AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Forger la jeunesse | Nuage d'Ortie
 :: Espace RP :: Le Clan du Tonnerre :: Les Territoires :: La Combe Sablonneuse

Griffe de Lierre

Age : 20
Date d'inscription : 09/08/2018
Messages : 255
Griffe de Lierre
Guerrier ~ Modette
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Mai - 19:45

Forger la jeunesse

Griffe de Lierre & Nuage d'Ortie

Le soleil brillait haut dans le ciel en cette belle journée de Saison des Feuilles Vertes. Le gibier semblait s'être réveillé, arpentant les chemins de la forêt, permettant au Clan du Tonnerre de remplir sa réserve, d'apporter un peu de joie parmi les félins, accablés par la maladie. Heureusement, Griffe de Lierre restait en pleine forme, le poil brillant et plus motivé que jamais pour aider les siens. Si la fatigue enserrait son esprit, il était tout de même ravi de rapporter un beau lapin et deux musaraignes au camp, suite à sa partie de chasse matinale. Le matou crème n'avait jamais aimé chasser mais cette fois-ci, cela lui faisait chaud au cœur d'apporter un peu de bonheur au sein du Clan du Tonnerre. Le jeune mâle n'avait jamais fait preuve d'énormément d'empathie vis-à-vis des autres mais, comme tous, la maladie le préoccupait, et il n'aimait pas voir ses camarades souffrir, le clan devait rester fort.

Ainsi, arrivant dans la clairière ensoleillée, Griffe de Lierre déposa ses trois belles prises sur le tas de gibier pour aussitôt se saisir d'une souris dodue qu'il s'empressa d'aller dévorer au soleil. La clairière était bien trop vite pour cette heure de la journée, beaucoup étaient en patrouille pour remplacer les chats malades, l'heure du partage n'était plus aussi primordiale qu'avant en cette période compliquée. Allongé sur le flanc, Griffe de Lierre se mit à réfléchir à ce qu'il pourrait bien faire cet après-midi, il n'avait pas particulièrement envie de retourner chasser ni d'aller patrouiller, le renouvellement des marquages étaient terriblement ennuyants ces derniers temps, les chats semblaient avoir désertés leurs territoires. Plongé dans ses pensées, il tressaillit légèrement en entendant la voix de Candeur du Lys, à quelques longueurs de queue de lui. La lieutenante de clan venait de l'appeler pour lui confier la pénible tâche de s'occuper de l'entrainement des apprentis cet après-midi. Griffe de Lierre soupira, il n'aimait pas les apprentis, alors devoir les entrainer… Enfin, il n'avait pas le choix. Se redressant, il balaya le camp du regard, cherchant des novices et aperçut Nuage d'Ortie, en compagnie d'autres félins.

"Nuage d'Ortie !" le héla-t-il de sa voix rauque.

D'un pas nonchalant il s'approcha de l'apprenti bicolore, le toisant de toute sa hauteur. Cela lui semblait bien loin, l'époque où il était aussi frêle que le chaton au pelage noir et blanc. Le matou agita ses oreilles, il lui semblait que Plume des Bois était le mentor de ce chat, mais il n'avait jamais eu l'occasion de voir de quoi il était capable, c'était l'occasion… Enfin, le guerrier espérait qu'il ne faisait pas partie de ces chats empotés et peureux, incapable d'effectuer correctement le moindre geste offensif. Griffe de Lierre soupira intérieurement, il n'aimait pas les apprentis, et encore moins les chatons ! Toute cette énergie gâchée bêtement dans des jeux stupides… il n'avait jamais perdu son temps à courir après des boules de mousse et ne tolérait pas la médiocrité, les apprentis avaient tout intérêt à l'impressionner.

"Va chercher quelques uns de tes camarades, je me charge de votre entrainement cet après-midi. Et dépêche-toi, je n'aime pas perdre mon temps."

Le guerrier au pelage crème lui jeta un regard sévère, battant l'air de sa queue touffue, il avait intérêt de faire vite. En attendant que quelques apprentis arrivent, il réfléchit rapidement à ce qu'il pourrait bien leur faire faire et il repensa à sa discussion avec Plume des Bois en patrouille, à leurs craintes concernant le Clan de la Rivière. Il partirait donc sur un entrainement au combat rapproché face à des félins, les spécificités du combat face à des renards ou blaireaux n'étaient pas primordiales à savoir en ces temps. Griffe de Lierre poussa un petit grognement entendu et se releva avant de s'éloigner de Nuage d'Ortie.

"Je vous attends à la Combe Sablonneuse, ne tardez pas où vous ne rentrerez pas au camp avant la prochaine lune !"

Nuage d'Ortie

Age : 25
Date d'inscription : 07/05/2019
Messages : 58
Nuage d'Ortie
Apprenti
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 21 Mai - 10:37

Forger la jeunesse
Nuage d'Ortie + Griffe de Lierre
and into the forest I go, to lose my mind and find my soul


Une journée de plus, accompagné d'une dispute avec Nuage de Pluie. La femelle n'en faisait qu'à sa tête, et j'avais l'impression que, d'un certain côté, elle se délectait d'être plus douée que moi, en ce qui concernant le combat, où était passée la chatonne agréable et gentille que je connaissais naguère ? Qu'est-ce qui avait tant changé ? Je me lustrais la fourrure avec un air grave sur le visage, la gorge serrée. En deux mois, la relation avec ma sœur était passée de fraternelle à une rivalité sans borne. La femelle semblait déterminée à m'écraser pour être la seule victorieuse. Elle avait toujours eu ce petit côté, mais... Jamais aussi fort... C'était insensé... Non ? Petit à petit je me disais que ce n'était pas aussi incompréhensible que ça. Mais autre chose cheminait dans ma tête. Notre amitié allait finir par s'éroder et par disparaître. J'avais peur...  Mais d'un autre côté c'était sans doute une fatalité si ça continuait. J'entendis qu'on m'appelait, dressant les oreilles et tournant la tête vers la personne qui m'appelait, m'approchant ventre à terre. Il s'agissait de Griffe de Lierre, un guerrier, il m'intimidait pas mal, celui là. Et puis j'essayais de tenir ma langue un minimum. Je faisais des efforts.

« Oui Griffe de Lierre ? »

Impressionné, c'est ce que j'étais. J'avais l'impression que Griffe de Lierre attendait le moindre faux pas de ma part. Je me sentais jugé. Et... à bien y réfléchir, c'était normal. On parlait de mon entraînement, de mon futur. Il parla d'un entraînement, et du fait qu'il n'aimait pas attendre. Il allait me tailler les oreilles si je ne me dépêchais pas ! Je le sentais bien. Je lui répondis d'un geste de la queue, signifiant « c'est comme si c'était fait » avant de bondir dans tout le camp, hélant quelques autres apprentis : Nuage Neigeux, Nuage de Pluie et Nuage ardant. Tout ce petit monde se rendit à la combe sans demander son reste, Nuage de Pluie affichait un air supérieur. Je détestais ça. Petit à petit, la rancœur se substituait à l'amour pour ma sœur. Mais je ne pouvais pas éprouver ça... N'est-ce pas ? Elle râlait tout de même, assez mécontente d'avoir été détournée de ses activités de l'après midi. Mais je savais que ce n'était que pour la forme qu'elle disait ce genre de choses. En réalité elle n'attendait que ça, les entraînements, dans l'espoir qu'un jour, ce ne soit plus des entraînements, mais une vraie bataille. J'arrivais le plus vite possible, ventre à terre presque, à la combe. M’arrêtant devant le guerrier. Croisant son regard au passage.

« J'ai pu ramener tous les apprentis que j'ai trouvé. Ils arrivent. »

Je voulais prouver ma valeur. Et si pour ça il fallait que je fasse deux fois plus d'efforts que les autres, je le ferais. Il fallait que je retienne tout ce qui allait m'être dit pour le retravailler ensuite de mon côté jusqu'à ce que ce soit parfait. Le travail battait toujours l'inné... Non ? Une lueur de détermination brillait  doucement dans mon regard. J'entendis bien vite les autres arriver et se déployer autour de nous. Attentifs pour certains... Papillonnant pour d'autres. Pour ma part, c'était rare, mais j'étais préoccupé, et j'affichais une mine mortellement sérieuse. Je me posais tellement de questions, et j'étais tellement peiné, vis à vis de ma sœur, qu'aucun air jovial ne pouvait se plaquer sur mon museau.


(c) princessecapricieuse

Griffe de Lierre

Age : 20
Date d'inscription : 09/08/2018
Messages : 255
Griffe de Lierre
Guerrier ~ Modette
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 21 Mai - 21:22

Forger la jeunesse

Griffe de Lierre & Nuage d'Ortie

Attendant impatiemment les apprentis du clan dans la Combe Sablonneuse, Griffe de Lierre faisait les cent pas. Il n'aimait pas attendre, surtout lorsque c'était pour réaliser une tâche aussi pénible que celle d'entrainer des apprentis. Il avait toujours été un matou impatient, impulsif, peu tolérant, il ne supportait pas la bêtise et l'incapacité des novices, ils avaient intérêt de l'écouter et réussir ce qu'il demandait, le matou n'était pas d'humeur à expliquer une dizaine de fois des consignes simples à des chatons étourdis. La queue battant l'air, le matou au pelage crème se força à arrêter de marcher dans tous les sens, s'asseyant au centre de la clairière de sable, ses griffes sorties traçant de profonds sillons sur le sol. Le guerrier n'avait vraiment pas envie de passer son après-midi avec les apprentis du clan… et pourtant, il n'avait pas le choix, tout le clan était désorganisé et surchargé depuis que le Mal Rouge les avait frappés, il fallait bien que l'un d'eux se dévoue pour s'occuper des plus jeunes.

Tandis qu'il songeait à cela, des bruits de pas précipités lui firent dresser ses oreilles, le tirant de sa rêverie. Griffe de Lierre tourna mollement sa tête blonde pour avoir arriver Nuage d'Ortie, en compagnie de trois autres apprentis du clan, au moins il avait réussi à réunir un petit quatuor, il ne s'était pas déplacé pour deux novices. Le matou se redressa aussitôt pour s'approcher d'eux, les toisant tous de sa hauteur. Il jeta un bref coup d'œil à Nuage d'Ortie.

"C'est pas trop tôt, j'ai failli attendre."

Griffe de Lierre gronda silencieusement, il exagérait, certes, mais les apprentis devaient apprendre à être prêt à tout moment, à être vifs et réactifs, la flemmardise et le manque de ponctualité était un fléau pour les chats des clans, s'ils souhaitaient paresser, ils n'avaient qu'à rejoindre les maisons de Bipèdes et les chats domestiques. Le guerrier du Clan du Tonnerre les jaugea rapidement du regard, ils devaient tous avoir à peu près le même nombre de lunes car ils avaient la même taille. Ils étaient encore jeunes, leur pelage semblait encore aussi doux et duveteux que celui des chatons de la pouponnière et leurs muscles étaient encore peu développés, ils ne devaient pas être bien dégourdis au combat… Le jeune mâle soupira intérieurement, il espérait qu'il pourrait un peu se divertir cet après-midi mais ses espoirs étaient très faibles. Le clan privilégiait grandement la chasse et les patrouilles en ces temps troublés et il pouvait comprendre ce choix même si cela le frustrait grandement. Certes les tensions claniques étaient presque inexistantes ces temps-ci, mais il ne fallait pas délaisser l'entrainement du guerrier, les félins devaient être prêts à tout…

Chassant sa réflexion d'un mouvement de la queue, il reporta son attention sur les quatre apprentis. Il n'avait aucune idée de leurs compétences et il préférait ne pas se lancer dans une démonstration trop compliquée aux risques de s'agacer de leur incapacité. Autant attendre un peu et les laisser se débrouiller, il voulait voir ce dont ils étaient capables. Griffe de Lierre s'assit donc paisiblement en face d'eux, sa queue touffue ramenée devant ses pattes. Son regard vert pâle se posa sur Nuage d'Ortie, une fois de plus.

"Nuage d'Ortie. Imaginons que tu trouves face à un guerrier… du Clan de la Rivière. Que ferais-tu ?"

Le matou au pelage crème dévisagea l'apprenti bicolore, gardant son regard vert braqué sur lui, l'analysant, attentif au moindre mot qui sortirait de sa gueule. Le combat face aux guerriers du Clan de la Rivière, comme face à tout autre clan, possédait des spécificités. Les nageurs étaient des chats robustes, corpulents, à moins d'être soi-même un chat puissant et imposant, il valait mieux éviter les attaques de front avec eux, ils auraient bien vite fait de contrer nos attaques et riposter sans scrupule. Griffe de Lierre n'avait jamais affronté de guerriers du Clan de la Rivière mais il avait écouté attentivement à tous les entrainements auxquels il avait assisté - officiellement ou non - durant son apprentissage, il saurait quoi faire si un jour il devait se battre avec un de ces mangeurs de poisson.

Voyant que l'apprenti au pelage noir et blanc tardait à répondre, Griffe de Lierre fouetta l'air de sa queue, qu'attendait-il pour répondre ? Soit il savait, soit il ignorait comment faire, mais autant le dire, cela ne servait à rien de rester muet. Levant les yeux au ciel, le matou crème se releva avant de s'éloigner de quelques pas et se mettre en position d'attaque. La queue frôlant le sol, les muscles bandés, il défia le jeune mâle du regard.

"Imaginons que je sois ce guerrier du Clan de la Rivière, sur tes terres, menaçant tes camarades, que vas-tu faire Nuage d'Ortie ? Me laisser faire du mal à ta sœur ? il coula un regard vers Nuage de Pluie, attaque-moi."

Pour mieux rentrer dans son personnage, Griffe de Lierre feula férocement, fouettant l'air de sa queue. Ses oreilles rabattues en arrière, il dévoila ses crocs, son pelage gonflant mais il prit soin de garder ses griffes rentrées, il s'agissait d'un entrainement, il ne devait pas l'oublier.

HS:
 

Nuage d'Ortie

Age : 25
Date d'inscription : 07/05/2019
Messages : 58
Nuage d'Ortie
Apprenti
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Juin - 8:28

Forger la jeunesse
Nuage d'Ortie + Griffe de Lierre
and into the forest I go, to lose my mind and find my soul



J'étais arrivé à temps, à en juger par la réponse de mon aîné. Ouf... Triple ouf. Je repris mon souffle un court instant pendant que les autres arrivaient à ma suite, eux, ils étaient beaucoup moins pressés. Petits veinards, l'angoisse me tordait déjà le ventre personnellement. Je hochais la tête aux mots du grand chat crème.

« J'ai fais aussi vite que j'ai pu Griffe de Lierre. »


quelques mots, soufflés calmement, avec douceur. Il ne fallait jamais, au grand jamais discuter de ce que les aînés pouvaient dire. C'était ainsi, nous étions là pour apprendre, et quelque chose me disais qu'en compagnie de Griffe de Lierre, nous allions apprendre des tas de choses, à la dur, si on en jugeait par son regard, mais... Nous n'étions pas là pour une promenade de santé, et ça je l'avais bien compris. Il me mis alors en situation, me demandant ce que je pouvais faire face à un guerrier du clan de la rivière. Leur pelage glissant ne garantissait aucune accroche, de plus, les guerriers du clan de la rivière étaient mieux nourris, et avaient donc une carrure plus massive que ceux de notre clan. J'avais eu l'occasion d'en voir quelques uns à la première assemblée à laquelle j'avais assisté. Je me creusais les méninges, aménageant dans mon esprit une technique qui pourrait rendre possible un avantage. Je reposais le regard sur mon mentor du jour, remarquant finalement qu'il s'était mit en position d'attaque, il était face à nuage de Pluie. Je me rappelais toutes les fois où elle m'a rabaissé parce que j'étais plus faible qu'elle, il était temps de lui prouver ce que je valais, j'avais peur pour ma sœur, mais je n'avais pas le temps de réfléchir. Dans la forêt... Il fallait agir, et non pas réfléchir. Les chats qui réfléchissaient trop, ils finissaient en chair à corbeau. Je puisais dans les techniques de chasses, me déplaçant sans un bruit pour contourner le chat crème qui était en position d'attaque face à ma sœur, bondissant pour lui sauter sur le poil, me rappelant à la dernière minute de rentrer mes griffes, donnant des coups de pattes féroces, et faisant mine de le mordre. Je sentais une adrénaline toute nouvelle se déverser dans mes veines, une fièvre que je n'avais jusqu'à présent jamais ressentis. Un sentiment de danger se mêlant à celui d'euphorie, mon poil s'était gonflé sans que je m'en rende compte et un feulement s'était échappé de ma gorge.
Mon problème, c'est que je réfléchissais trop à comment faire les choses, il fallait que ça devienne automatique, et pour ça, rien de mieux qu'un entraînement et une pratique constante. Cela ferait de moi un guerrier brave et féroce. Il fallait que je réprime mon esprit. Je pouvais me poser toutes les questions que je voulais lorsque j'étais au calme... Mais là, ce n'était nullement le moment de se poser et de réfléchir. C'était ça mon plus gros problème, il fallait muscler mon corps, il fallait graver ces techniques dans ma tête, et aiguiser encore plus mon esprit. Encore plus... Le chemin serait long. Mais cette situation m'offrit une perspective d'un « mieux ».  Mais je compris bien vite que cette technique n'était sans doute pas la bonne, il suffisait qu'il se laisse choir pour que je dégringole.

Spoiler:
 



(c) princessecapricieuse

Esprit de la Forêt

Date d'inscription : 27/05/2018
Messages : 210
Esprit de la Forêt
Dieu Tout Puissant
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-wildspirits.forumactif.com
Mer 5 Juin - 8:28
Le membre 'Nuage d'Ortie' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Combat' :
Forger la jeunesse | Nuage d'Ortie 510

Griffe de Lierre

Age : 20
Date d'inscription : 09/08/2018
Messages : 255
Griffe de Lierre
Guerrier ~ Modette
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Juin - 20:53

Forger la jeunesse

Griffe de Lierre & Nuage d'Ortie

Nuage d'Ortie semblait réfléchir. Beaucoup trop. Perdu dans ses pensées, le petit chat blanc et noir semblait analyser la situation, plusieurs expressions faciales s'enchainant sur sa frimousse bicolore. Qu'attendait-il donc ? En combat, il n'aurait pas le temps de penser à sa dernière partie de chasse avec son entraineuse, il devait agir ! Griffe de Lierre se mit à gronder, fouettant l'air de sa queue avec force, il avait envie de se jeter sur lui et de le secouer, ce n'était pas le moment de se poser des questions philosophiques sur la forêt, il devait se sentir en situation de stress, avoir l'impression d'être en danger, s'imprégner de la mise en scène, c'était le meilleur moyen de bien réagir, lorsqu'il sera face à un véritable adversaire, il aura une sensation de déjà-vu, il saura se débrouiller. En réfléchissant autant, il rendait les choses plus compliquées. Griffe de Lierre avait toujours su se mettre dans ce rôle, il en oubliait presque parfois qu'en entrainement, il était face à des camarades de clans et non pas une véritable menace. Cela lui était arrivé lors de son entrainement avec Chagrin Lunaire, lorsque le guerrier gris massif s'était fait passer pour un renard… le matou blond eut un petit sourire en se remémorant cette séance matinale, il gardait un bon souvenir de cet entrainement.

Le bruit des pas de Nuage d'Ortie tirèrent le jeune mâle de ses pensées. Il était en train de le contourner, surement pour essayer une attaque par derrière. Griffe de Lierre grogna, ce n'était pas stupide, durant un combat il aurait pu ne pas prêter attention à lui, autant rester dans ce rôle pour permettre à l'apprenti de s'exercer. Ainsi, le guerrier resta face à Nuage de Pluie, feignant de ne pas avoir compris la stratégie de Nuage d'Ortie. Sa queue se balançant de droite à gauche, ses yeux vert pâle restaient braqués sur la chatte tricolore. Le guerrier ne connaissait pas beaucoup le frère et la sœur. Enfin, plus généralement, il ne connaissait pas les apprentis, ils ne l'intéressaient pas. Pourtant, en regardant la novice, l'image fugace d'Eclat d'Ambre passa dans son esprit, elles avaient ce même regard déterminé, celui qui avait toujours autant agacé Griffe de Lierre lors de leur apprentissage. Il voyait beaucoup de sa sœur dans les yeux de Nuage de Pluie, ceci le fit gronder, faisant remonter en lui des souvenirs désagréables.

Edit après le dé :

Complètement pris par ses pensées, Griffe de Lierre ne réagit pas lorsqu'il sentit le petit corps de Nuage d'Ortie heurter son épaisse fourrure. Redressant ses oreilles, Griffe de Lierre comprit que le chat bicolore venait de lui sauter dessus, et il venait de se faire avoir comme un chat domestique, bien trop obnubilé par ses idées. Le matou crème se mit à feuler, sa sœur venait encore une fois de l'empêcher de se concentrer, il allait passer pour un guerrier incompétent aux yeux des apprentis. Tss… c'était hors de questions. Griffe de Lierre était un guerrier, il était hors de question que ces novices pensent ne serait-ce qu'une fraction de seconde qu'il était incapable de leur apprendre quoi que ce soit. Sa fierté était atteinte. Jetant un regard froid au chat noir et blanc, il eut ensuite un sourire féroce.

"Très bien, jouons un peu maintenant."

En une fraction de seconde, Nuage d'Ortie se retrouva au sol. Griffe de Lierre venait de s'affaisser au sol avant de rouler sur lui-même, écrasant le petit chat de toute sa masse. Restant ainsi allongé quelques instants pour l'étourdir, le guerrier au pelage crème se redressa alors, sa longue fourrure couverte de brindilles, comme à chaque fois qu'il s'activait dans la forêt. D'un geste vif, il attrapa le jeune chat par la peau du coup, jetant un regard aux apprentis l'observant avant de reposer plus ou moins délicatement Nuage d'Ortie au sol. Griffe de Lierre agita doucement ses oreilles, l'apprenti l'avait peut-être pris par surprise en atterrissant ainsi sur lui mais le matou avait plus d'un tour dans son sac, c'était l'occasion d'apprendre un bel enchaînement aux jeunes chats. Le jeune mâle s'assit donc fièrement en face d'eux, ramenant sa longue queue devant lui. Il les toisa longuement de toute sa hauteur avant de s'exprimer finalement :

"C'était pas mal Nuage d'Ortie. Tu as peut-être juste oublié que tu n'attaquais pas un tronc d'arbre mais un être vivant, il coula un regard au petit chat, ton attaque était réussie mais n'oublie pas que l'ennemi peut contre-attaquer à tout moment comme je l'ai fait. Lorsque vous êtes face à un ennemi plus grand et fort que vous, la rapidité et l'agilité sont vos meilleurs alliés. Sauter sur mon dos était une bonne idée mais tu aurais du asséner ton coup puis t'écarter. Une fois étourdi au sol, tu n'es plus qu'une proie facile, j'aurais pu te secouer entre mes crocs et te briser la nuque sans problème si la situation était réelle."

Le guerrier toisa durement l'apprenti au poil noir et blanc. Il devait comprendre qu'à cet instant, dans une vraie bataille face à un ennemi un peu trop virulent, il aurait rejoint ses ancêtres en une fraction de seconde, il devait le comprendre, tout ceci n'était pas un jeu mais une préparation.

"Il faut que tu arrêtes de trop réfléchir Nuage d'Ortie. C'est à cause de cela que tu t'es fait avoir car dans ta tête tu as été rassuré de voir que tu n'avais pas échoué. Tout ceci doit devenir instinctif et non pas réfléchi, il jeta un regard aux autres apprentis, mettez vous par deux et essayer de rejouer la scène en échangeant les rôles, vous passerez ensuite avec moi chacun votre tour. Nuage d'Ortie, tu restes avec moi."

Pendant que les autres novices s'éloignaient, Griffe de Lierre se tourna vers le jeune chat.

"De quoi as-tu peur très exactement ?"

Sa question pouvait surprendre mais Griffe de Lierre se posait réellement la question. Non pas qu'il s'inquiétait des états d'âme du jeune chat, mais cela rendait son entrainement contreproductif, le grand chat voulait comprendre.

Esprit de la Forêt

Date d'inscription : 27/05/2018
Messages : 210
Esprit de la Forêt
Dieu Tout Puissant
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-wildspirits.forumactif.com
Sam 15 Juin - 20:53
Le membre 'Griffe de Lierre' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Combat' :
Forger la jeunesse | Nuage d'Ortie 410

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: