Wild Spirits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -17%
– 50€ sur DYSON V7 MOTORHEAD ORIGIN ...
Voir le deal
249.99 €

 

 nous nous recroisons dans des conditions propices ? Ou pas ? PV Corbeau

Aller en bas 
AuteurMessage
Foudre
Solitaire
Foudre
Age : 21
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 327
Infos fermées
MessageSujet: nous nous recroisons dans des conditions propices ? Ou pas ? PV Corbeau   nous nous recroisons dans des conditions propices ? Ou pas ? PV Corbeau EmptyVen 6 Sep - 22:34

Il faisait un peu froid, le ciel était gris, parcouru de nuage noir. Plus tôt dans la journée, une fine pluie était tombée. Foudre serait bien resté dans son chez lui, à l’abris, bien au chaud mais non, le voila dehors, le poil gonflé par l’humidité en quête de proie. Un peu agacé de manger toujours du rat, il cherchait autre chose. Ces rongeurs aussi malins que perfides lui avait tout de même sauvé la vie cet hiver en le nourrissant à foison, le donnant ne allure bien nourrie de chat domestique. Il n’en était rien. Il n’avait de cela que l’apparence, ne vous fier pas à son apparence lustrée et à ses belles paroles qui vous ferait avaler n’importe quel de ses fourberies. Il avait été élevé pour nuire les chats de clans qui se croyait tout permis et un jour, la secte qui avait pris « soin » de lui verrait leur souhait se réaliser. Il était leur seul espoir. Seul, il ne pourrait rien, il avait commencé par les mener vers un conflit pour que les clans ne se fassent plus confiance du tout. Il avait assisté à la guerre dans l’ombre avec un rictus satisfait.

Il savait que ce qu’il faisait pouvait paraitre injuste, au même titre que les solitaires étaient confinés en ville avec pour seul nourriture, les rats, les poubelles et les gamelles de quelque bipèdes généreux. Il n’allait pas laisser cette bande de gêneur l’empêcher de chasser un peu de bon gibier. Après avoir étudié les possibilités il s’était rabattu sur l’idée de chasser le lapin. Malgré ses capacités élevées au combat, il n’avait jamais été très brillant en matière de chasse. Et le lapin était une proie ambitieuse surtout qu’il n’était pas du tout taillé pour l’attraper. Bien trop épais, pas assez fin, ses muscles montrant sa force, pas sa vitesse. Mais bon, il était arrogant et ne voulait pas croire qu’il n’était pas très doué pour ça. Il en avait attrapé un, pourtant, le jour où il avait rencontré Feuille de Trèfle le guérisseur du clan du vent. Car oui, c’était ce clan, le champion de la chasse au lapin. Ma foi, il ne pouvait pas être parfait partout.

Pour ne pas se facilité la vie, le voila en train d’arpenter la lande par temps pluvieux. Sans plus de motivation que cela. Quelle idée… Il se stoppa, hésitant. Il ferait mieux de rentrer. Par n temps pareil, il ne croiserait rien. Pas même les moustaches d’un chat. Il ferait mieux de rentrer. Foudre n’était pas un grand adepte de l’eau. Chasser le lapin s’avéra impossible, le temps et le physique était contre lui. Il réessaierait un autre jour. Comme pour confirmer sa sage décision, un coup de tonnerre retenti. Presque aussitôt la pluie s’abattit sur lui. Le temps qu’il rentre il allait finir noyer sous la pluie diluvienne qui rendait le paysage maussade et inquiétant.

Il pesta contre lui-même et au même instant, li revint en mémoire une grange non loin de là. Il y était allé un jour de pluie également et y avait fait la rencontre de Feu Follet, un étrange matou du clan du vent. De toute façon, il n’avait pas le choix, il devait trouver un abri. La grange regorgeait suffisamment de petits rongeurs pour qu’il ne meurt pas de faim. Sans plus se poser de question, il usa de sa mémoire pour se rappeler de l’endroit exact de où se trouvait la grange. Il n’eut pas longtemps à chercher, se trouvant devant lui, dresser tristement solitaire au milieu du paysage grisâtre. Il se dirigea vers l’entrée avant de s’arrêter, net. Ses yeux brillant de leur éclat doré se tournèrent en arrière vers une présence dans son dos. La pluie rendit l’odeur de ce chat difficile mais il la connaissait. Comment l’oublier ? Pourtant cela faisait longtemps qu’il ne l’avait plus vu. Envol de Corbeau. Que faisait-elle ici ? Il la fixa longuement dans la pénombre, oubliant presque la pluie.

- je t’attends à l’intérieur.

Il avait haussé les épaules, disant cela le plus naturellement du monde, sans rien ajouter. Est-ce que cela finira comme la dernière fois ? Seul Hati pourrait le dire. Sans rien ajouter, il disparut lestement dans la grange. Il bondit sur une botte de foin en hauteur, face à l’entrée. Il se coucha, ses pattes avant croisées, la queue contre son flanc. Le destin était parfois coquin, ils étaient tous deux coincés dans un bâtiment. Seul. Voila qui avait le mérite d’être intéressant…
Revenir en haut Aller en bas
Envol de Corbeau
Coureuse ~ Co-Fonda
Envol de Corbeau
Age : 18
Date d'inscription : 04/11/2018
Messages : 137
Infos fermées
MessageSujet: Re: nous nous recroisons dans des conditions propices ? Ou pas ? PV Corbeau   nous nous recroisons dans des conditions propices ? Ou pas ? PV Corbeau EmptyDim 6 Oct - 18:40

Encore une balade en solitaire, une chasse plus précisément. Envol de Corbeau aimait être seule, même si tout allait bien. Il n'y avait aucune raison particulière à cette isolation, peut-être la maladie? Oui mais en même temps... par malheur, tout le monde s'y était un peu habitué. Non pas qu'ils arrivaient à être heureux mais ils s'y étaient fait, à la mort.
Envol de Corbeau était alors partie pour une petite partie de chasse dans la lande. L'air frais était agréable, tout le monde avait tant attendu le départ de la canicule. Le vent gonflait le poil écaille de tortue de la guerrière. Elle leva la tête vers le ciel qui était complètement voilé de nuages gris : cela annonçait une grosse averse, la météo, la pression, l'air étaient lourds comme avant les tempêtes. Elle espérait cependant que ça n'irait pas jusque là et qu'il n'y aurait pas d’inondation.


Les grands brins d'herbes fouettaient le museau de la chatte, sa course effrénée semblait sans fin. Elle voyait les petites fesses surmontaient d'une petite boule en guise de queue : elle avait flairé un lapin et le poursuivait déjà depuis un moment. Elle ne voulait cependant pas perdre sa trace et tenta une accélération. Au moment où elle s’apprêtait à sauter sur la proie, un coup de tonnerre puissant résonna dans toute la lande et, surprise, Envol de Corbeau trébucha et le gibier s'en alla sans demander son reste.

"Mais c'est pas vrai !"

Le miaulement frustré qu'elle poussa avait dû alerté tous les petits animaux des alentours mais elle s'en fichait bien car une pluie violente commença à tomber du ciel. La chasse était finie. Elle s'apprêtait à retourner au camp cependant, alors que la pluie devenait de plus en plus forte, elle aperçut non loin une grange. Elle pourrait sûrement si abriter.


Quand elle s'approcha, une silhouette noire se découpa. Son coeur loupa un battement quand elle eut vent de son odeur : il s'agissait de Foudre. Foudre, celui avec qui elle avait fricoté, celui avec qui elle avait "trompé" le clan. Elle aurait aimé faire demi-tour mais il dût sentir sa présence et se retourna avant de lui dire qu'il l'attendait à l’intérieur.
Elle aurait pu partir oui, cependant elle n'en fit rien. L'heure était peut-être venu de s'expliquer.
Elle le suivit donc jusqu'à la botte de paille où il s'était installé et elle vint le rejoindre, fixant un point loin devant elle. Elle n'osait poser les yeux sur lui. Le silence n'était brisé que par les gouttes d'eau tombant dans l'herbe aux alentours et sur le plafond de la ferme. Elle miaula cependant quelque chose au bout d'un moment :

"Alors, que voulais-tu me dire?"
Revenir en haut Aller en bas
Foudre
Solitaire
Foudre
Age : 21
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 327
Infos fermées
MessageSujet: Re: nous nous recroisons dans des conditions propices ? Ou pas ? PV Corbeau   nous nous recroisons dans des conditions propices ? Ou pas ? PV Corbeau EmptyVen 5 Juin - 18:14

Foudre attendit patiemment, posté en semi-hauteur. Son timbre de voix n'avait pas indiqué le moindre ordre ni la moindre menace cette fois-ci. La femelle était libre de partir si elle le souhaitait. Mais quelque chose au fond de lui, se doutait bien que la minette le rejoindrait, par curiosité surement, pour mettre les choses au clair. La dernière fois, il n'avait fait que de profiter de sa faiblesse. Sentant la fragilité de la guerrière à des kilomètres. Ses doutes, ses incertitudes, sa tristesse et son manque de confiance en elle. Il n'en fallait pas beaucoup plus au solitaire pour faire ce qu'il voulait d'elle. C'était toujours plus simple quand on avait des soucis dans la vie…. Mais quelque chose lui disait que, beaucoup de chose avait dû changé depuis le temps.

Finalement, la femelle le rejoignit dans la grange. Sa fourrure trempé plaqué contre son corps élancé de guerrière du clan du vent. Elle avait beau s'être approché… elle semblait fuir au possible son regard perçant. Peut-être regrettait-elle que les choses ce soit déroulé de cette façon. Comment pouvoir nié le fait qu'elle avait, très clairement bafoué son précieux code du guerrier ? Cette simple pensée le fit sourire intérieurement avec une immense satisfaction. A quoi bon respecter un code aussi grotesque. Mais si elle le regrettait, à quoi bon venir dans cette grange sans témoin. Malgré les mots d'une extrême douceur dont le matou avait fait preuve, la féline se doutait surement qu'il était dangereux et que ce retrouver seul en sa compagnie pour venir l'offenser relevait peut-être de la folie ou de l'inconscience.

- Alors, que voulais-tu me dire?

Elle avait lâché cela d'un ton neutre. Le matou en fut tout d'abord surpris avant de se rappeler que c'était lui qui l'avait invité dans l'abri. Mais après tout… si elle était venu, c'était surement pour parler de ce qui s'était passé, non ? Pour se prouver qu'elle était une chatte bien, fidèle et respectueuse de son clan. Chercher à lavée sa terrible faute qu'elle avait commise en s'abandonnant aux griffes d'un solitaire. Le matou noir avait l'impression de pouvoir lire dans ses pensées, tant ses intentions à son égard lui paraissait clair à présent.

- Voyons, ne fais pas l'innocente… je pense plutôt que c'est toi qui veut me parler. Ronronna t-il l'œil brillant.

Foudre avait sentit distraitement que la femelle n'avait aucune odeur de lait sur elle, ce qui signifiait logiquement que la conséquence de son acte, n'avait finalement pas été aussi grave qu'elle aurait pu l'être. Il agita les oreilles, amusé. Finalement il se redressa de toute sa hauteur sur la botte de paille et sauta élégamment à terre pour rejoindre la guerrière. Il lui tourna autour, semblant la détailler avec attention avant de se rassoir à coté d'elle.

- Alors… comment te sens-tu depuis tout ce temps ? Tu as surmonté l'épreuve qui te faisais souffrir à l'époque ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: nous nous recroisons dans des conditions propices ? Ou pas ? PV Corbeau   nous nous recroisons dans des conditions propices ? Ou pas ? PV Corbeau Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
nous nous recroisons dans des conditions propices ? Ou pas ? PV Corbeau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Spirits :: une sombre prophétie :: le clan du vent :: les territoires :: la vieille grange-
Sauter vers: