AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Griffe Rousse.
 :: Espace Gestion :: Espace Présentations :: Présentations Validées

Griffe Rousse

Age : 21
Date d'inscription : 05/01/2019
Messages : 78
Griffe Rousse
Coureur
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juin - 0:29

Griffe Rousse

  • Griffe Rousse
  • 34 lunes
  • Guerrier
  • Clan du Vent
  • Hétérosexuel
  • Clan du Vent
« Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option. »

Physique & Caractère

S’il est l’un des parfaits représentant de l’espèce féline, Griffe Rousse n’est pas pour autant dans l’idéologie primaire que l’on se fait d’un Guerrier du Clan du Vent. Moins fluet que certains de ses camarades, il pourrait s’apparenter à un de ces félins des forêts. Vous savez, ceux profitant de ce camouflage subjectif de leur pelage et de leur ruse pour satisfaire à la faim de leur estomac. Et pourtant. Pourtant, il est bel et bien né au sein du Clan du Vent. Et ses racines y sont longuement implantées, quoi qu’il en fasse. Valeureux matou plutôt bien bâti, sa structure est finalement moyenne pour un mâle, charpenté par les nombreuses courses dans les landes et les entraînements martiaux dont il a joui, il en garde un corps sec et musculeux au possible. Sous son pelage court, se cache non pas une excessive bête de course, les femelles plus fluettes et certains mâles plus légers s’y attèlent bien mieux que lui, ni même le plus âpre combattant, les bien battis du Clan de l’Ombre le battrait probablement à plat de couture s’il n’usait que de la force de son corps en seule arme, non. Rien de tout cela. Simplement un mâle d’une constitution moyenne, capable d’égaler pas mal de camarade sur la piste, sans pour autant se laisser distancer sur le chemin de la fougue virile des querelles. Le bon compromis que voici se couvre d’un pelage ordinairement roux clair, presque crème. Mouchetés de quelques taches blanches éparses et rebelles, son pelage de feu est marbré de délicates rayures semblables à mille et une entaille, laissant un léger sillon.

Son visage va de pair avec le reste de son être. Ni trop féminin, mais pas excessivement carré. Il est l’archétype du chat banal, au physique trivialement commun. Seules les deux perles bleutés qui servent sa vision, viennent dénoter sur cette honnête et simple mine. Auparavant, il n’était pas rare de voir sur ses lèvres s’afficher un délicat sourire, amical, simple et purement sincère. Depuis le départ de sa maternelle et avec les récents événements, tout cela semble s’éloigner... Laissant en tout et pour tout une mine déconfite dès lors qu’il se retrouve seul. Face aux autres, le masque est noblement posé sur son faciès, gardant le cap, un rictus hypocrite et l’impression qu’il acquiesce les récents événements avec bien moins de difficulté. Du reste de son être physique, il n’y a rien à en dire, ses griffes sont similaires à bien d’autres, pointues, aiguisées, utiles comme pour tout autre. Sa queue n’est pas non plus dans la démesure, taille et aspect simple, pratique, ne traînant pas sur le sol, mais suffisante pour communiquer aisément. Son poil n’est pas long, il n’est pas ras non plus. Il n’a pas non plus un aspect singulier, rien que de la simplicité, du commun.

~~~

Il est banal le matou ? Peut-être. Peut-être que son physique ne fera pas démordre certain. Peut-être que ce sera le cas une fois le caractère du matou cerné, peut-être pas. Encore faut-il avoir assez de jugeote et être assez proche de lui pour réellement capter ce qui semble être ses intentions et ses convictions. S’il y a bien une chose qu’un matou même aveugle pourrait voir comme le museau au milieu de la figure, c’est bien le côté famille du rouquin. En effet, Griffe Rousse est l’un de ces êtres chez qui le lien du sang a une importance, une signification particulière. Ce lien est presque aussi sacré que le Clan des Étoiles, presque autant que celui de son appartenance à son Clan. Ce lien indéfectible qui le relie aux membres de sa famille, son frère Museau Nuageux et sa sœur Envol du Corbeau notamment. Il y avait celui qui le reliait vigoureusement avec sa maternelle, une des prunelles de ses yeux, celle qui l’a porté, celle qui l’a mis au monde, celle qui a supporté ses piaillements incessants de jeune chat, celle qui a été à sa disposition durant les six longs premières lunes de sa vie, cette chatte : Plume de Sauge.

Ce côté si doux qui le caractérise, ce calme presque olympien qui semble parcourir tout son corps, faire palpiter si lentement son cœur par moment, c’est elle qui lui a transmis. C’est tout son amour, toute sa patience, tout ce temps qu’elle lui a donné, à sa fratrie et à lui qui l’a certainement forgé ainsi. Certains vous diraient sans mal que Griffe Rousse est un bon Guerrier, un gentil chat. C’est vrai que ce côté très calme ressort comme un trait prédominant chez lui, lui donne un air posé et un côté presque attachant naturellement.

Plutôt du genre amical, c’est le genre de patte tendue qu’il est facile de saisir au moment opportun. Il s’efforce de se montrer comme un bon camarade pour l’ensemble de son Clan, une patte sur laquelle s’appuyer, des épaules solides pour endosser sans mal le poids de quelques âmes en berne. Ceux ne lui ayant jamais causé trop de tort savent sans mal qu’ils peuvent se tourner vers lui pour trouver un appui quelconque ou une oreille attentive.

S’il attachait énormément d’importance à sa famille, comme il le fait également pour ses proches et amis, se montrant sous des airs inatteignable, imperturbable, quand tout roulait, ce n’est plus nécessairement vrai aujourd’hui. Sous la carapace qu’il continue d’exhiber comme si rien ne s’était passé, derrière la mine calme et sereine qu’il affiche toujours, égale à elle-même, le matou est blessé par la disparition récente de sa mère. S’il lui en fallait peu pour se réjouir, si rien ne trouvait trop de peine à ses yeux, il goûte à la peine de ceux qu’il a pu un jour tenter de réconforter par des mots qui n’ont plus aucun écho à ses propres oreilles.

Devenu triste par défaut, dès lors qu’aucun regard n’est plus posé sur lui, il s’enfonce dans une sorte de léthargie étrange, une transe, véritable exutoire qu’il a trouvé pour ne pas inquiéter les autres. S’il a toujours cherché à donner le meilleur de lui-même, il goûte à l’amer goût de l’insatisfaction encore davantage et ses rêves ont pâlît. Ses idées noires finiront certainement par trouver une fin, lorsque remède sera trouvé à cette fichue maladie et lorsque son cœur aura trouvé le remède pour cicatriser.
Plutôt fin malgré les apparences, le rouquin à une fâcheuse tendance à la spéculation. Loin d’être une de ces têtes brûlées, de ces fonceurs, il a toujours préféré réfléchir avant d’agir, calculer avant de tenter, mesuré avant de sauter. Et s’il n’a trouvé aucun réconfort dans cette fâcheuse manie quand le drame est parvenu, il s’en sert encore tous les jours pour trouver la force de continuer à faire comme ci.

Si ce côté semble un peu moins ressortir ces derniers temps, Griffe Rousse garde un petit côté récalcitrant comme de nombreux prétendus chats calmes. S’il est bien peinard dans son coin, ne pensez pas une seule seconde qu’il le restera quoi qu’il advienne. Ses proches comme son Clan connaissent également le côté plus corsé et plus imprévisible du matou. Lorsque son côté désinvolte prend la peine de se montrer, lorsqu’il en a simplement ras-le-bol, lorsque cela lui semble nécessaire, quand des limites sont franchies, il sort plutôt facilement de ses gonds et à la réponse facile. Attention à ceux qui pourraient se surprendre d’un tel comportement. D’un extrême à l’autre, il n’y a parfois qu’une longueur de queue-de-rat.

Avant que le Mal Rouge ne vienne prendre une grande place dans sa vie, le rouquin se montrait même un tantinet dragueur avec la gente féminine, usant simplement de douces intentions envers ces dernières pour attirer les regards sans en avoir l’air. Il a depuis laissé ce côté-là un peu de côté, continuant néanmoins de montrer son côté spontanément amical et bienveillant envers ses camarades de Clan. La dévotion pour ce dernier est plus que jamais palpable. La dernière des choses qu’il souhaiterait c’est bien de sombrer, devenir un poids pour son Clan, ce qu’il se refuse d’être.

Histoire

Il y a de cela une bonne trentaine de lunes, naquirent trois chatons au Clan du Vent. Trois petites boules de poils bien en forme et déjà bien vigoureuses. Leur mère, Plume de Sauge, n’avait eu aucune peine dans le travail, à peine assistée par le Guérisseur. Une naissance sans heurte, dans les règles de l’art, et trois nouvelles têtes au sein du Clan du Vent. La fratrie fut nommée et présentée rapidement par la mère au reste du Clan qui déambulait sous la forme d’une ou deux silhouettes félines au sein même de la Pouponnière. Une petite femelle et deux mâles. Ainsi furent intégrer au Clan du Vent : Petit Corbeau, Petit Nuage et Petit Roux. Plume de Sauge développa très rapidement un fort instinct maternel et sût presque immédiatement s’occuper de la manière la plus convenable de sa progéniture. Né d’une belle union entre un père et une mère du Clan du Vent, les trois petits semblaient avoir un avenir des plus propices juste sous leurs minuscules pattes. Les naissances sont toujours des événements bien accueillis au sein d’un Clan. Ces trois avortons viendraient gonfler à plus ou moins grande échéance, les rangs des Guerriers du Clan et à leur tour, ils viendraient défendre et faire vivre ce dernier.

Le calme et la quiétude de la petite famille furent néanmoins rapidement perturbés par un événement rare. Apportée par Saut de Bouvreuil, Guerrier du Clan du Vent, et présenté comme sa fille, une Petite Rose vint rejoindre la fratrie, Plume de Sauge se voyant affligé de nourrir la nouvelle née. Si par la force des choses la jeune mère accepta de nourrir la petite, elle ne lui fit néanmoins pas cadeau de la même affection qu’elle allouait naturellement à ses petits, allant jusqu’à interdire à ses propres petits d’entretenir un quelconque lien avec celle qui apparaissait comme l’impie. Elle dressa une belle barrière entre ceux qu’elle avait mis au monde et la nouvelle venue. Et malgré l’interdiction portée par leur mère, Petit Corbeau se rapprocha de Petite Rose sous les yeux timides de Petit Roux, tissant un lien et inventant un langage codé pour ne pas être repérée par Plume de Sauge. Le petit mâle, bien trop effrayé par le risque de perdre une miette de la douceur maternelle, préféra se tourner vers son frangin Petit Nuage pour les six lunes qu’il fut contraint de vivre au sein de la Pouponnière. Finalement, cette période passa rapidement et sans trop d’encombres, des bêtises de chatons, mais rien de bien impressionnant ou qui ait le quelconque mérite de figurer dans ce récit.

Vint l’un des jours les plus importants dans la vie de tout jeune chat appartenant à un Clan. Ce premier baptême, ce premier passage, signe qu’ils quittaient définitivement la Pouponnière et le rang de Chaton pour débuter une nouvelle vie, un long et rude apprentissage pour devenir des Guerriers. Voilà que les quatre passèrent Apprentis sous les noms de Nuage de Rose, Nuage de Corbeau, Nuage Nuageux et Nuage Roux, ils eurent chacun pour mentor l’un des Guerriers du Clan, relevant ainsi Plume de Sauge de ses fonctions de Reine et lui redonnant sa place de Guerrière les yeux brillants de fierté pour ses trois véritables avortons. Durant toute cette période d’apprentissage, Nuage Roux ne ménagea pas ses efforts pour gagner en vitesse, en agilité, en technique, en flair, en force et en observation. Voulant rendre fier sa mère au possible, il donnait le meilleur de lui-même dans chacune des tâches qu’il se voyait confier par son mentor. Et lorsqu’une telle motivation est déployée, les résultats ne tardent pas à poindre. En quelques lunes, Nuage Roux atteint un niveau considérable, se plaçant aisément dans les éléments les plus prometteurs du Clan. Au bout de quelque six lunes, il réussit avec brio l’examen qui le mène à devenir un Guerrier à son tour, lui et son frère et sa sœur de sang.

Nouvelle cérémonie, nouveau rang et nouveau nom pour la fratrie. Nuage de Corbeau devient Envol du Corbeau. Nuage Nuageux devient Guerrier sous le nom de Museau Nuageux. Et enfin, Nuage Roux répond désormais à Griffe Rousse. Encore une fois, l’écart entre la fratrie et Nuage de Rose semble vouloir être creusé puisqu’elle est la seule à rester novice. Griffe Rousse ne voit pas cela d’un bon œil, voir même comme une sorte d’injustice qu’il se contente néanmoins d’observer d’un œil et d’en garder son jugement pour lui, Plume de Sauge ne l’ayant jamais vraiment acceptée comme sa fille. Durant toute cette période d’apprentissage, le rouquin ne s’était que très peu rapproché d’elle, il s’était surtout adonné à son entraînement et donnait le reste de son temps à Nuage de Corbeau et Nuage Nuageux, la première ayant une fâcheuse tendance à préférer la compagnie de Nuage de Rose que la sienne. Finalement, le train-train de Guerrier s’installa, les patrouilles, les parties de chasse, les échanges rituels, tout cela prit la main sur sa vie, Griffe Rousse continua de se montrer proche de sa famille du sang, mais tissa également quelques liens solides avec des membres de son Clan. Il ne se rapprocha pas particulièrement de Ruisseau de Rose quand celle-ci devint Guerrière. Il se contenta de ramasser les pots cassés avec Envol du Corbeau lorsque les deux femelles s’embrouillèrent pour un mâle.

Au final, toute cette partie de son existence sembla bien peu en comparaison au lourd bilan de ces dernières lunes. La venue du Mal Rouge vint changer de nombreuses choses dans l’équation, venant remettre en question des principes jusqu’alors établis depuis le début. Plume de Sauge s’en alla rejoindre le Clan des Étoiles, arrachée à son Clan par cette épidémie qu’aucun ne semble parvenir à guérir. Se gardant d’épancher sa peine en se changeant, Griffe Rousse prit le parti de rester le même, du moins en apparence, pour le bien de son Clan, de ses proches et de sa famille. Cherchant au mieux à se rendre utile, à éviter d’autres malades, d’autres morts, il se rallie rapidement aux ordres de Ruisseau de Rose, devenue Lieutenante, et donne de sa personne pour aider au mieux, allant jusqu’à rendre visite au Clan du Tonnerre et à sa meneuse aigrie pour quémander une alliance contre ce mal.
Présentation rédigée par Nocty alias Siyah, personnage imaginé par Willow

Étoile Éternelle

Date d'inscription : 14/02/2019
Messages : 104
Étoile Éternelle
Meneuse
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juin - 0:37
rebieeeenvenue x3

Griffe de Lierre

Age : 20
Date d'inscription : 09/08/2018
Messages : 255
Griffe de Lierre
Guerrier ~ Modette
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juin - 0:43
Rebienvenue Nocty !

J'aime beaucoup ta façon d'écrire. Pour moi y'a pas de soucis, on attend juste la petite signature et l'avis d'un autre membre du staff pour t'accueillir de nouveau parmi nous :)

Ruisseau de Rose

Age : 25
Date d'inscription : 05/06/2018
Messages : 420
Ruisseau de Rose
Lieutenante ~ Fonda
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juin - 0:52
Re-bienvenue par minou, Nocty!
J’ai adoré lire l’histoire du point de vue de Griffe Rousse. Tu as bien respecté son histoire. J’aime aussi comment tu as développé son caractère. Tu as donné vie à Griffe Rousse! Je te remercie.

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: