AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un peu trop curieuse - Réalité Illusoire
 :: Espace RP :: Les Terres Libres :: Les Quatre Chênes

Perce-Neige

Age : 19
Date d'inscription : 16/06/2019
Messages : 26
Perce-Neige
Coureuse
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Juil - 22:44
Cela faisait plusieurs jours que Perce-Neige était démoralisée et constamment dans ses pensées. À vrai dire, tous les membres du Clan semblaient préoccupés. Le Mal Rouge avait fait de nombreux morts et cela ne laissait personne indifférent. Si elle était déjà inquiète, c’est la mort de son amie la plus chère qui l’avait profondément atteinte et elle avait beaucoup de difficulté à retrouver le moral depuis. Ce jour-là, la femelle couleur neige ne supportait plus la présence des autres autour d’elle et décida de sortir prendre l’air. Elle avait besoin d’être seule, d’oublier tous ses soucis, de ne plus penser à rien sinon elle risquait d’exploser.

Perce-Neige s’éclipsa du camp, les pattes lourdes, la tête basse, sa tristesse semblait lui avoir enlevé toute son énergie. Elle avait tout de même pris le temps de prévenir Ruisseau de Rose qu’elle partait chasser avant de sortir. Une fois hors du camp, un coup de vent vint traverser sa fourrure et la minette se sentait déjà mieux. Rien ne valait le sentiment si familier que lui procurait une promenade sur son territoire. Exactement ce dont elle avait besoin sur le moment. La guerrière laissa ses pattes la porter, sans réel but. Elle ne cherchait pas à attraper la moindre proie, sa motivation avait complètement disparu. Elle n’avait envie de rien et se contenta de suivre le vent, l’esprit totalement ailleurs.

Cette maladie, allait-elle tous les tuer ? Perce-Neige sentit un frisson la traverser et elle secoua la tête comme pour enlever cette idée de la tête. La guerrière se força à regarder autour d’elle, il était temps de chasser, elle ne pouvait se permettre de rentrer les pattes vides au camp. Elle sursauta en remarquant qu’elle n’était plus sur le territoire du Clan du Vent. Pendant un instant la femelle se demanda où elle avait atterri mais en apercevant quatre grands arbres, elle comprit qu’elle se trouvait en territoire neutre, aux Quatre Chênes. Elle soupira devant son imprudence, si elle s’était retrouvée sur le territoire d’un autre clan, cela aurait pu avoir des répercussions bien plus gênantes pour son clan. Mais en étant ici, elle ne risquait pas de se faire embêter, c’était l’endroit idéal pour reposer un peu son esprit.

Elle s’allongea sur une pierre lisse, à l’ombre des grands arbres, non loin de là où s’exprimaient les chefs des clans lors des assemblées. La femelle commença à faire sa toilette tout en se remémorant sa toute première assemblée alors qu’elle n’était qu’une jeune apprentie. Tout semblait plus beau et plus calme à l’époque. Elle était si heureuse en compagnie de ses frères à se croire invincible, elle avait encore toute la vie devant elle. Désormais elle en doutait, elle avait vieilli et la menace du Mal Rouge planait autour des clans. Elle posa sa tête sur la roche chaude et tenta de penser à autre chose. Sans s’en rendre compte, les yeux de la guerrière se fermèrent et elle s’endormit.

Perce-Neige redressa subitement la tête, un bruissement dans les herbes un peu plus loin l’avait réveillée. Elle dirigea immédiatement son regard vers la source du bruit et aperçut un chat s’avancer dans la clairière qui entourait les Quatre Chênes. Le vent lui apporta l’odeur de l’inconnu, c’était celle du Clan de la Rivière. Perce-Neige fonça le museau, que faisait un guerrier du Clan de la Rivière ici ? La curiosité la piqua et d’un bond gracieux et maîtrisé, elle descendit pour saluer l’inconnu. En s’approchant, elle reconnut le pelage tacheté de Réalité Illusoire, le guérisseur du Clan de la Rivière. Tout en continuant son chemin vers lui, elle l’appela d’une voix énergique.

« Réalité Illusoire ! Bonjour ! »

Ses soucis semblaient s’être envolés après sa petite sieste, elle se sentait beaucoup mieux. Elle avait retrouvé sa bonne humeur habituelle et elle avait très envie de discuter avec le nouveau venu. La guerrière n’avait jamais eu l’occasion de discuter avec le guérisseur lors des assemblés, mais il l’avait toujours beaucoup intrigué. Perce-Neige était fascinée par le travail des guérisseurs et leur lien si particulier avec le Clan des Étoiles. Elle décida de s’asseoir à quelques pas du mâle tacheté pour ne pas lui paraître trop intrusive et plongea son regard dans celui de son interlocuteur.

« Je suis Perce-Neige, une guerrière du Clan du Vent, on s’est déjà croisé lors des assemblés. Qu’est-ce qui t’amène par ici ? Tout va bien ? »

Réalité Illusoire

Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 35
Réalité Illusoire
Guérisseur
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Juil - 6:34
she's stupid
Perce-Neige ☽

Ta tête était un essaim d'abeilles, les pensées fusaient, tournaient sans arrêter dans ton esprit, te laissant si distrait, incapable de te concentrer sur quoi que ce soit. Franchement ! Qu'est-ce qui leur était passé par la tête, à ces meneurs ? Une bataille ? En pleine épidémie incurable ? Des cervelles de souris ! Voilà ce qu'ils étaient ! Et dire que tu étais le guérisseur de ce Clan ! Tu n'en croyais ni tes yeux ni tes oreilles et ton pelage demeurait fermement hérissé tandis que tu avais fait halte dans un territoire appartenant à ce fameux Clan. Tes griffes sortaient et rentraient, labourant au passage la terre sous tes pattes et tu essayais de respirer lentement, prendre de grandes inspirations et expirations. Les choses ne se déroulaient que trop désagréablement et le Clan des Étoiles ne réagissait aucunement. Avaient-ils décidé de vous laisser tous crever en attente de cet étranger aux yeux vairons ? Seriez-vous tous morts lorsque la solution sera enfin sous vos pattes ? Tu ne comprenais définitivement rien et rien n'allait.

Et en plus de cette épidémie et cet étrange mystère posé par les anciens membres des quatre Clans que tu avais été voir avec les autres guérisseurs à la demi-lune, tu te retrouvais à devoir prévoir des plantes pour soigner des blessures suite à une guerre préparée contre le Clan du Tonnerre et sérieusement, tu n'en voyais pas l'intérêt. Tu te battais corps et âme tous les jours et toutes les nuits pour tenter de faire respirer les membres qui se trouvaient dans ta tanière, passant par les chatons en finissant par les anciens. Tu n'avais même plus suffisamment de place dans ton gîte pour tous les accueillir. Et ton sommeil n'était même plus présent tant tu donnais de ton temps pour essayer de parvenir à faire ralentir la progression de la maladie et les sauver, tenter de faire en sorte qu'ils puissent survivre suffisamment longtemps pour que le remède soit trouvé. Mais chaque jour, des morts arrivaient. Les chats tombaient comme des mouches en pleine sécheresse. Et ne manquait plus que ta charmante meneuse décide de mener un combat en ces temps difficiles ! Quelle idée !

Heureusement pour elle que tu n'étais pas du style à confronter ouvertement et directement et que chacune de tes phrases était longuement pensée pour ne dire que le nécessaire. Heureusement pour elle que tu ne disais pas sur le vif ce que tu pensais, parce que sans doute que le Clan de la Rivière se retrouverait sans guérisseur à l'heure actuelle. Tu secouas la tête, toujours aussi agité. Mais au moins, tu étais parvenu à lisser ton pelage. Tu entrepris de faire une toilette appronfondie avant de te rendre sur les terres du Clan de l'Ombre puisque tu ne souhaitais pas donner de raisons aux guerriers de chercher à attaquer avant de regarder qui avait eu l'audace de traverser la frontière. Même si, apparemment, une alliance venait d'être formée entre les deux Clans. Oh, ce n'était pas tant l'alliance qui venait électrifier ton esprit, mais plutôt la bataille qui allait décimer tes stocks de plantes dont tu avais cruellement besoin pour sauver des vies, ou du moins, essayer. Parce que tes tentatives étaient vaines.

Comme si tu avais besoin d'un autre événement de plus dans l'esprit ! Tu dormais déjà bien moins que d'habitude et la fatigue se faisait sentir. Même que tu vacillais de temps en temps et manquais de tomber, ton adresse envolée par ces heures de sommeil bouffées, mises en cendres, partie en fumée, poussières tapissant le sol de cet antre dont tu ne prenais pas soin, bien trop occupé à te mesurer à une vipère ayant frappé les Clans sans que personne n'ait de remèdes pour son poison. Tu secouas la tête une deuxième fois en soufflant avant de te remettre en route, finissant ainsi par quitter les terres du Clan de la Rivière et t'aventurer par les territoires neutres. Tu n'avais pas trop le choix pour enfin parvenir au chemin du tonnerre qui sera la dernière étape de ton voyage. Une fois la traversée effectuée, tu te retrouverais alors sur les terres du Clan de l'Ombre, là où tu pourrais parler au guérisseur, un félin avec qui l'entente demeurait cordiale. Vous deviez vous préparer au pire, aux pires blessures et aux pires retours, et sincèrement, vu la première manifestation de cette alliance, vous deviez vous attendre aux pires des esprits des deux meneurs qui se mettaient ensemble. Ça ne te disait très clairement rien de bon, rien de très rassurant.

Bien trop pris par tes pensées, par les événements qui t'entouraient, tu n'avais même pas prêté attention aux odeurs qui se tapissaient dans l'air autour de toi. Il y aurait même pu avoir un renard que tu ne l'aurais pas su et que tu te serais très clairement fait attaqué. Mais ce ne fut pas arrivé. Non, tout ce qui arriva, ce fut une voix brisant ta quiétude, te réveillant de tes songes éveillés. Tu regardas alors la silhouette bien distincte qui s'approchait de toi et que tu reconnus comme étant un membre du Clan du Vent. Aaah ! Le Clan le plus neutre dans tout ce qui se passait actuellement. Tu soufflas légèrement et la dévisageas. Malgré toute ta bonne volonté, son nom ne venait pas dans tes pensées. Mais c'était logique qu'elle te connaisse et pas toi : tu étais guérisseur. Tu étais une figure importante du Clan de la Rivière, avec la meneuse et - l'ancien - lieutenant - qui n'existait plus parce que la meneuse ne voulait pas en choisir - alors qu'elle n'était qu'une guerrière. Certes, les guerriers étaient très importants et tu ne descendais pas leur rôle. Seulement, il y en avait tellement que leurs noms n'étaient pas mentionnés à tous les autres Clans.

Heureusement pour toi, elle se présenta et tu pus ainsi savoir son nom sans le demander. Tu te concentrais maintenant autant sur ta respiration que sur la guerrière et la nouvelle conversation qui s'annonçait. Enfin, conversation, c'était tout de même un grand mot.

« Je me souviens de t'avoir vu. »

Bien sûr que tu te souvenais. Tu te souvenais de beaucoup trop de choses, ta mémoire était exceptionnelle. Seulement, son nom n'avait jamais été mentionné. Ta voix demeurait froide et détachée et pourtant, une électricité particulière la rendait presque aiguë. Ce qui n'était pas habituel.

« Oh, une visite de courtoisie au guérisseur du Clan de l'Ombre. Cette épidémie nous rend fou. »

La bataille du Clan de la Rivière et de l'Ombre contre le Tonnerre et la nouvelle alliance ne regardaient aucunement cette guerrière du Clan du Vent. Et tu n'étais pas du genre à laisser fuiter ce genre d'informations. Tu demeurais malgré tout loyal au Clan qui t'avait adopté et élevé bien que la loyauté était un concept vague te concernant. Tu respiras profondément. Cette conversation était un bon moyen d'essayer de respirer et calmer ton esprit.

« Et toi, que fais-tu ? »

Même si tu allais toujours, toujours droit au but sans le moindre détour. Toi, faire des détours ? Non. Ça ne te correspondait pas et sans doute que tu ferais de la fièvre la journée où tu le ferais.

Perce-Neige

Age : 19
Date d'inscription : 16/06/2019
Messages : 26
Perce-Neige
Coureuse
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Juil - 17:41
Perce-Neige lâcha un petit soupir de soulagement lorsque Réalité Illusoire prit le temps de s’arrêter pour discuter un peu avec elle. Elle aimait l’idée d’avoir une conversation avec un membre d’un autre clan, surtout un guérisseur. Il avait sans doute un point de vue totalement différent des chats qu’elle avait l’habitude de fréquenter, ce qui la rendait très curieuse. Plein de questions lui virent en tête. Y avait-il cette même tension dans le Clan de la Rivière ? Est-ce que le Mal Rouge était aussi meurtrier que pour le Clan du Vent ? La chatte blanche ne désirait en aucun cas se montrer indiscrète, mais elle voulait juste savoir comment s’en sortaient les autres.

Elle ressentit une petite satisfaction et son regard s’illumina un court instant lorsqu’il prit la parole et lui expliqua qu’il l’avait déjà remarquée. La guerrière était du genre discrète lors des assemblées et rares étaient ceux qui se rappelaient d’elle, ce qui lui fit très plaisir. Elle le laissa continuer.

« Oh, une visite de courtoisie au guérisseur du Clan de l'Ombre. Cette épidémie nous rend fou. »

Perce-Neige baissa légèrement la tête, l’air peiné, toute bonne humeur envolée. Décidément, tous les clans semblaient beaucoup souffrir de cette maladie mortelle. Il était normal qu’en cette période difficile les guérisseurs s’entraident pour trouver une solution. Le ton de son interlocuteur était assez froid mais ça ne dérangea en aucun cas la guerrière, elle était même fascinée qu’il ne laisse rien paraître malgré les difficultés de la situation. Le guérisseur était sans doute surchargé de travail à cause de l’épidémie du Mal Rouge, mais il arrivait tout de même à tenir bon. Perce-Neige trouvait cela très impressionnant, décidément, les guérisseurs étaient plein de surprises.

« Et toi, que fais-tu ? »

Perce-Neige redressa la tête subitement, elle n’avait aucune bonne raison d’être là, contrairement à son interlocuteur. Qu’allait-elle bien pouvoir lui répondre ? Elle regarda le ciel quelques instants comme pour y trouver une réponse mais rien ne lui vint. Après tout, elle n’avait pas vraiment réfléchi à sa destination, elle s’était juste laissée porter, elle ne pensait pas qu’elle croiserait qui que ce soit. Elle décida donc d’être honnête avec lui. La guerrière blanche ferma les yeux un court instant et inspira une bouffée d’air frais. Tournant à nouveau la tête vers lui, elle lui répondit calmement.

« Je cherchais à m’évader un peu. Le Mal Rouge, comme tu le dis, nous rend fous, j’avais besoin d’une pause, de penser à autre chose. Je pense qu’une pause ne te ferait pas de mal non plus, sans vouloir me mêler de choses qui ne me regardent pas. J’imagine que ça doit être difficile pour toi ces derniers temps et c’est important de savoir décompresser de temps en temps. »

Bien sur, Perce-Neige se doutait qu’il avait des choses à faire, mais elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter pour lui. C’était dans sa nature de faire attention aux autres. Et pour elle, ce n’était pas un hasard si elle avait croisé le guérisseur, il avait besoin de son aide et de son soutien. Elle se redressa, s’approcha de Réalité Illusoire avant de s’asseoir à seulement une longueur de queue de lui. Elle le regarda droit dans les yeux d’un air inquiet.

« Je suis sérieuse, prends quelques instants pour te reposer, ça ne pourra que te faire du bien. Feuille d’Aster peut attendre. »

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: