Wild Spirits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -80%
BOSCH Machine à dosettes TASSIMO à 9,99 ...
Voir le deal
9.99 €

 

 L'intrépidité ne guérira pas les malades | ft. Ruisseau de Rose

Aller en bas 
AuteurMessage
Nuage d’Érable
Apprenti-Guérisseur ~ Modette
Nuage d’Érable
Age : 19
Date d'inscription : 16/03/2019
Messages : 143
Infos fermées
MessageSujet: L'intrépidité ne guérira pas les malades | ft. Ruisseau de Rose   L'intrépidité ne guérira pas les malades | ft. Ruisseau de Rose EmptyMer 10 Avr - 17:39


   
L'intrépidité ne guérira pas les malades

   
Ruisseau de Rose et Patte d’Érable


  Le soleil commençait à décliner progressivement dans l'horizon et une belle couleur orangée faisait office de ciel. La température avait commencé à chuter aussi, laissant des douces bourrasques chatouiller les félin du Clan du Vent. Les guerriers commençaient à se sentir bien, dehors. Même s'il faisait toujours frais, la Saison des Feuilles Nouvelles s'approchait à grands pas et ça, tout le monde s'en doutait, même le plus petit des chatons ; et tandis que la pouponnière commençait à s'endormir calmement, la reine qui était en charge de Patte d’Érable signala son absence à la première guerrière qui se montra dans la tanière des reines : Ruisseau de Rose. La femelle qui avait adopté le chaton tricolore n'était pas inquiète. A vrai dire lorsqu'il disparaissait, personne ne paniquait. Patte d’Érable était très prévisible et dès qu'on le cherchait, on le retrouvait près de Feuille de Trèfle, guérisseur du Clan. Tant que le félin roux restait près du petit, il n'y avait pas de quoi en faire tout un plat. Pourtant, ce jour là, le chaton roux, brun et blanc était seul dans la tanière de son aîné, ce dernier probablement sorti chercher quelques herbes pour ses malades. Une chose était sûre, Patte d’Érable était seul dans cette antre interdite aux chatons.

Pour l'instant, il était sage et les malades aussi. Le petit félin au pelage tacheté et tigré mémorisait soigneusement ce qu'il avait appris la veille avec Feuille de Trèfle. Il humait une énième fois les plants de cerfeuil et le millefeuille dont il s'était efforcé de retenir leurs effets pendant la nuit. Ses yeux pétillaient d'une lueur malicieuse et il espérait que son futur mentor rentre suffisamment tôt pour qu'il lui raconte le fait qu'il avait tout retenu.

Ensuite, il entendit une plainte au fond de la tanière. Au début, il n'y prêta pas attention. Il ne devait pas s'approcher d'un guerrier contaminé ou il tomberait probablement malade. Ceci dit, ce serait une chance de rester vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec le guérisseur. Pourtant, l'idée d'une mort lente et douloureuse ne l'emballait pas, mais les couinements du félin au fond de l'antre lui brisait sincèrement le cœur. Alors, une idée vint au chaton. Tant pis s'il n'avait pas le droit d'approcher les malades : ce guerrier avait besoin d'aide. Patte d’Érable resta alors un long moment à réfléchir, passant en revu les piles de remèdes avant de reconnaître les graines de pavot. Il savait qu'elles étaient censées réduire les douleurs et elles devaient normalement calmer le chat qui les avalait alors, il en attrapa quelques unes dans sa gueule avant de s'enfoncer dans l'antre de Feuille de Trèfle. C'était la première fois qu'il s'y engouffrait entièrement et quand il repéra le souffrant qui gémissait, le petit chat tricolore obliqua ses oreilles vers lui pour venir lui poser délicatement les graines noires devant la truffe.

- Avale ça, tu te sentiras mieux après.

Sa voix était douce et calme et le guerrier malade était bien trop mal en point pour comprendre qu'il s'agissait d'un chaton, puis il fut pris d'une toux violente qui fit sursauter Patte d’Érable. Ensuite, les mots de Feuille de Trèfle lui revinrent en tête : un chat atteint du Mal Rouge ne pouvait pas être soigné. La seule chose qu'ils pouvaient faire, c'était calmer ses douleurs jusqu'à ce qu'il s'éteigne pour de bon. Peu importe ce qu'il lui donnait, le guerrier qui se tenait face au chaton tricolore était destiné à mourir et cette pensée lui déchira le cœur.



   
© MissKat pour Epicode


Dernière édition par Patte d’Érable le Lun 29 Avr - 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Étoile de Rose
Meneuse ~ Fonda
Étoile de Rose
Age : 26
Date d'inscription : 05/06/2018
Messages : 457
Infos fermées
MessageSujet: Re: L'intrépidité ne guérira pas les malades | ft. Ruisseau de Rose   L'intrépidité ne guérira pas les malades | ft. Ruisseau de Rose EmptyVen 12 Avr - 18:07


Ruisseau de Rose rentra de patrouille. Elle déposa une grive et deux étourneaux sur la pile de gibiers. Le retour de la saison des feuilles nouvelles permettait aux patrouilles de chasse de rapporter plus de proies et de voir renaître des étincelles d’espoir dans le regard de chaque chat comme s’il voyait l’arrivée de la douce saison comme un remède efficace contre la maladie. Ruisseau de Rose attrapa l’un des étourneaux entre ses mâchoires, puis elle rebroussa chemin en direction de la pouponnière. Les reines et leurs petits devraient bien apprécié ce casse-croûte, pensa la lieutenante juste avant de glisser sa tête dans la pouponnière. Elle déposa l’oiseau au sol et miaula gaiement:
« Bonjour mesdames! Comment allez-vous aujourd’hui? Les chatons ne sont pas trop turbulents? »
Comme réponse, Ruisseau de Rose sentît quelque chose tirer sur la fourrure sur son flanc et sa queue. Elle se retourna et vît deux chatons, l’un gris et l’autre brune qui tentait de l’assaillir.
« Comme tu peux le voir. » ronronna une reine. « Ils sont en pleines formes! »
Ruisseau de Rose se mît à ronronner elle aussi, levant légèrement sa queue au-dessus du sol afin de taquiner le chaton brun qui tentait de l’attraper.
« Je suis heureuse de l’entendre. », miaula la lieutenante en se penchant légèrement vers l’avant pour faire rouler le chaton gris au sol. « Je vous ai apporté un étourneau si jamais vous avez faim. »
« Oh ouiii, j’ai faim! », cria le chaton brun en délaissant la queue de la lieutenante.
Ruisseau de Rose pût enfin se redresser et demanda:
« Où est Patte d’Érable? »
« Oh tu sais... » commença la reine.
« Il est dans l’antre de Feuille de Trèfle. » la coupa le chaton gris.
Ruisseau de Rose dressa aussitôt les oreilles.
« Mais Feuille de Trèfle n’est pas dans son antre en ce moment. Nous l’avons croisé dans la lande, ma patrouille et moi. »
Ruisseau de Rose ne pût attendre la réponse de la reine responsable du chaton depuis le décès de sa mère et elle traversa la clairière au pas de course. Elle pénétra dans l’antre du guérisseur en hélant le chaton:
« Patte d’Érable, tu es là? »
Elle s’aventura plus loin jusqu’à apercevoir le chaton auprès des malades.
« Patte d’Érable! Éloigne-toi d’eux, maintenant! » feula la lieutenante.
Revenir en haut Aller en bas
Nuage d’Érable
Apprenti-Guérisseur ~ Modette
Nuage d’Érable
Age : 19
Date d'inscription : 16/03/2019
Messages : 143
Infos fermées
MessageSujet: Re: L'intrépidité ne guérira pas les malades | ft. Ruisseau de Rose   L'intrépidité ne guérira pas les malades | ft. Ruisseau de Rose EmptyLun 29 Avr - 14:41


   
L'intrépidité ne guérira pas les malades

   
Ruisseau de Rose et Patte d’Érable


  Patte d’Érable pensait sincèrement qu'il était seul dans la tanière de son guérisseur, entouré des malades souffrant de la maladie qui tuait les premiers chats qu'elle rencontrait. Hors il entendit du bruit dans l'entrée de l'antre et quand le chaton releva la tête, il plissa les yeux, sans discerner tout de suite le nouveau venu à travers l'obscurité. Il espérait simplement qu'il ne l'avait pas vu, et qu'il ferait demi-tour dans le but de vaquer à ses occupations de guerrier. A moins que ce soit Feuille de Trèfle, mais cette hypothèse fut rapidement écartée quand il huma l'odeur du félin : c'était leur lieutenante, Ruisseau de Rose. Le petit sentit son poil se hérisser, il allait passer un mauvais quart d'heure et ça il le devinait très facilement au ton qu'elle avait pris pour s'adresser à lui.

- Patte d’Érable! Éloigne-toi d’eux, maintenant!

Le chaton obtempéra dans un petit couinement et il s'éloigna à contre cœur du guerrier qui semblait déjà un peu plus apaisé. Oreilles basses, le félin tricolore s'avança jusqu'à la femelle écaille pour affronter finalement son regard, agacé mais aussi frustré. Pourquoi est-ce que personne ne comprenait qu'il n'était pas comme tous les autres chatons ? Patte d’Érable avait une capacité à résister aux dangers de la nature comme la maladie et ça personne n'avait l'air de le réaliser. C'était normal de se méfier du Mal Rouge, surtout lorsqu'il allait en contact avec un chaton, mais s'il avait du tomber malade, il l'aurait été depuis bien longtemps vu le nombre d'heures qu'il passait avec Feuille de Trèfle à apprendre la fonctionnalité de certaines plantes, près des malades.

Alors, le petit s'était calmement assis face à la chatte plus âgée, enroulant sa queue autour de ses pattes, plissant les yeux, s'inclinant légèrement en guise de salutation, poli.

- Je ne faisais rien de mal, Ruisseau de Rose. Un des guerriers couinait comme un chaton, je ne pouvais pas rester là sans rien faire.

Patte d’Érable marqua un temps de pause pour laisser la féline reconsidérer la situation. Est-ce qu'il aurait vraiment du laisser ce pauvre chat, ce pauvre camarade souffrant se plaindre sans rien faire alors qu'il pouvait l'aider ? Il en était capable et c'est ce qu'il essayait de lui faire comprendre.

- Je lui ai simplement donné quelques graines de pavot pour qu'il se calme, rien de plus. Je fais attention, tu sais. En plus, je serai bientôt apprenti alors pourquoi ne pas commencer maintenant à m'exercer ? Je préfère vous aider plutôt que de rester dans la pouponnière sans rien faire à attendre que les deux prochaines lunes se passent bien sagement. Tu vas me punir ?

Il était persuadé qu'il ne faisait rien de mal. Il cherchait tout simplement à servir son Clan, peut-être prématurément, mais au moins, il y mettait sa volonté. Il espérait de tout son cœur que bientôt, le Mal Rouge ne serait qu'un douloureux souvenir pour les claniques.

   
© MissKat pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Étoile de Rose
Meneuse ~ Fonda
Étoile de Rose
Age : 26
Date d'inscription : 05/06/2018
Messages : 457
Infos fermées
MessageSujet: Re: L'intrépidité ne guérira pas les malades | ft. Ruisseau de Rose   L'intrépidité ne guérira pas les malades | ft. Ruisseau de Rose EmptyLun 6 Mai - 22:28


Ruisseau de Rose tremblait; de peurs ou de colères, elle ne saurait le dire. Ses sentiments vis-à-vis de la situation était trop floues pour qu’elle puisse les comprendre. D’un côté, elle avait peur pour la santé et la survie des membres de son Clan, et de l’autre, elle vivait toujours le deuil récent de la perte de Plume de Sauge, sa mère adoptive. Cependant, elle s’efforçait de ne laisser rien transparaître et elle se ressaisit rapidement. La peur était un ennemi redoutable en ce temps de crise et elle ne pouvait pas s’avouer aussi facilement vaincue, surtout face à un chaton aussi jeune et innocent que Patte d’Érable.
Ruisseau de Rose observait le jeune chat qui s’avançait vers elle, la mine basse. Il savait qu’il n’avait pas le droit d’être ici, cela se voyait dans ses yeux ambrés, mais une lueur de détermination dans son regard chassait soudainement tout doutes de son visage.
« Je ne faisais rien de mal, Ruisseau de Rose. », piaillait Patte d’Érable.
« Un des guerriers couinait comme un chaton, je ne pouvais pas rester là sans rien faire. »
Ruisseau de Rose le fixait durement comme si elle ne voulait rien entendre et attendait qu’il obéisse à ses ordres.
« Je lui ai simplement donné quelques graines de pavot pour qu'il se calme, rien de plus. Je fais attention, tu sais. » reprenait-il.
« En plus, je serai bientôt apprenti alors pourquoi ne pas commencer maintenant à m'exercer? Je préfère vous aider plutôt que de rester dans la pouponnière sans rien faire à attendre que les deux prochaines lunes se passent bien sagement. » poursuivit Patte d’Érable.
« Tu vas me punir ? » concluait-il, en demandant.
À ces mots, l’expression de la lieutenante s’adoucissait. Le punir? C’est ridicule. pensait Ruisseau de Rose.
« Ce n’est pas à moi de le faire. » répondait la chatte.
« Ce sera à ta mère de décider ou à Feuille de Trèfle, mais estime-toi chanceux si le Clan des Étoiles t’épargne avec le mal rouge. »
Ruisseau de Rose prenait une pause, balayant du regard les malades dans la tanière du guérisseur. Ses yeux s’arrêtaient net sur un coin sombre en particulier, la tristesse voilait son visage.
« La maladie n’est pas un jeu, tu sais. Si tu tombes malade maintenant, tu ne seras pas apprenti le moment venu, et Feuille de Trèfle devra se débrouiller seul... De plus, ton imprudence pourrait répandre le mal dans le Clan et causer encore plus de pertes. Si tu désires aider ton Clan, Patte d’Érable, reste loin de cette tanière et apporte plutôt à manger aux reines et aux anciens. Cela permettrait aux apprentis de sortir chasser plus de proies pour la pile de gibiers. »
Revenir en haut Aller en bas
Nuage d’Érable
Apprenti-Guérisseur ~ Modette
Nuage d’Érable
Age : 19
Date d'inscription : 16/03/2019
Messages : 143
Infos fermées
MessageSujet: Re: L'intrépidité ne guérira pas les malades | ft. Ruisseau de Rose   L'intrépidité ne guérira pas les malades | ft. Ruisseau de Rose EmptyMar 4 Juin - 1:23


   
L'intrépidité ne guérira pas les malades

   
Ruisseau de Rose et Patte d’Érable


 Patient, Patte d’Érable demeurait là, assis bien droitement, sans fléchir à l'imposante lieutenant qui lui faisait face. Il avait décidé d'assumer tous ses actes, tels qu'ils soient. Alors si Ruisseau de Rose le punissait, il comprendrait, ne broncherait pas, mais cela ne l'empêcherait pas de retourner voir les malades et Feuille de Trèfle après ça : il était bien trop têtu pour abandonner. Mais alors qu'il pensait qu'il allait se faire réprimander, il eut le droit à un regard doux, comme avec Envol de Corbeau. La femelle écaille de tortue et aussi sœur de la lieutenante, avait réussi à attraper le chaton avant qu'il ne se dérobe encore une fois à la pouponnière et aux autres chatons brailleurs.

- Ce n’est pas à moi de le faire. » répondait la chatte.
« Ce sera à ta mère de décider ou à Feuille de Trèfle, mais estime-toi chanceux si le Clan des Étoiles t’épargne avec le mal rouge.


Le petit félin eut du mal à réprimer un petit grognement logé dans le creux de sa gorge et il remua le bout de ses oreilles en plissant le museau, ses pupilles réduites à deux minuscules fentes.

- Ma mère a péri depuis presque deux lunes et je ne connais pas mon père, l'aurais-tu oublié ? Je n'ai de punition à recevoir d'aucune reine de la pouponnière.

Patte d’Érable marqua un temps de pause, froid. Sa mère avait été un sujet sensible jusqu'à récemment, depuis que le Mal Rouge l'avait emportée. Par ailleurs, c'était pour ces raisons que le chaton tricolore souhaitait devenir guérisseur. Il voulait sauver des vies, éviter que d'autres chatons ne souffrent comme lui, avait souffert. Il estimait d'ailleurs par conséquent, qu'il commençait à bien connaître cette maladie qui faisait des ravages au sein des quatre Clans.

- La maladie n’est pas un jeu, tu sais. Si tu tombes malade maintenant, tu ne seras pas apprenti le moment venu, et Feuille de Trèfle devra se débrouiller seul... De plus, ton imprudence pourrait répandre le mal dans le Clan et causer encore plus de pertes. Si tu désires aider ton Clan, Patte d’Érable, reste loin de cette tanière et apporte plutôt à manger aux reines et aux anciens. Cela permettrait aux apprentis de sortir chasser plus de proies pour la pile de gibiers.

La suite des paroles de son aînée avait profondément agacé le cadet et il sortit même ses petites griffes blanches, les plantant dans le sol meuble de la tanière sombre et humide de Feuille de Trèfle. Ruisseau de Rose ne l'écoutait pas, et elle n'avait pas l'air décidée de changer d'avis. Indigné, il s'exclama, faisant gémir certains guerriers agonisant dans leur litière, plus loin.

- Je sais que ce n'est pas un jeu !! feula Patte d’Érable avant de reprendre. Je ne suis pas une cervelle de souris, contrairement à ce que tu pourrais penser, Ruisseau de Rose ! Je fais attention, je viens de te le dire, mais tu ne m'écoutes pas ! Pourquoi personne ne m'écoute ?! Quelle est la différence entre le moi d'aujourd'hui et le moi dans une lune ? Physiquement je serai le même alors je ne vois pas où est le problème ! Je ne veux pas rester avec ces cervelles de souris de chatons et je préfère de loin être utile ici !

La voix du petit s'était finalement brisée sur ses derniers mots et il avait baissé la tête en serrant la mâchoire, la gorge nouée. Il ne comprenait vraiment pas pourquoi personne ne remarquait que son organisme était fait pour se protéger contre les maladies, qu'il était né pour devenir guérisseur.

- Je t'assure que je vais bien, Ruisseau de Rose. Grâce à Feuille de Trèfle, je connais pleins de plantes et je peux me rendre utile. Tu n'as qu'à envoyer les autres chatons à la pile de gibier. Je suis sûr qu'ils se feront un malin plaisir à se battre pour savoir lequel parmi eux sera le plus rapide et lequel ramènera la plus grosse proie.

Patte d’Érable avait soupiré, un peu calmé. Il lui tourna ensuite le dos, très têtu.

- Je ne retournerai pas à la pouponnière avant le retour de Feuille de Trèfle. Ils ont besoin de moi ici.

Le chaton tricolore était loin de jouer et à moins qu'on ne l'y forçait, il resterait ici, il ne bougerait pas.

   
© MissKat pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Étoile de Rose
Meneuse ~ Fonda
Étoile de Rose
Age : 26
Date d'inscription : 05/06/2018
Messages : 457
Infos fermées
MessageSujet: Re: L'intrépidité ne guérira pas les malades | ft. Ruisseau de Rose   L'intrépidité ne guérira pas les malades | ft. Ruisseau de Rose EmptyVen 28 Juin - 20:15


« Je sais que ce n’est pas un jeu!! » feula Patte d’Érable avant de reprendre.
« Je ne suis pas une cervelle de souris, contrairement à ce que tu pourrais penser, Ruisseau de Rose! Je fais attention, je viens de te le dire, mais tu ne m'écoutes pas! Pourquoi personne ne m'écoute?! Quelle est la différence entre le moi d'aujourd'hui et le moi dans une lune? Physiquement je serai le même alors je ne vois pas où est le problème! Je ne veux pas rester avec ces cervelles de souris de chatons et je préfère de loin être utile ici! »
Ruisseau de Rose tendit les oreilles vers le chaton, ses yeux bleus clairs sereins et empli de compassion. Elle comprenait ce que pouvait éprouver Patte d’Érable, du moins elle le pensait; il voulait se rendre utile. Mais comment le serait-il s’il tombait malade, gravement malade, et finissait comme Plume de Sauge? Mort, il ne serait plus jamais utile à personnes, seulement un douloureux souvenirs qui finirait sûrement par s’estomper puis disparaître complètement de la mémoire de leur Clan. Personne ne se souvenait des chatons décédés, sauf peut-être leur mère mais celle de Patte d’Érable était déjà partie rejoindre la Toison Argentée, et Plume de Sauge était avec elle désormais.
À cette pensée, Ruisseau de Rose sentît son cœur se serrer dans sa poitrine et une profonde tristesse l’envahir. Ses pattes se mirent à trembler, à un tel point qu’elle faillit s’effondrer, mais la lieutenante tricolore se rattrapa de justesse, redressa fièrement la tête et ravala ses larmes; elle ne devait pas exposer sa faiblesse devant le chaton car celui-ci saurait ensuite aisément la manipuler; ce qu’elle trouvait inacceptable!
« Je t'assure que je vais bien, Ruisseau de Rose. » poursuivit Patte d’Érable, ramenant la chatte tricolore à leur discussion.
« Grâce à Feuille de Trèfle, je connais pleins de plantes et je peux me rendre utile. Tu n'as qu'à envoyer les autres chatons à la pile de gibiers. Je suis sûr qu'ils se feront un malin plaisir à se battre pour savoir lequel parmi eux sera le plus rapide et lequel ramènera la plus grosse proie. » soupira le chaton avant de lui tourner le dos.
« Je ne retournerai pas à la pouponnière avant le retour de Feuille de Trèfle. Ils ont besoin de moi ici. » pesta-t-il.
Ruisseau de Rose fixa le chaton brun-roux et blanc de ses yeux bleus sereins. Elle mit debout, leva une patte vers le petit comme si elle allait avancer, puis se rassît, détournant un instant le regard. Patte d’Érable était visiblement blessé et choqué par les paroles de la guerrière et cela la rendait extrêmement mal à l’aise. Ruisseau de Rose était prise entre son devoir de lieutenante envers son Clan et son instinct maternel envers le jeune chat. Elle ne savait plus quelle voie suivre... mais son instinct fût plus fort. Elle se mît de nouveau debout et se dirigea vers Patte d’Érable, s’assit à son côté et déposa doucement sa queue sur les épaules du chaton.
« Écoute Patte d’Érable... ce n’est pas que je souhaite t’empêcher d’être qui tu désires, je sens bien ta détermination à devenir guérisseur pour aider ton Clan, mais as-tu pensé une seconde à celui-ci, que ce passerait-il si tu succombais à la maladie? Le Clan n’aurait plus aucun espoir de vaincre ce mal. Il est malsain de rester ici, même Feuille de Trèfle l’a compris. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: L'intrépidité ne guérira pas les malades | ft. Ruisseau de Rose   L'intrépidité ne guérira pas les malades | ft. Ruisseau de Rose Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'intrépidité ne guérira pas les malades | ft. Ruisseau de Rose
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Spirits :: une sombre prophétie :: le clan du vent :: le camp :: l’antre du guérisseur-
Sauter vers: