AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Que de curiosité par ici [PV Charlie]
 :: Espace RP :: Les Terres Libres :: Les Quatre Chênes

Pétale de Camélia

Age : 18
Date d'inscription : 30/01/2019
Messages : 111
Pétale de Camélia
Guerrière
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Juil - 23:13
Charlie & Pétale de Camélia Les Quatre Chênes: lieu de rencontre agréé depuis 1850!
Que de curiosité par ici
Pétale de Camélia était allongée au soleil. Elle avait passé une grande partie de la matinée dans la rivière à pêcher avec ses camarades de clan. A présent que le temps s’était réchauffé, la pêche était un moyen agréable et utile pour se rafraîchir. La jeune guerrière profita que son pelage ne soit pas encore sec pour sortir du camp. Une petite course jusqu’aux Quatre Chênes  lui permettrait de sécher plus vite et peut-être de s’isoler par la même occasion. Elle se doutait que dans peu de jours, il ferait si chaud qu’elle se permettrait moins de courir ainsi en plein soleil.

Une fois sortie du camp, elle se mit donc à courir. Elle avait l’habitude de se balader près des Quatre Chênes alors machinalement ses pattes la guidèrent dans cette direction. L’air chaud qui soufflait sur son pelage mouillé était agréable. La guerrière arriva rapidement au pond des bipèdes. Là-bas, elle fit une halte et observa les chutes dont le bruit lui parvenait assez clairement. L’eau de la rivière brillait sous les rayons du soleil jusqu’à en devenir presque éblouissante. Après quelques minutes, elle finit par repartir et traverser le pont.
La course se prolongea encore pendant quelques temps avant que la femelle blanche et grise ne finisse par arriver devant les quatre grands arbres qui trônais au milieu de la clairière. Elle avait déjà vu plusieurs fois les chefs monter en haut du promontoire et dominer la foule de chats venus des quatre clans qui se mélangeaient en contre bas. La jeune guerrière rêvait souvent d’être un jour en haut de cet énorme rocher, mais même en étant seule devant celui-ci, elle n’aurait sans doute jamais osé l’escalader. Elle avait trop de respect pour ceux qui avaient foulé son sommet. Pourtant, ce n’était qu’un simple rocher qui n’avait d’importance que ce qu’elle lui donnait. Elle se demanda si d’autres chats que ceux des clans connaissaient la symbolique de ce promontoire ou bien celle des Hautes Pierres avec la Grotte de vie et la Pierre de Lune. Sans doute n’avaient-ils jamais entendu parlé du Clan des Étoiles et se fichaient bien de toutes les traditions des clans.

Un bruit vint sortir Pétale de Camélia de ses pensées. Elle fit volt-face et se retrouva face à une  petite femelle au pelage gris et blanc et aux grands yeux bleus. Mise à part leur taille et son œil droit, la guerrière se trouva une certaine ressemblance avec cette nouvelle venue, ce qui l’amusa. L’odeur qui parvint au museau de Pétale de Camélia n’était celle d’un chat de clan. Non, elle semblait être celle d’un solitaire. Après tout, en territoire libre, chacun venait comme bon lui semblait se dit-elle. Il fallait croire que même ici, la guerrière grise n’arriverait jamais à trouver la solitude. Tant pis…
Elle ne savait pas vraiment quelles étaient les intentions de l’inconnue en face d’elle, après tout, elle pourrait très bien l’attaquer sous n’importe quel prétexte.

« Bien le bonjour ! » lança finalement Pétale de Camélia sur un ton qui se voulait cordiale.

Charlie

Age : 20
Date d'inscription : 01/05/2019
Messages : 101
Charlie
Solitaire ~ Modette
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Juil - 19:43
C'était encore une belle journée des Feuilles Vertes. Le soleil brillait avec force dans le ciel, déversant lumière et chaleur sur la forêt, et Charlie profitait avec plaisir de cette douce sensation. La petite solitaire adorait cette lumière, cette ambiance apportée par le soleil, cette joie qui remplissait chaque parcelle de son corps. Les journées comme ça, elle voudrait qu'elles ne s'arrêtent jamais. Même la forêt semblait profiter de ce beau soleil, les arbres étirant leurs branches vers le ciel, les fleurs offrant leurs pétales odorants, le gibier s'agitant sans peur dans toute la forêt. Même s'il ne s'était encore rien passé de bien particulier, la petite chatte était d'excellente humeur. Allongée dans l'herbe, exposée aux rayons du soleil, elle profitait avec grand plaisir de la chaleur qui réchauffait sa fourrure aux nuances de gris, n'hésitant pas à laisser un ronron de plaisir s'échapper de sa gueule. Elle aurait voulu rester ainsi pendant des heures, mais le grondement de son estomac la rappela à sa simple condition d'être vivant : elle devait se nourrir pour pouvoir profiter encore et encore de ce doux soleil. Sa queue s'agitant doucement dans l'herbe grasse, Charlie tenta dans un premier temps d'ignorer son ventre creux, essayant de se persuader que cette sensation de faim n'était que dans sa tête, elle était tellement bien allongée dans cette petite clairière ! Pourtant, elle dut se résigner à quitter l'herbe pour chasser, avant qu'il ne fasse trop chaud.

Poussant un petit soupir de frustration, Charlie se redressa mollement, sa joue recouverte de brins d'herbes. Elle se mit debout avant de s'ébrouer vivement et d'entamer un brin de toilette, pas question que sa belle fourrure soit souillée par des brindilles, elle devait rester présentable ! Une fois cela fait, elle décida sans trop se poser de questions de se rendre aux Quatre Chênes, elle n'était pas loin et elle ne risquerait pas de s'attirer les foudres d'un stupide chat des clans, elle voulait retrouver sa place au soleil le plus rapidement possible. Charlie n'était pas vraiment d'humeur à discuter avec un autre chat, elle voulait profiter de Monsieur Soleil, elle devait donc se dépêcher de trouver quelque chose à se mettre sous la dent. Ne perdant pas plus de temps, elle quitta sa petite clairière pour se rendre rapidement aux pieds des quatre grands arbres, si importants pour les chats des clans. La petite solitaire trouvait toutes leurs coutumes complètement stupides. Vent Gris, lorsqu'elle s'entrainait encore avec lui, lui avait expliqué le principe des assemblées, et elle reconnut bien vite le promontoire où se tenait les chefs des quatre clans. C'était encore une fois une coutume complètement stupide selon elle.

« Bien le bonjour ! »

La voix cordiale qui venait de s'exclamer tira Charlie de ses pensées. La petite chatte grise cligna plusieurs fois des yeux, étonnée, avant de se tourner vers la source de ce bruit. C'était une chatte, au pelage gris, plutôt semblable au sien et aux yeux bleus. Enfin, à l'œil bleu. Son autre œil était fermé, comme adressant un clin d'œil à la jeune solitaire. Charlie pencha sa tête de côté en fronçant les sourcils, l'une de ses oreilles retombant comme bien souvent devant son œil, pourquoi cette femelle gardait-elle un œil fermé ? La chatte errante fronça le museau lorsque le parfum de l'inconnue parvint à sa truffe, elle empestait le poisson, cette odeur caractéristique des guerriers du Clan de la Rivière. Mais que diable faisait-elle aussi loin de son cours d'eau ? Charlie soupira, elle n'était pas d'humeur à discuter avec ces idiots des chats des clans, mais d'un autre côté elle était assez intriguée par cette minette, ou plutôt par son œil fermé, l'un des premier détail qu'elle avait remarqué concernant cette guerrière. Le grondement sourd de son estomac lui rappela alors pourquoi elle était venue ici : se nourrir. Elle s'occuperait de la chatte après.

« Salut. »

Si la femelle du Clan de la Rivière souhaitait faire la discussion, elle devrait attendre que la petite chatte se soit remplie l'estomac. Ignorant la chatte, elle se mit à trottiner près du promontoire, la tête levée, la gueule entrouverte pour mieux s'imprégner des fragrances, comme lui avait appris Vent Gris. C'était d'ailleurs à cet endroit qu'il lui avait appris à chasser. Charlie chassa bien vite ses souvenirs, ce n'était pas le moment de penser à son ancien ami. L'odeur d'un écureuil l'attira alors et elle le repéra bien vite, sur la branche d'un arbre qui touchait presque le promontoire où se tenaient les chefs des clans lors des assemblées. La minette eut un sourire vorace et se mit à escalader le dit promontoire le plus silencieusement possible. Elle sauta ensuite sur la branche où elle cueillit le petit rongeur du bout de la griffe. L'animal au poil roux chuta au sol et resta affalé, complètement sonné. Charlie bondit sur lui et le tua d'un coup de croc. La solitaire poussa un petit grognement de satisfaction, elle pourrait bientôt retourner dans sa clairière à paresser au soleil.

La petite solitaire jeta un rapide coup d'œil à la chatte du Clan de la Rivière. Elle était toujours là, à quelques longueurs d'elle, mais qu'est ce qu'elle attendait ? Que Charlie lui donne un morceau de son écureuil ? Elle pouvait attendre encore longtemps. La solitaire s'allongea au sol avant de prendre une bouchée de sa proie pour calmer les grondements de son estomac. La sensation de la viande chaude dans sa gueule lui procura un petit frisson de plaisir. Elle n'avait jamais goûté de poisson. Du moins, pas un fraichement pêché. Mais l'odeur la dérangeait donc elle n'avait pas vraiment envie de connaitre le goût de ses créatures à écailles. Charlie se dit alors que cette guerrière ne devait peut-être pas connaitre le goût d'un écureuil. Dommage pour elle.

« Tu comptes rester plantée là encore longtemps ? C'est si intriguant que ça de découvrir qu'une solitaire est capable de chasser les écureuils ? Je t'apprendrai si tu veux. »

Charlie lui adressa un clin d'œil et ce geste lui rappela toutes les interrogations qu'elle avait en tête quelques instants plus tôt lorsqu'elle avait découvert la guerrière du Clan de la Rivière. Prenant une autre bouchée de son écureuil, la solitaire au poil gris dévisagea longuement la femelle, la curiosité commençait à la démanger et elle ne put la contenir très longtemps.

« C'est pour te donner un style que tu gardes ton œil fermé ? »
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: