Wild Spirits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -46%
BaByliss Sèche-cheveux Powerlight 2000
Voir le deal
13.99 €

 

 La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle

Aller en bas 
AuteurMessage
Nuage d’Érable
Apprenti-Guérisseur ~ Modette
Nuage d’Érable
Age : 19
Date d'inscription : 16/03/2019
Messages : 143
Infos fermées
MessageSujet: La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle   La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle EmptySam 30 Mar - 16:49


   
La curiosité est un bien joli défaut

   
Feuille de Trèfle et PAtte d’Érable


   Le soleil était déjà bien haut dans le ciel quand Patte d’Érable avait décidé de bouger. Il avait terminé une souris maigrichonne mais qui lui avait suffit amplement. Après tout, il n'était pas un gros mangeur, étant habitué à partager le lait de certaines reines avec d'autres petits lorsque sa mère s'en était allée rejoindre le Clan des Etoiles. Le chaton tricolore avait eu du mal à s'en remettre et il vouait une profonde haine envers cette maladie qui ravageait les Clan de la forêt. Il se demandait d'ailleurs parfois entre deux siestes, qui était responsable de ce carnage et si ce n'était pas leurs ancêtres qui leur démontrait leur mécontentement d'une façon du moins... radicale.
Puis, au fil du temps, il avait fini par s'habituer à ce mal, à la famine et à l'orphelinat. Il ne jalousait pas les autres chatons parce qu'il était certain que sa mère était encore mieux que toutes les autres reines du Clan du Vent. Il en était convaincu.

Patte d’Érable se leva donc, s'ébrouant un peu pour faire fuir les morceaux de mousse coincés dans son pelage roux et blanc, puis il rampa discrètement pour sortir de la pouponnière. Âgé de quatre lunes, il avait déjà visité le camp par simple curiosité mais l'endroit qu'il préférait examiner était la tanière du guérisseur. Peut-être parce qu'elle lui rappelait sa mère lorsqu'elle était malade. D'autres chatons à sa place auraient sans doute préféré éviter à tout prix cet endroit, mais pas Patte d’Érable. Il s'y sentait en sécurité à vrai dire, comme si l'esprit de sa génitrice rodait toujours à l'intérieur.
Confiant, le chaton tricolore se dégourdit les pattes, passant devant la tanière des apprentis avec admiration. Il avait hâte d'en devenir un, et si possible, apprenti-guérisseur parce qu'il n'aimait pas seulement la tanière, mais aussi le rôle et le poids qu'un guérisseur succédait après s'être rendu à la Pierre de Lune pour la première fois. Il trouvait leur façon d'aider les Clans, admirable.

Alors, lorsqu'il se glissa dans la tanière de Feuille de Trèfle, le guérisseur du Vent, le petit roux tigré eut du mal à déglutir. A chaque fois il était impressionné par cette tanière sombre et humide. Il s'avança un peu et mit le museau en l'air en se demandant si Feuille de Trèfle errait dans sa tanière ou s'il était un peu sorti, mais il ne réussit pas à flairer son odeur. En même temps, l'odeur des malades régnait même sur celles des plantes...
Le chaton s'approcha des réserves et il flaira l'odeur de chacune des plantes. Elles avaient toutes une senteur différente et Patte d’Érable s'efforçait à chaque fois de toutes les retenir, en vain. A la place, il les observa donc minutieusement, les détaillant avec délicatesse. Il était si concentré qu'il n'en avait même pas entendu le guérisseur se poster près de lui. Le cadet sursauta un peu de surpris et sa gorge s'asséchait alors qu'il se dandinait sur ses pattes avant, tentant d'enrouler sa queue autour de ses pattes pour paraître serein et plus mature. Patte d’Érable admirait beaucoup le rouquin qui se tenait devant lui parce qu'il était guérisseur mais aussi parce qu'il avait été présent lors du départ de ses parents, et il cherchait à tout prix de paraître à la hauteur comme futur apprenti-guérisseur.

- Bonjour Feuille de Trèfle ! J'essayais de retenir l'odeur et la forme de chacune de ces plantes.

Lança le chaton en remuant la queue et le bout des oreilles, très fier de lui. Il ronronna un instant puis il reprit, très intéressé.

- Tu peux m'apprendre quelques fonctions sur certaines plantes ? S'il te plaît... je m'ennuie à mourir dans la pouponnière. Les autres chatons ne pensent qu'à se chamailler et à se battre, c'est épuisant...

Se confia ensuite le petit mâle au pelage tricolore, une moue sur le visage. Il espérait sincèrement que Feuille de Trèfle ne l'envoie pas balader. Après tout, il cherchait simplement à se rendre utile.

   
©️ MissKat pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Petite Plume
Chaton
Petite Plume
Date d'inscription : 21/11/2018
Messages : 261
Infos fermées
MessageSujet: Re: La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle   La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle EmptyMar 9 Avr - 17:34


Feuille de Trèfle était épuisé, autant physiquement que moralement. Il n’arrivait plus à dormir paisiblement tellement sa conscience lui pesait lourd sur les épaules. Ses prières au Clan des Étoiles n’avaient pas été exaucées. Ses camarades malades tombaient comme des mouches et en tant que guérisseur, Feuille de Trèfle se sentait responsable. Il se sentait minable, incompétent et à court de ressources. Sans le Clan des Étoiles pour guider ses pas, Feuille de Trèfle était perdu. Mêmes les autres guérisseurs ne pouvaient l’aider car ils avaient leurs propres camarades à soigner. Les Clans souhaitaient peut-être s’unir contre cette étrange maladie qu’ils avaient choisi de nommer le Mal Rouge, mais Feuille de Trèfle n’avait pas l’impression que les Clans s’entraidaient réellement; il se sentait seul face à la menace.
Aujourd’hui, rien ne semblait vouloir s’améliorer, bien que Feuille de Trèfle l’espérait grandement. Il rentrait au camp, de retour de la source avec tout un stock de boules de mousse imbibé d’eau pour les malades dans la gueule. Il avait peine à respirer et son corps tout entier le faisait atrocement souffrir. Feuille de Trèfle passa devant un groupe de guerriers qu’il salua à peine avant de pénétrer dans sa tanière. Il se dirigeait vers sa réserve de plantes lorsqu’il aperçut un chaton posé entre sa pile de cerfeuils et celle de mille-feuilles.
« Patte d’Érable! » lança Feuille de Trèfle en laissant tomber son fardeau au sol.
« Qu’est-ce que tu fiches ici? » demanda-t-il sur un ton presque scandalisé.
« Bonjour Feuille de Trèfle! J’essayais de retenir l’odeur et la forme de chacune de ces plantes. » lança le chaton en ronronnant.
« Tu peux m’apprendre quelques fonctions sur certaines plantes? S’il te plaît... je m’ennuie à mourir dans la pouponnière. Les autres chatons ne pensent qu’à se chamailler et à se battre; c’est épuisant... »
Feuille de Trèfle s’apprêtait à renvoyer le chaton dans la pouponnière mais lorsqu’il entendit la complainte de celui-ci, il le prit aussitôt en pitié. Patte d’Érable lui rappela comment c’était difficile d’être différent à la pouponnière, et Feuille de Trèfle ne put faire autrement que de plier à la demande du chaton.
« Bon c’est d’accord. » accepta Feuille de Trèfle en poussant d’une patte les boules de mousse trempé vers un coin sombre et humide de la réserve.
« Et si on commençait par ces plantes. » miaula-t-il en désignant les mêmes feuilles que Patte d’Érable reniflait plus tôt.


Dernière édition par Feuille de Trèfle le Mar 11 Juin - 10:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nuage d’Érable
Apprenti-Guérisseur ~ Modette
Nuage d’Érable
Age : 19
Date d'inscription : 16/03/2019
Messages : 143
Infos fermées
MessageSujet: Re: La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle   La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle EmptyMar 9 Avr - 20:52


   
La curiosité est un bien joli défaut

   
Feuille de Trèfle et Patte d’Érable


  L'air enthousiaste du chaton redescendit d'un coup sec alors que Feuille de Trèfle s'étranglait presque. Pourquoi est-ce qu'il paraissait étonné ? Ce n'était pas la première fois qu'il se glissait dans sa tanière, sauf que le dernière fois, le guérisseur avait été là pour le surveiller. Qui sait ce qu'un si petit être avait pu faire comme bêtise sans même s'en rendre compte ? Heureusement pour lui que Patte d’Érable n'était pas l'un de ces chatons naïfs et intrépides qui se seraient probablement approchés d'un peu trop près des malades, par simple curiosité. Alors le petit chat tricolore comprenait bien que Feuille de Trèfle tire une telle tête en le découvrant seul dans son antre.

- Patte d’Érable ! Qu’est-ce que tu fiches ici?

Le jeune félin n'avait pas eu besoin de dire plus qu'il n'avait déjà déclaré puisque le guérisseur semble se détendre aussitôt. Peut-être s'était-il rendu compte que le chaton était bien plus sage qu'il l'aurait lui-même pensé. Ensuite, il reprit plus joyeusement en repoussant les boules de mousse qu'il avait rapporté, sûrement pour désaltérer les souffrants qui gémissaient faiblement au fond de la tanière.

- Bon c’est d’accord. Et si on commençait par ces plantes.

Patte d’Érable sentit ses yeux briller de bonheur et il hocha vivement la tête sans broncher, reportant son attention sur les plantes qui avaient attiré son attention un peu plus tôt. Le chaton se pencha de nouveau sur le premier tas : des plantes vertes aux tiges plutôt fines et dont les feuilles se transformaient en espèce de feuilles de chêne, mais en bien plus petit. Lorsque son museau frôla la plante, il plissa les yeux en reconnaissant une odeur légèrement anisée.

- A quoi servent ces plantes ?

Le futur apprenti-guérisseur renifla ensuite le deuxième tas. Cette fois, si la plante portait toujours une tige très fine, elle n'était en revanche pas ornée de petites feuilles, mais de fleurs blanches et Patte d’Érable avait beau renifler bruyamment près de ces dernières, il ne décelait aucune odeur suffisamment forte pour la reconnaître.

- Celles-ci sont bizarres... J'arrive pas à sentir une odeur douce comme les autres fleurs... Peut-être que les autres plantes ont anesthésié mon museau ? hasarda maladroitement le chaton.

Il s'était ensuite assis près de Feuille de Trèfle, très attentif à ce qu'il allait lui enseigner aujourd'hui.

   
©️ MissKat pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Petite Plume
Chaton
Petite Plume
Date d'inscription : 21/11/2018
Messages : 261
Infos fermées
MessageSujet: Re: La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle   La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle EmptyMer 10 Avr - 2:30


Feuille de Trèfle observait attentivement Patte d’Érable en souriant chaleureusement. Le chaton lui semblait sincère lorsqu’il lui disait s’intéresser aux différentes plantes et leurs propriétés médicinales. Du haut de ses quatre lunes, il lui paraissait bien mature pour son jeune âge, et cela plaisait beaucoup au guérisseur.
« À quoi servent ces plantes? » demanda Patte d’Érable en désignant le premier tas du bout de sa truffe.
« C’est du cerfeuil. La pulpe de la feuille appliquée sur une plaie ou une démangeaison, désinfecte les plaies et calme les démangeaisons. Les racines peuvent aussi apaiser les maux de ventre. » répondit Feuille de Trèfle.
« Son odeur est anisée. » ajouta-t-il.
« Celles-ci sont bizarres... J’arrive pas à sentir une odeur douce comme les autres fleurs... Peut-être que les autres plantes ont anesthésié mon museau. » observa Patte d’Érable en désignant le deuxième tas du museau.
Feuille de Trèfle ne pût s’empêcher de se mettre à ronronner. Les paroles innocentes du chaton avaient le don de l’amuser.
« La millefeuille ne possède pas un doux parfum. Elle dégage plutôt une odeur camphrée. » miaula le guérisseur.
« En cataplasme elle adoucit la douleur et fait cicatriser la peau. Il est idéale pour les coussinets craquelés. » poursuivit-il.
« C’est le seul remède que j’ai trouvé pour soulager un peu les chats atteints du Mal Rouge, mais dès que leurs sens commencent à être touchés, je ne peux plus rien faire pour eux... » confia Feuille de Trèfle, peiné.
« Je voudrais tant pouvoir faire plus, épargner cette souffrance aux malades et à leurs proches. »
Soudain, Feuille de Trèfle réalisa qu’il était en train de vider son sac sur un pauvre chaton qui n’avait pas besoins de tels histoires d’horreurs dans sa fragile existence. Feuille de Trèfle eut un sentiment de culpabilité, puis changea aussitôt de sujet.
« Oublie ce que je viens de dire... ce n’est rien qui concerne les chatons... »


Dernière édition par Feuille de Trèfle le Mar 11 Juin - 10:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nuage d’Érable
Apprenti-Guérisseur ~ Modette
Nuage d’Érable
Age : 19
Date d'inscription : 16/03/2019
Messages : 143
Infos fermées
MessageSujet: Re: La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle   La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle EmptyMer 10 Avr - 14:05


   
La curiosité est un bien joli défaut

   
Feuille de Trèfle et Patte d’Érable


  Le chaton tricolore crut discerner une once d'amusement dans le ronronnement de Feuille de Trèfle et le plus jeune releva la tête pour le dévisager, un peu boudeur. Il n'aimait pas qu'on se moque de lui, ceci dit sa joie revint au galop alors que son futur mentor se mit à miauler bien sagement :

- C’est du cerfeuil. La pulpe de la feuille appliquée sur une plaie ou une démangeaison, désinfecte les plaies et calme les démangeaisons. Les racines peuvent aussi apaiser les maux de ventre. Son odeur est anisée.

Patte d’Érable se pencha de nouveau sur le tas de plantes et il les renifla avec entrain, même s'il avait déjà remarqué que leur odeur était plutôt anisée, il se sentait fier d'avoir deviné tout seul. Alors, il ferma les yeux et tout en humant le végétal, il récita tout bas comme pour apprendre la fonction du cerfeuil.

- Du cerfeuil. L'odeur est anisée. Ses feuilles sont petites en forme de feuilles de chêne. Elle désinfecte les plaies et calme les démangeaisons.
se répétait-il, concentré.

Ensuite, il se redressa pour écouter le guérisseur qui expliquait ce à quoi servait le millefeuille et pourquoi ces fleurs ne dégageaient pas la même odeur qu'une fleur ordinaire comme un coquelicot, par exemple. Alors, tout en se penchant de nouveau sur le deuxième tas, il écouta Feuille de Trèfle, buvant totalement ses paroles. Il estimait que tout ce qu'il apprenait avec lui, lui permettrait de plus vite se rendre utile en tant qu'apprenti-guérisseur, dans quelques lunes. Il avait hâte.

- La millefeuille ne possède pas un doux parfum. Elle dégage plutôt une odeur camphrée. » miaula le guérisseur. En cataplasme elle adoucit la douleur et fait cicatriser la peau. Il est idéale pour les coussinets craquelés. C’est le seul remède que j’ai trouvé pour soulager un peu les chats atteints du Mal Rouge, mais dès que leurs sens commencent à être touchés, je ne peux plus rien faire pour eux...  

Patte d’Érable restait concentré, mais quand il évoqua avec un drôle de ton le Mal Rouge, le chaton se redressa pour l'observer de ses grands yeux jaunes/verts. Un poids s'installa dans le creux de sa gorge et son poil manqua presque de se hérisser. Il savait à quel point le danger était omniprésent et il ne put s'empêcher de penser à Feuille de Trèfle qui d'après son rang, devait être capable de soigner tous ces chats malades, au fond de la tanière.

- Je voudrais tant pouvoir faire plus, épargner cette souffrance aux malades et à leurs proches.

La voix du guérisseur tremblait légèrement et le chaton tricolore comprit que sa position de spectateur lui faisait du mal. Le cadet baissa alors les oreilles, posant le bout de sa queue sur son épaule. Il savait très bien qu'il n'était pas responsable de tous ces morts. Après tout, si les plantes ne soignaient pas cette maladie, seul le Clan des Etoiles pouvait faire quelque chose ces malheureux. Et malgré son rang de chaton, Patte d’Érable le savait parfaitement.

- Oublie ce que je viens de dire... ce n’est rien qui concerne les chatons...

Patte d’Érable se releva de suite. Il gonfla son poitrail et se tint bien droit, comme pour paraître plus grand. Il n'aimait pas qu'on le sous-estime. Il était certes jeune, mais il n'était pas idiot, loin de là. De plus, son baptême d'apprenti pointerait bientôt le bout de son museau alors il ne se considérait déjà plus comme un chaton. De plus, depuis que Nuage Troublé et Nuage de Silex avaient rejoint les rangs d'apprentis, il était devenu le plus vieux des chatons. La mort prématurée de sa mère due au Mal Rouge l'avait bien fait mûrir, aussi. Peut-être un peu trop même, puisqu'il ne profitait pas de ses lunes d'insouciance, comme tous les autres petits. Alors il répliqua, plissant les yeux et remuant nerveusement le bout des oreilles.


- Je ne suis bientôt plus un chaton, Feuille de Trèfle ! Mon baptême est dans deux lunes et Aile Rouge est morte, à cause de cette maladie ! Je suis peut-être encore dans la pouponnière, mais ce n'est qu'une question de litière !


Le chaton couinait presque et il baissa ensuite la tête pour marquer un temps, de pause, se remémorant le jour où sa mère avait arrêté de se battre contre ce redoutable fléau qui touchait tous les clans.


- S'il te plaît Feuille de Trèfle, raconte moi des trucs de guérisseur ! Je serai sage c'est promis...
Et sans lui laisser le temps de répondre, il reprit, la queue fouettant énergiquement l'air, signe de son enthousiasme qui était de retour.
Si les plantes ne suffisent pas pour soigner les malades, tu ne crois pas que c'est une punition du Clan des Etoiles ?


Le félin blanc, roux et brun avait émis cette hypothèse puisqu'elle l'intriguait beaucoup et il avait déjà entendu les reines discuter entre elle du fait que c'était un châtiment venant des étoiles.


- Est-ce que le Clan des Etoiles a communiqué avec toi ?


Les questions se bousculaient dans sa tête, si bien qu'il n'arrivait plus à s'arrêter. Il espérait simplement qu'aucun guerrier ne viendrait les déranger parce qu'à coup sûr, il renverrait probablement Patte d’Érable dans la pouponnière, sans négociation possible. Après tout, les chatons n'étaient pas censés se balader dans le camp, et encore moins dans la tanière du guérisseur en période d'épidémie. Seulement, Patte d’Érable serait bientôt apprenti. Alors il avait le droit lui, non ? De toute façon, ce n'était pas comme s'il allait obéir sans ronchonner.

   
©️ MissKat pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Petite Plume
Chaton
Petite Plume
Date d'inscription : 21/11/2018
Messages : 261
Infos fermées
MessageSujet: Re: La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle   La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle EmptyMar 4 Juin - 9:16


Feuille de Trèfle commençait à ramasser ses plants de cerfeuil et de millefeuille lorsque Patte d’Érable répliquait:
« Je ne suis bientôt plus un chaton, Feuille de Trèfle! Mon baptême est dans deux lunes et Aile Rouge est morte, à cause de cette maladie! Je suis peut-être encore dans la pouponnière, mais ce n’est qu’une question de litière! »
Feuille de Trèfle en convenait. Il ne pouvait pas le contredire à ce sujet. Patte d’Érable avait déjà quatre lunes, et bientôt il serait nommé apprenti. Mais à l’évocation de sa mère défunte, Patte d’Érable ne faisait que retourner la griffe dans la plaie de Feuille de Trèfle. Encore une vie que Feuille de Trèfle n’avait pas réussi à sauver, et le savoir le rendait encore plus misérable. Feuille de Trèfle ravalait difficilement ses larmes, puis miaulait d’une voix lasse et rauque:
« Je suis désolé. »
Cependant, Patte d’Érable ne semblait pas l’avoir entendu car il reprit:
« S’il te plaît, Feuille de Trèfle, raconte-moi des trucs de guérisseurs! Je serai sage, c’est promis... »
Patte d’Érable ne laissait pas le temps à Feuille de Trèfle de répondre.
« Si les plantes ne suffisent pas pour soigner les malades, tu ne crois pas que c’est une punition du Clan des Étoiles? »
Feuille de Trèfle s’arrêtait net, dressant les oreilles. Bien que l’idée ait effleuré l’esprit de Feuille de Trèfle à plusieurs reprises, il ne voulait pas y croire. Et puis, pourquoi le Clan des Étoiles voudrait punir tous les Clans? Ne vivaient-ils pas en paix depuis de nombreuses lunes? Pour Feuille de Trèfle, cette hypothèse n’avait tout simplement aucun sens. De plus, où Patte d’Érable avait entendus ce genre de bêtises? Sûrement dans la pouponnière, venant des reines ou encore des anciens.
Mais comme si cette histoire n’était pas assez, Patte d’Érable demanda:
« Est-ce que le Clan des Étoiles a communiqué avec toi? »
Feuille de Trèfle soupirait longuement, las des interrogations de ses camarades de Clan concernant la maladie, et dont Feuille de Trèfle ne connaissait pas les réponses.
« Pas encore... mais je vais bientôt me rendre aux Hautes Pierres avec les autres guérisseurs pour partager les rêves de nos ancêtres, et j’espère recevoir un signe... »
Revenir en haut Aller en bas
Nuage d’Érable
Apprenti-Guérisseur ~ Modette
Nuage d’Érable
Age : 19
Date d'inscription : 16/03/2019
Messages : 143
Infos fermées
MessageSujet: Re: La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle   La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle EmptyMar 11 Juin - 14:12


   
La curiosité est un bien joli défaut

   
Feuille de Trèfle et Patte d’Érable


  Le chaton tricolore se demandait si son futur mentor lui répondrait. Après tout, aucun autre chaton ne connaissait réellement la cause de cette maladie, comme si tout ça ne les intéressait pas. Or Patte d'Erable lui, souhaitait savoir. Il devait comprendre pourquoi la maladie ne partait pas, pourquoi les guérisseurs ne faisaient rien, pourquoi le Clan des Etoiles s'acharnait sur eux. Feuille de Trèfle semblait réfléchir lui aussi, puisqu'il s'était désormais immobilisé. Une lueur d'hésitation ornait ses prunelles verdâtres et le petit dut insister avec ses ambres pour que finalement le guérisseur ne prenne la parole.

- Pas encore... mais je vais bientôt me rendre aux Hautes Pierres avec les autres guérisseurs pour partager les rêves de nos ancêtres, et j’espère recevoir un signe...

Le petit félin roux et blanc remua le bout de ses oreilles, comprenant alors que peut-être, après ce rendez-vous aux Hautes Pierres avec les guérisseurs des trois autres clans, Feuille de Trèfle reviendrait avec des réponses. En tout cas c'est ce qu'il espérait, en tout cas.

- Mais si tu ne reçois rien ? S'il n'y a pas de réponse, comment on fera ? Est-ce que d'autres guerriers vont mourir comme est morte Aile Rouge ? Est-ce que le Clan du Vent est destiné à périr sans pouvoir rien faire ?

Evidemment toutes ces questions étaient rhétoriques et ni Patte d'Erable, ni Feuille de Trèfle n'avaient les réponses à ces interrogations. Le guérisseur était seul, face au fléau et le chaton le savait très bien. Il soupira, puis remua la queue et le oreilles en entendant son prénom dans le camp, retentir de l'une des reines de la pouponnière. Le petit eut du mal à déglutir et il se mit à se dandiner, mal à l'aise, comprenant qu'on le cherchait. Il n'avait pas le droit d'être là. De plus, le soleil commençait à décliner dans le ciel, il le sentait réchauffer légèrement sa fourrure rousse foncée alors que quelques rayons filtraient dans la tanière du guérisseur. Patte d'Erable s'inclina alors en miaulant :

- Merci de m'avoir parlé de tout ça, Feuille de Trèfle. Je sais que les temps sont durs et que tu ne dois pas confier tes doutes à un chaton mais ne t'en fais pas, je garderai tout ça pour moi. J'ai hâte de te rejoindre pour pouvoir t'aider non pas en tant que chaton, mais en tant qu'apprenti-guérisseur.

Il se redressa un peu en marquant un temps de pause, puis il se releva en lui tournant le dos, lançant une dernière fois :

- Je te souhaite beaucoup de courage et j'espère que nos ancêtres te parleront à la demi-lune.

Un sourire se dessina sur ses babines puis il disparut, laissant derrière lui seulement sa faible odeur sur quelques plantes, alors que plusieurs guerriers s'étaient attroupés autour de lui pour le gronder, une énième fois.

   
© MissKat pour Epicode


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Petite Plume
Chaton
Petite Plume
Date d'inscription : 21/11/2018
Messages : 261
Infos fermées
MessageSujet: Re: La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle   La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle EmptyVen 2 Aoû - 9:13


Feuille de Trèfle avait parlé avec espoir; l’espoir d’obtenir enfin une réponse concrète du Clan des Étoiles au sujet de la maladie, et peut-être même des indications concernant un remède pour l’éradiquer de la forêt, mais les ancêtres seraient-ils seulement à leur écoute? Le guérisseur l’ignorait encore, mais il espérait de tout cœur que ce serait le cas. Comme un écho à ses propres pensées obscures, Patte d’Érable demandait:

« Mais si tu ne reçois rien? S’il n’y a pas de réponse, comment on fera? Est-ce que d’autres guerriers vont mourir comme est morte Aile Rouge? Est-ce que le Clan du Vent est destiné à périr sans pouvoir rien faire? »

Feuille de Trèfle plaquait ses oreilles contre le derrière de son crâne, ayant l’air presque terrifié et déçu à la fois. C’était une possibilité tout aussi envisageable. Sombre dessein, mais réaliste. Cependant, le guérisseur connaissait les mots justes pour rassurer Patte d’Érable; il les avait si souvent entendu de la bouche de son mentor, qu’ils étaient aisés de répéter.

« Le Clan des Étoiles ne peut pas rester indéfiniment silencieux. Ils sont là pour veiller sur nous, mais parfois, il préfère mettre notre indépendance à l’épreuve... C’est regrettable ce qui est arrivé à Aile Rouge, mais n’oublie pas que tant que tu penseras à elle, elle te regardera grandir de là-haut. »

Feuille de Trèfle avait lui aussi plusieurs pensées pour la mère du chaton et tout ses anciens camarades de clan qui avaient péri de la maladie mais cela commençait sérieusement à lui peser lourd sur la conscience. Combien de vies n’avait-il pas réussi à sauver? Combien en avait-il vu filer entre ses doigts sans pouvoir rien faire? Beaucoup trop, le guérisseur en avait vu beaucoup trop agoniser puis rendre leur dernier souffle dans sa tanière.

« Merci de m’avoir parlé de tout ça, Feuille de Trèfle. Je sais que les temps sont durs et que tu ne dois pas confier tes doutes à un chaton mais ne t’en fais pas, je garderai tout ça pour moi. J’ai hâte de te rejoindre pour pouvoir t’aider non pas en tant que chaton, mais en tant qu’apprenti-guérisseur. »

Feuille de Trèfle se redressait aussitôt. Il avait complètement oublié l’envie de Patte d’Érable de devenir son apprenti et il avait également omis de présenter la candidature du chaton à Étoile de Charbon. Cependant, le guérisseur ne disait rien à ce sujet et faisait intérieurement la promesse d’aller lui en glisser un mot plus tard.

« Je te souhaite beaucoup de courage et j’espère que nos ancêtres te parleront à la demi-lune. »

Feuille de Trèfle se contentait de répondre:

« Moi aussi, je l’espère de tout mon cœur. »

Puis il laissait Patte d’Érable partir puisque le soleil ne tarderait pas à se coucher.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle   La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La curiosité est un bien joli défaut | ft. Feuille de Trèfle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» La Cerise s'efface, le Bien trépasse [hentaï, PV Vaelz]
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Spirits :: une sombre prophétie :: le clan du vent :: le camp :: l’antre du guérisseur-
Sauter vers: