parti de répondre. Accusant un nouveau contact affectif d'un ronronnement affectueux, le tigré laissa son cœur se gonfler d'une force étrange et agréable lorsque sa compagne se lova contre lui, posant sa joue contre la sienne. Remuant des oreilles sous les quelques mots qu'il perçut, Cri du Choucas se retint de toute réflexion instantanée, préférant savourer pleinement le moment. Inutile de risquer de briser quoi que ce soit de ce petit moment complice qu'ils pouvaient s'accorder tous les deux. L'espace d'une seconde, le Lieutenant se laissa porter par l'impression d'un besoin mutuel de l'un à l'autre. Collés, serrés, il lui semblait que rien ne pourrait venir les séparer. Pas même un vent puissant. Pas même les petites broutilles du quotidien. Pas même les doutes ressurgissant d'un passé qu'il voulait enterrer définitivement. Rien ne le ferait changer d'avis. Rien ne le ferait changer de position à son égard. Elle avait gagné cette place. Et il ne laisserait personne venir la lui prendre. Immobile, n'osant pas même bouger une moustache, de peur de perdre une miette de l'instant partagé, il ne daigna même pas s'arracher à sa caresse lorsque son estomac gronda sous la complainte de la faim. Fulminant intérieurement contre les caprices de ce dernier, le tigré hésita un moment sur la suite à donner à tout cela. La laisser sous ce sous-entendu qu'il acceptait ses excuses ? Qu'il accepterait n'importe quoi pourvu qu'elle soit à l'aise ? Même si cela voulait dire ne pas avoir de descendants ? Laissant un sourire malingre éclairer son visage, le Lieutenant qui ne voulait pas que ce silence déplaisant s'éternise, pesant rapidement le pour et le contre de son égarement de l'esprit, il prit finalement le parti de tenter la provocation, s'assurant que sa voix soit suffisamment empruntée pour laisser paraître, à la perfection, la plaisanterie :

« Et puis, tu imagines un peu, une minie Pétale, elle mettrait dans sa poche tous les Guerriers ici, surtout si elle attrapait le sale caractère de sa mère ! »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: « Un moment de répit. » || PV. Danse de Pétales.   « Un moment de répit. » || PV. Danse de Pétales. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
« Un moment de répit. » || PV. Danse de Pétales.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Spirits :: une sombre prophétie :: le clan de l'ombre :: le camp-
Sauter vers: