AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La clé du succès est de commencer avant d'être prêt [Poussière D'Aube / Tonnerre]
 :: Espace Gestion :: Espace Présentations :: Présentations Validées

Poussière d'Aube

Date d'inscription : 08/06/2019
Messages : 13
Poussière d'Aube
Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juin - 23:47

Poussière d’Aube

  • Poussière d’Aube
  • Mâle
  • 39 Lunes
  • Lieutenant
  • Tonnerre
  • Pan
  • Tonnerre
Quand la vie devient un combat, il se gagne à plusieurs

Physique & Caractère


Physique

Ho voilà donc à quoi je ressemble… Méditait en silence Poussière d’Aube, observant son reflet miroitant dans l’eau calme d’une flaque. C’est vrai, l’on ne le notait pas, mais les félins avaient très peu le loisir de s’observer eux-mêmes. Encore fallait-il qu’ils en aient conscience.
Poussière d’Aube est un félin à la corpulence simple. Il a un corps robuste et taillé pour le combat. Ses pattes sont musclées grâce à l’entrainement aux arbres, et sa corpulence rentre parfaitement dans les cadres du basique. Il est assez grand et imposant mais sa taille reste svelte et maigre en cette saison des feuilles nouvelles. Il ne court pas très vite et ne nage pas très bien, mais conserve la force du tonnerre. Il a une démarche assurée, souple. Il sait se montrer discret quand il le faut mais n’hésite pas à aller se battre au corps à corps, toutes griffes dehors.
Son poil est ras sur la tête et le corps mais sa queue est touffue. Sa pelisse reste épaisse et il peut la gonfler pour se rentre plus imposant. Son pelage est d’une couleur orange brune rappelant l’aube ou le crépuscule, d’où son nom de guerrier. Il possède des zones plus sombres comme sur le dessus du museau, les pattes, ou une ligne dans le dos, à la colonne. Il a également une marque blanche au cou qui descend jusqu’au poitrail. Sa truffe est noire et il a le museau étiré et fin, rappelant celui des siamois.
Enfin, pour finir, ses yeux sont fins et étirés et d’une couleur vert d’eau. Elle varie selon la luminosité, passant d’un bleu à un vert clair. Ses oreilles sont grandes, mais en sommes, il n’a pas de physique particulièrement atypique. Son poil roux brun l’aide à se camoufler dans la forêt, ses pattes puissantes l’assistent dans le combat et la chasse, sa vue est aiguisée tout comme ses crocs, bref, un guerrier en pleine santé.

Caractère

Pour commencer, Poussière d’Aube est un félin extrêmement sympathique. Il est plutôt apprécié et respecté dans son clan. Il est serviable avec les plus vieux et bienveillant avec les plus jeunes. Il reste avenant et poli, accueillant ceux qui viennent lui parler avec le plus grand des sourires. Certains le considère comme un défaut, mais il est un félin plein d’altruisme, n’hésitant pas à venir en aide à des guerriers en difficulté. Bon bien sûr, cet altruisme ne marche pas toujours. Il garde la face froide face à l’agressivité des autres clans. Mais globalement il est expressif et sait se montrer doux avec qui le réclame. La joie comme la colère se lira facilement en lui, il est lisible, mais il n’a jamais considéré cela comme un problème.
Plus petit il était très aventureux et casse-cou, n’hésitant pas à se bagarrer avec ses camarades pour obtenir ce qu’il voulait. Ce trait a grandi avec lui, en effet, il aime le combat et n’hésite pas à se battre. Que ce soit par jeu ou pour défendre quelque chose. Il n’a pas le sang chaud et ne s’énerve pas facilement mais combattre pour ses idéaux lui tient à cœur. Ainsi, il ne loupe jamais de séances d’entrainements, malgré son âge adulte. Il audacieux et déterminé et n’hésitera pas à hausser le ton pour se manifester.
Cependant, malgré ses traits qui font de lui un félin agréable, il en existe d’autres qui font de lui un lieutenant. Au-delà de son altruisme, il n’hésite pas à se montrer autoritaire et stricte avec les membres de son clan. Il tente toujours d’estimer ce qui est juste pour eux, et parfois il s’en occupe un peu trop. Il est vivace et réactif face à une situation difficile, même si ça ne l’empêche pas d’être touché par des événements tristes ou injustes. Il tente d’effacer cette sensibilité qui le rend parfois vulnérable.
Pour son clan, il est loyal et dévoué, il se donne à fond pour un bonheur difficile à atteindre. Il aime le collectif et est très sociable. Le travail de groupe est essentiel pour lui. Son rang de lieutenant lui impose de grandir toujours plus fort, mais il se promet de devenir un bon chef. Il n’hésitera pas à défendre son clan, il y est déterminé.

Loyal – dévoué – miséricordieux – serviable – dévoué – audacieux – déterminé – Bienveillant – avenant – stricte – vivace – réactif – altruiste – Sociable – aventureux – casse-cou – expressif – stratégique – Intrépide

Histoire


Poussière d’Aube était assis sur un promontoire rocheux, le soleil baignant son échine. En contrebas, de nombreux félins s’activaient dans le camp du tonnerre. 2 guerriers discutaient en fouillant dans le tas de gibier, un petit groupe d’anciens gardait un œil attentif sur des chatons et des reines prenaient le soleil hors de la pouponnière. Le lieutenant huma l’air, les yeux levés vers le ciel, profitant de l’actuelle tranquillité. Une voix faible l’interpella derrière lui et il se retourna pour sourire à sa meneuse.

-Voyons étoile de houx, c’est une mauvaise idée de sortir dans votre état.

-Je prends juste un peu le soleil…

Protesta la meneuse en soupirant, s’asseyant à ses côtés. Elle était maigre et rachitique, tremblant un peu sur ses pattes. Mais elle gardait toujours cette courbe fière qui faisait d’elle la cheffe du tonnerre. Poussière d’Aube la dévisagea. Elle avait attrapé le mal rouge il y a une lune à présent et avait déjà perdue une vie. Il lui en restait une dernière mais elle se remettait petit à petit, au bonheur de tous. Cette information avait été gardée secrète pour le bien de tous, seul lui et la guérisseuse étaient au courant.

-Tu te souviens quand je t’ai nommé lieutenant ? Ha si un jour j’avais su que je nommerais un gamin turbulant pour gouverner à mes côtés.

Dit Etoile de Houx d’une voix rauque. Poussière d’Aube émit un petit rire en haussant les épaules. C’est vrai. Il avait toujours été un chaton turbulant.
Son père et sa mère, Bois de cèdre et Aile du crépuscule avaient été affligés d’avoir un fils et une fille aussi aventureux et vivaces. Ils avaient un frère, Petit Nocturne, qui était tout de suite mort à la naissance. L’on dit parfois qu’un chaton est plus faible que les autres. C’était triste, mais ils s’y étaient habitués.
A part cela, ils avaient grandi normalement, plutôt heureux et en bonne santé. Sa sœur, Bouton d’or était aussi énergique que lui et ils avaient fait toutes les bêtises du monde ensemble.

Il se souvenait de cette fois-là ou ils étaient sortis en douce du campement. Ils devaient être âgés de 4 lunes et étaient aussi naïfs qu’intrépides. Depuis leur naissance on leur avait rabâché de ne pas s’approcher de l’entrée, de ne pas aller dans la tanière des guerriers, de ne pas jouer avec les proies ou de pénétrer dans l’antre de la guérisseuse… Leur unique complicité les accordait sur quelque chose : Ils en avaient marre. Alors petit or et petite poussière s’était éclipsés quelques instants du regard de leur mère pour se glisser sous un buisson. Ils avaient pu sortir sans mal du campement pour partir gambader dans la forêt.
Dans son souvenir tout était si grand. Les odeurs étaient nouvelles, tout était inconnu et étrange. Parcourir une nouvelle terre, fouler le sol d’herbe grasse. Cette terre hallucinée, douce et sauvage. La senteur des pins et de la sève, l’odeur humide de la forêt après le passage de la pluie, le bruit de l’eau qui s’écoule entre les arbres. Or et Poussière partaient à l’aventure, ils se sentaient adultes, invulnérables face à l’adversité. Ils maitrisaient, ou ils pensaient maitriser la forêt. C’était simple, elle leur appartenait. Ce sentiment était resté. C’était son territoire et personne ne lui enlèverait jamais. Après, tout devenait flou, ils avaient été récupérés par des guerriers paniqués et confinés à la pouponnière pendant des lustres.

-Oui, on vous a mené la vie dure… Mais on a changé.

Ajouta le guerrier en observant du coin de l’œil sa meneuse. Celle-ci le regarda, avec un sourire un peu trouble et lointain.

-Votre père était un grand guerrier, vous avez hérité de lui. Je suis heureuse de t’avoir à mes côtés.

Poussière d’Aube hocha doucement la tête, l’air peiné, reportant son attention sur le campement. C’est vrai, Bois de Cèdre était fort, fidèle, il avait tout pour être un bon père. Mais il était avant tout un guerrier et cela lui avait couté la vie. Il n’allait pas dire qu’il n’était pas attristé pour lui, mais…Cela faisait si longtemps. Il ne se souvenait même plus de son visage. Ce sont des choses qui arrivent n’est-ce pas ?
Il venait d’être nommé apprenti aux côtés de sa sœur et d’une très chère amie d’enfance, Nuage Cendrée. Il était gonflé de fierté et de bonheur. En effet, il avait été nommé apprenti de la meneuse, un tel honneur ! Son père était tout aussi heureux, si ce n’est plus. Nuage de poussière avait toujours apprécié son paternel, il était doux, attentif, beaucoup moins stricte que leur mère… Alors souvent ils s’éclipsaient tous les deux pour faire des parties de chasse. Une activité entre père et fils. Malheureusement, ce jour-là avait été une fatalité pour le jeune chat…
-Papa attend-moi !
Grognait Nuage de Poussière en essayant de distinguer son père dans la brume. Il faisait froid en cette saison des feuilles mortes, ils exhalaient de la buée à chaque souffle. Ils s’étaient dirigés vers la frontière qui les séparait des ombreux. Les pins qui les entouraient étaient de grandes silhouettes frêles et sombres. Le jeune apprenti n’aimait pas trop cette ambiance, mais son père semblait déterminé à trouver la proie qu’il recherchait…
-Papa, je pense qu’on s’approche trop de la frontière, alleeeez on retourne dans la forêt…
-Chut, elle est tout prêt, dans le terrier là-bas…
Grommelait Bois de Cèdre, la truffe au sol, l’humidité masquant la plupart des odeurs.
Nuage de Poussière trépignait sur place, en grattant le sol nerveusement. Un craquement retentit derrière lui, il n’y prêta pas vraiment attention, agitant les oreilles…
-Alleeeez
-Tais-toi !
Son père se tapissait sur le sol, remuant, prêt à bondir. CRAC. Une grande silhouette noire apparue entre les arbres. Elle n’attendit pas pour foncer sur Bois de Cèdre qui grogna alors qu’elle le plaquait au sol. La violence était telle que Poussière ne put que crier en reculant précipitamment. C’était un grand guerrier au pelage sombre, la mâchoire déployée, les griffes dehors, il n’avait pas l’air de vouloir jouer.

-VOUS ETES SUR LE TERRITOIRE DE L’OMBRE BOUFFEURS D’ECUREUILS

Hurla-t-il en plantant ses crocs dans l’épaule de Bois du Cèdre qui miaula d’une voix rauque en se débattant. Nuage de poussière ne pouvait rien faire, seulement regarder. Il se sentait extrêmement faible, son cœur battait à ses tempes, il assistait, impuissant, à une injustice des plus total.

-No-NON c’est toi qui es sur les terres du TONNERRE

Riposta le guerrier tout en renversant l’ombreux d’un coup de pattes arrière puissant. Ils roulèrent dans la terre et les épines, enchaînant les morsures et les griffures. Leurs silhouettes devenaient de plus en plus floues dans la brume. Nuage de Poussière était paniqué et n’avait aucune idée de quoi faire, il continua de reculer, ne quittant pas les deux félins des yeux. Les hurlements retentissaient dans toute la forêt, n’y avait-il pas une patrouille quelque part ? Après quelques instants d’hésitation, il cria « je vais chercher de l’aide ! » et se détourna.
Ce jour-là, Nuage de Poussière couru aussi vite qu’il le put, a la recherche de guerriers. Tout lui semblait si loin. La distance s’étirait alors que ses petites pattes fatiguaient. Et quand il arriva au campement, il s’était écoulé un temps considérable. Il n’osait même pas imaginer l’état de Bois de Cèdre. Une patrouille se dépêcha jusqu’au lieu de l’affrontement, mais il n’y avait plus personne. Seulement du sang sur les épines.
On ne retrouva le guerrier que le lendemain matin, dans la forêt de pin. A l’Aube.  
Il était salement amoché, couvert de blessures. Mais apparemment, ce n’était pas ça qui l’avait tué. Certainement le froid d’après la guérisseuse. Pourquoi n’était-il pas rentré au campement ? Il était blessé, peut-être, mais s’il avait eu la force de faire ce chemin… Il aurait pu…
Personne n’avait prêté attention à ce détail, ou l’on gardait le silence. Tout le monde avait été extrêmement attristé. Surtout sa sœur et sa mère. La saison de l’hiver fut rude pour chacun…

A part ce triste évènement, Nuage de Poussière continua de grandir normalement. Sa tristesse se transforma en rancune puis en détermination. Son côté très candide disparu de son trait de caractère pour devenir plus exigeant, y comprit avec lui-même. Il s’entrainait énormément et y consacrait ses journées. Bien sûr, il s’amusait aussi, mais beaucoup moins qu’avant. Sa complicité avec sa sœur s’estompa un peu, elle lui en voulait de n’être plus aussi présent…

Mais ce n’était pas le plus important. Il était triste pour son père mais il se disait qu’il avait été loyal à défendre la frontière ainsi, tout comme son honneur. Il n’avait pas été digne ce jour-là. Il n’avait pas bougé la griffe pour l’aider. Nuage de Poussière nourrissait une forte rancœur contre le clan de l’ombre, mais il préféra transformer cette colère en force.
Il fut nommé guerrier rapidement, il était fort, fidèle, mais avait gardé son côté doux et compréhensif. Il avait ses amis, sa famille à ses côtés et sa meneuse qui avait été son mentor. Il était heureux d’être vivant, malgré les saisons difficiles. Il avait grandi et même prit un apprenti, devenu guerrier lui aussi. Les lunes défilaient aussi vite que la foudre.

-Tu es un bon lieutenant, Poussière d’Aube, tu feras aussi un bon chef. Même si tu es remplaçant, tu as tout autant de valeur à mes yeux que Candeur du Lys.

Ses mots sortirent le lieutenant de sa réflexion, il effectua une petite moue en haussant les épaules. Candeur du Lys… Ancienne lieutenante du clan du tonnerre, avait été destituée de sa place il y a maintenant quelques lunes. Il se souvient bien de ce jour… Il revenait d’une patrouille accompagnée de Brume Cendrée. Il y avait un attroupement au milieu du campement avec Candeur du Lys au milieu.
Elle avait annoncé d’une voix tremblante d’émotion qu’elle se congédiait et redevenait une simple guerrière. Tout le monde avait été surpris, sauf Etoile de Houx. Elle était sur le promontoire, silencieuse, les observant de haut. Elle avait l’air attristée, mais restait froide. Dans la soirée, il fut appelé dans sa tanière et elle lui annonça qu’il serait son lieutenant. C’était aussi simple que cela. A la lueur du crépuscule, il lui avait demandé d’une voix frêle

-Pourquoi Candeur du Lys est-elle partie ?

-Elle a trahie son clan, elle ne voulait pas se faire humilier alors elle s’est destituée. C’est pour le mieux.

Malgré le ton amer de la meneuse, elle restait digne. Alors Poussière d’Aube accepta sans rechigner, c’était un grand honneur après tout. Car qui disait lieutenant, disait un jour chef. Pourtant, il gardait un gout étrange de cette nomination aussi prématurée que soudaine. Sans savoir vers qui se tourner, Etoile de Houx avait nommé celui qu’elle avait formé de ses pattes.

Un dernier événement marqua la vie de Poussière d’Aube. Celle-ci allait continuer bien évidemment, mais une petite chose… Toute petite chose du nom de tempête le rendit plus respectable.
C’était il y a six lunes. Par une nuit ou l’astre blanc enveloppait d’un regard bienveillant les forêts de pins. Poussière d’Aube était sorti prendre l’air. Beaucoup de responsabilités pesaient sur ses épaules, surtout avec le froid qui s’annonçait. Le mal blanc… Peut-être le mal vert. Le vent soufflait entre les arbres, sifflant avec véhémence. Il foulait le sol givré d’un pas incertain, parcourant le territoire du tonnerre en humant l’air. Les parties de chasses nocturnes étaient les meilleures. Elles éprouvaient le corps et les sens. Ils étaient décuplés. Le jeune lieutenant entendait le bruit de l’eau au loin. Il faisait extrêmement froid, mais il était curieux de voir à quoi ressemblait l’onde de nuit, sous le reflet de la lune.
Il grimpa sur les rochers du soleil avant de descendre en contre-bas, longeant la rivière. Elle grondait comme un chien prêt à mordre. Un bruit aigu avait attiré son attention. Un… Miaulement ? Faible, mais cela ressemblait vraiment au cri d’un félin. Poussière d’Aube se dépêcha le long de la rive, le cœur battant, scrutant les eaux sombres. Il ne voyait rien… Ha si ! La ! Coincé au creux d’une branche qui sortait de l’eau, un minuscule corps frêle balloté par les eaux. De l’autre côté de la rive, il aperçut une silhouette furtive qui s’éclipsait entre les buissons. Hein ? Il n’était pas sur mais… Il se jeta à l’eau. Il n’avait aucune expérience de nage, et ce jour-là il crut mourir en sauvant cette petite créature. Il attrapa le chaton entre ses crocs, battant énergiquement l’eau de ses pattes jusqu’à la rive.

Il avait couru jusqu’au campement, glacé et trempé jusqu’aux os. Le petit aurait pu faire une hypothermie mais la guérisseuse le sauva juste à temps. Le lendemain, ils retrouvèrent deux autres chatons sur les rives du tonnerre. Morts, noyés. On ne savait pas qui avait fait ça, si il s’agissait de la rivière ou d’un solitaire, mais c’était un crime. Et Poussière d’Aube ne le laisserait pas impuni. Malgré tous ses efforts, l’affaire fut étouffée. Personne ne vient réclamer le petit et malgré leurs appels aux autres clans, personne ne répondit. Poussière garde cependant des soupçons depuis. Cette silhouette lui a parut si étrange et familière… Enfin, le petit est aujourd’hui apprenti, entrainé par son amie Brume Cendrée.

Le lieutenant dévisagea sa meneuse. Elle était si fragile. Et si forte. Il espérait qu’elle survivrait, il aurait du mal à diriger le clan sans son expertise. Et puis il l’appréciait énormément. La maladie a gagné du terrain dans son clan. Tout le monde est triste et fatigué, malgré la saison des feuilles nouvelles. La rivière menace de reprendre les rochers du soleil…  Ce n’était pas un temps pour être meneur. Mais il n’y en avait jamais vraiment. Ainsi, il continuerait à se battre pour ce en quoi il croyait. Pour étoile de Houx. Bouton d’Or. Brume Cendrée. Le clan tout entier.

-Le jour se lève… Rentrons à l’intérieur.
Créé par Eby

Griffe de Lierre

Age : 20
Date d'inscription : 09/08/2018
Messages : 255
Griffe de Lierre
Guerrier ~ Modette
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juin - 0:00
Re-bienvenue Eby !

Pour moi tout est bon, on attend l'approbation d'un autre membre du staff ;)

Ruisseau de Rose

Age : 25
Date d'inscription : 05/06/2018
Messages : 420
Ruisseau de Rose
Lieutenante ~ Fonda
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juin - 0:50
Re-bienvenue par minou, Eby!
J’ai adoré lire ta fiche de présentation. Elle est si bien rédigée. Surtout l’histoire de ton chat.
Il n’y a qu’un tout petit détail qui me titille, mais ce n’est vraiment rien de bien grave. Cela concerne les parents de ton chat. Je suis désolée, mais ils ne peuvent pas être qualifiés de chats de races pures. Dans la description physique de ton chat, tu écris à un moment que sa mère est une chatte siamoise et son père un abyssin. Cela ne peut pas être possible pour les chats des Clans puisqu’ils sont sauvages. Sinon, tout le reste me semble bon.

Étoile Sombre

Date d'inscription : 29/04/2019
Messages : 232
Étoile Sombre
Meneuse
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juin - 13:31
Re-bienvenue Eby

J'adore ton histoire en passant

Nuage de Braise

Age : 18
Date d'inscription : 15/02/2019
Messages : 334
Nuage de Braise
Apprenti ~ Modette
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juin - 13:45
Re-bienvenue Ebyyyy ♥

J'aime beaucoup trop Poussière d'Aube oh lala vivement un QC pour que j'déboule au toto hihi. Comme d'hab t'écris toujours aussi bien. Pour moi tout est bon, j'ai hâte de pouvoir rp avec ton nouveau minet ! hihi

Poussière d'Aube

Date d'inscription : 08/06/2019
Messages : 13
Poussière d'Aube
Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juin - 15:25
Haaa merci beaucoup a tous, vous êtes trop gentils 😭 Elle est un peu longue mais contente qu'elle vous plaise !
Alors Willow désolé j'avais complètement oublié ce détail, donc j'enlève le fait qu'il soit abyssin. Je dirais quand même que son allure y fait penser mais qu'il ne l'est pas hh
Tout est bon à part ça ?

Feuille d'Aster

Age : 17
Date d'inscription : 27/05/2018
Messages : 382
Feuille d'Aster
Guérisseur ~ Co Fonda
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juin - 19:21
C'est validé ma petite Eby ! Have a fun!

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: