AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Be Prepared ! Ft Foudre
 :: Espace RP :: Le Clan du Tonnerre :: Les Territoires :: Le Grand Sycomore

Nuage d'Ortie

Age : 25
Date d'inscription : 07/05/2019
Messages : 58
Nuage d'Ortie
Apprenti
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Mai - 20:06

Be Prepared
Nuage d'Ortie + Foudre
and into the forest I go, to lose my mind and find my soul
Il fallait que je change la litière de mousse des anciens afin qu'ils soient confortablement installés, j'avais donc choisis de m'éloigner du camp, c'était près du grand sycomore qu'on trouvait la meilleure mousse. Elle était moelleuse, je n'avais qu'à la faire sécher pour lui retirer toute l'humidité qui aurait pu rendre sensible certaines vieilles articulations. Le tapis de feuille morte absorbait le bruit de mes pas. Mes oreilles bougeaient au rythme des sons que j'entendais. À droite, un merle était en train d'entonner un chant mélodieux, il était installé sur une branche très haute et donc inaccessible. Je me remémorais les positions de chasse que m'avais appris mon mentor. Je commençais tout juste à maîtriser tout ça. Finalement, j'étais assez rapide, et assez léger. C'était un avantage. Mais je devais encore travailler dur, je le savais, si je voulais un jour protéger correctement ceux en qui je tiens. Mon clan... Ma famille. Les doux rayons du soleil qui filtraient entre les feuilles réchauffaient ma fourrure. Cela faisait deux mois que j'étais un novice, et j'en apprenais chaque jours un peu plus. Ça n'avait pas été aisé de quitter la pouponnière, mais je m'étais vite fais à la nouvelle vie qui s'offrait à moi. Pourtant... Une pointe d'angoisse ne cessait de me tourmenter encore et encore. « Et si tu n'étais pas fait pour ça ? Et si tu étais trop faible ? » ça... il était impossible de le savoir pour l'instant, je faisais taire les doutes comme je le pouvais. Je n'avais aucune confiance en moi. Parfois... une petite voix perfide me sifflais au creux de l'oreille que je n'étais qu'un incapable. Un moins que rien... Je crois que ma sœur avait prit toute l'assurance pour elle. Je me déplaçais entre les conifères, me stoppant un instant pour humer la mousse. L'odeur était terreuse, c'était la douce odeur du foyer. Je regardais l'arbre que j'avais en face de moi, son tronc était épais, il était fort. Pour l'instant... Je n'étais qu'une jeune pousse ballottée au gré des vents. J'aspirais à devenir aussi solide que cet arbre. Il fallait que je plante mes racines comme autant de liens qui me reliais aux autres félins de mon clan. Puis que je m'abreuve d'expérience pour grandir et devenir fort. Cette force ne faisait-elle défaut ? Impossible à dire. Je poussais un soupir. J'en avais marre de me torturer l'esprit en permanence, mais ces pérégrinations... Elles ne s'arrêtaient jamais. C'était comme un carcan dans lequel je m'enfermais. Quelque chose qui m'empêchais d'avancer réellement. J'avais appris à cacher ces liens qui m'empêchaient d'avancer dans...une fausse assurance, un sourire factice ainsi qu'une langue bien pendue. Mais pour qui observait bien, il n'était pas dur de deviner ce qui se cachait sous la surface. Je m'étirais un instant, me tendant pour planter mes griffes dans le tronc, récoltant la mousse qui se trouvait dessus. Plume des Bois m'avais appris à ne jamais JAMAIS baisser ma garde, peu importe ce qu'il se passait. J'étais tendu et mes oreilles s'agitaient, tentant d'entendre un bruit suspect. Les faibles finissaient dans les guet-apens et j'étais pas un faible. C'est ce que je me répétais sans cesse. Soudain un bruit, ma fourrure se gonfla légèrement, alors que je me retournais vers la source du bruit, un grondement montant de ma gorge alors que je me retrouvais toute griffe dehors.

« Qui va là ? Sortez sinon... heu... Sinon j'vous fais la peau ! Enfin... Je ferais de mon mieux ! »


Mon cœur battait à cent à l'heure. Mais je devais me montrer brave pour mon clan, mes pupilles s'étrécirent et devinrent deux fentes dans un océan verdoyant. Je prenais l'une des rares positions de combat qu'on m'avais appris.

(c) princessecapricieuse

Foudre

Age : 20
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 304
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Mai - 15:39
Foudre s'était réveillé d'une petite sieste bien reposante au pied d'un arbre. Gardant tout de mes ses oreilles aux aguets sur ce terrain ennemi. Il était bien évidemment moins efficace pour se battre lorsqu'il quittait ses rêves. Pourtant il était content. Le grand arbre contenait de la mousse moelleuse et sèche pour éviter qu'il ne se réveille avec un gros rhume. Malgré les grands arbres qui paraissait impénétrable par leur cyme, un léger et agréable rayon de soleil perçait efficacement le bois pour venir réchauffer sa belle fourrure noire. La chaleur imprégnant son être, comme s'il s'agissait du premier contact de chaleur depuis des lunes. Enfin. C'était presque le cas. L'hiver avait été rude. Glacial et sans pitié. Le clan de la rivière s'était vu privé de son poisson coincé sous une épaisse couche de glace, les écureuils, proie tout de même conséquente hibernait et certaines autres proies était si maigre qu'elle aurait tout juste satisfait un senior.

Mais à aucun moment Foudre n'avait manqué de quoi que ce soit. Le matou, effronté, c'était vu dormir dans des grandes grouillant de souris, dans la ville, les rats pullulants se trouvèrent être un repas, certes, peu ragoutant mais consistant et le servir qu'il rendait aux bipèdes en les débarrassant des bestioles incestueuses lui valait la gratitude de ses derniers et des gamelles bien rempli devant leur porte s'y trouvait bien souvent. Mais la loi du plus fort régnait en ville et certains, malgré tout ça, mourrait de faim ou de blessure de combat. Pas lui. On le craignait suffisamment pour qu'il s'octroie chaque droit ou chaque proie qu'il désirait. Mais dans la forêt, c'était différent. Oui il ne s'était encore jamais fait battre mais la puissance de ses chats de clans dépassait largement celle des villes. Heureusement que lui aussi avait subi un entrainement.

Inferno...

A cette pensée, il frissonna en se relevant. Le simple fait de songer à lui le crispait. La seule fois où il ressentait ce sentiment de peur intense. Lui rappelant sans cesse qu'on pouvait toujours trouver plus fort que soit. Il ne devait pas devenir trop arrogant, cela pouvait le perdre un jour. Il devait toujours rester prudent, même face à une telle vermine que ses chats de clans. Quelle fut sa satisfaction quand ils tombèrent dans la maladie. N'ayant trouvé aucun remède, Foudre préféra rester à distance de ses microbes sur patte pour un petit moment. Mais maintenant, avec le retour des beaux jours et de la belle saison, il ne craignait plus les quelques bactéries surtout que seuls les chats en bonne santé sortait de leur camps. Logiquement.

- Qui va là ? Sortez sinon... heu... Sinon j'vous fais la peau ! Enfin... Je ferais de mon mieux !

Gné ? Par tous les démons, qui venait le déranger ? Vu la voix, un jeune, tout jeune mâle. Foudre se rapprocha, curieux pour se retrouver face à ce petit matou qui semblait bien peu sûr de lui. S'en était presque touchant. Rien avoir avec son altercation il y a peu avec un apprenti du même clan qui le menaçait férocement. Deux options s’offraient à lui. Ne faire qu'une bouchée de ce petit morveux qui le dérangeait dans ses pensées ou alors en tirer quelque chose d'autre. Car oui. Qui dit clan du tonnerre, dit Petite Luciole. Sa fille qu'il avait emmenée il y a quelque lunes au clan du tonnerre, étant incapable de s'en occupé et la mère de la petite l'avait abandonné. C'est vrai. Depuis sa rencontre avec le chaton qui avait manqué de se noyer et qui fut sauver par Opale, Foudre s'était mis à s'inquiéter pour elle malgré lui. De plus, peut être tirerait-il d'autre info sur le clan du tonnerre… Sur comment il s'en sortait et surtout… sur ce qu'était devenu Candeur du Lys, lieutenante du clan et ancienne, très ancienne rencontre…

Le jeune chat était sur la défensive, prenant maladroitement une position de combat. Il lui aurait bien ri au nez mais son plan tomberait à l'eau s'il vexait le matou. Foudre fixa donc le clanique, prenant un air humble sans la moindre trace d'agressivité. Il le salua d'un bref signe de tête. Il était bien plus grand que lui et bien mieux nourri, sa fourrure noire de jais était lustré, brillante, on aurait presque dit celle d'un chat domestique. Enfin, il aurait passé pour un piètre combattant si son corps musclé n'était pas couvert de cicatrice. Mais celle qui avait le plus de sens pour lui était celle de son épaule. C'était Opale qui le lui avait faite et il l'avait bien mérité. Opale… pourquoi avait-il envie de le revoir..? Qu'il était stupide. Et maintenant il ne se reverrait plus. Ce qui lui restait, c'était sa fille donc. Et ce petit chat serait surement suffisamment naïf pour le prendre en pitié…

- Excuse moi, je ne voulais pas te faire peur! Ronronna Foudre, l'œil brillant.

Il espérait que sa carrure, ses blessures et ses yeux dorés qui toisaient le chat de clan ne lui donnerait pas un air trop effrayant. Surtout que, contrairement à n'importe quel solitaire, Foudre ne craignait nullement les autres chats. Il s'assit donc calmement mais ne montra aucun signe d'animosité. Au lieu de quoi, il utilisa son plus beau jeu d'acteur en affichant une mine triste. Il se lança des fleurs pour jouer aussi bien la comédie. Quel maitre il faisait.. Il baissa doucement la tête en soupirant.

- Je comprends que tu m'en veuilles car je suis sur ton territoire mais je ne te veux aucun mal. Ecoute, j'ai un problème. Tu… tu connais Petite Luciole..? C'est ma fille et elle est dans ton clan. Je t'en prie, ne le dit à personne..! Et ton clan déteste les solitaires donc je ne peux pas la voir, c'est encore un chaton, elle ne peut sortir du camps. Je m'inquiète pour elle, je voulais juste savoir comment elle va… si elle mange à sa faim, si elle se fait des amis, si elle écoute ses ainées… Si je me montre devant un guerrier, je me ferais massacrer..! Je t'en prie… je te le demande devant le clan des...étoiles, pourrais tu m'aider…?

Son plan serait simple. Ce petit l'aiderait à avoir des nouvelles sur sa fille mais parallèlement il obtiendrait sa confiance et des infos sur son clan de minable...

Nuage d'Ortie

Age : 25
Date d'inscription : 07/05/2019
Messages : 58
Nuage d'Ortie
Apprenti
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Juin - 8:24

Be Prepared
Nuage d'Ortie + Foudre
and into the forest I go, to lose my mind and find my soul



Des bruits... Dans la forêt... C'était quelque chose de normal, d'habituel, mais le tout s'accompagnant d'une odeur prégnante de chat... Et de chat QUI PLUS EST à l'odeur inconnue, cela fit se dresser les quelques poils duveteux de mon échine. Je regardais de tous les côtés guettant d'où pouvait venir l'envahisseur. Finalement, il sortit des fourrés, un matou noir au regard fauve. Il possédait quelques cicatrices, mais contrairement aux chats de la forêt, il semblait bien nourrit. On aurait pu croire à un chat domestique, mais non, on pouvait voir les muscles rouler sous la peau du matou, c'était de la force, et pas du gras ! Les chats domestiques étaient méprises par les chats de la forêt. Enfin... Personnellement je ressentais plus une incompréhension face à ce mode de vie. Elle était où, la vie, quand on avait qu'à ouvrir bien la bouche pour que la nourriture nous tombe tout cuit ? Il était plus excitant de sentir le gibier encore chaud. ENFIN l'instant n'était pas aux chasses imaginaires qu'il fallait mener, il était là, face à ce chat au pelage ébène. Je me ratatinais sur moi même, prêt à bondir si la moindre petite griffe venait à pointer le bout de son nez. Je n'aimais pas me battre, je préférais la chasse, et aider mon clan d'une autre manière, mais je n'avais pas le choix, c'était mon destin. Cependant... Sauter sur un inconnu qui n'était, à première vue, pas menaçant avait quelque chose de dérangeant. L'étranger parla d'une voix douce, presque ronronnante. Je penchais la tête, une partie de moi était méfiante, l'autre... hé bien l'autre était incroyablement curieuse et voulait savoir ce que ce matou faisait ici. Il était impressionnant, ça c'était sûr, et cela ne faisait aucun doute qu'il me transformerait en chair à corbeau, si il attaquait, mais si il le fallait, je défendrais mon clan.

« Je n'ai pas peur... Du moins pas pour l'instant. Je cherchais juste la meilleure réplique à te sortir. »


Et c'était vrai. Certes je manquais de confiance en moi, et j'avais une piètre opinion de moi même. Mais... Je devais avouer que mon estomac ne se tordait pas. C'était sans doute parce que j'étais seul, dans cette forêt, et que ce matou, si l'idée lui venait de passer à l'attaque, n'aurait que moi sous la main. Je n'avais pas une grande opinion de moi même, c'était sans doute ça mon problème, je me concentrais sur ce que mon interlocuteur avait à me dire, tendant l'oreille. Il me parla de sa fille, Petite Luciole, j'ignorais que son père était un solitaire, généralement ces choses ne se disent pas, et surtout pas à un chaton comme moi. Une partie de moi se disait qu'il était sincère, l'autre... Qu'il en faisait peut être un tout petit peu trop... Enfin bon... Ces solitaires, ils étaient tous bizarres de toute façon. Je posais sur lui mon regard vert, penchant doucement la tête.

« J'ignorais toute cette histoire, enfin... on me dit jamais rien à moi. Mais je peux te dire que Petite Luciole va bien, elle va très bien même. J'ai joué avec elle hier, je lui ai montré quelques positions de combat que j'avais vu, elle fera une grande guerrière, j'en suis convaincu. Elle mange à sa faim. »


Je regardais un instant mes pattes, avant de relever le nez.

« ça doit être dur d'être loin d'elle, mais ne t'en fait pas, elle a trouvé sa place dans le clan du Tonnerre. »

Une petite voix persifla dans ma tête : « Cette place, elle l'a, mais toi... Non ».
J'étais néanmoins sensible à sa détresse, qui étais-je pour la juger authentique ou non ? Moi qui étais très proche de mes parents, je ne pouvais que comprendre ce besoin d'avoir des nouvelles de Petite Luciole.
Spoiler:
 

(c) princessecapricieuse
[/quote]

Foudre

Age : 20
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 304
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Juin - 21:55
C'est vrai. Il en avait peut être beaucoup fait mais il avait déjà vu l'inquiétude d'un parent pour son petit et d'après lui… ça ressemblait à ça..? Il n'en était pas sûr, surtout que Joyce, la mère de petite Luciole n'avait jamais été doté de l'instinct maternelle. Il n'avait jamais su si elle avait été juste comme ça ou si la trahison de Foudre avait brisé ce lien avec sa fille. Cela le rendit triste malgré lui, que cette petite boule de poil ait si mal commencé sa vie. Alors oui, il utilisait sa fille comme prétexte pour attiser la sympathie de cet apprenti mais avoir des nouvelles de la chatonne le ravissait également. Surtout que le matou noir commençait à se demander si le caractère un peu crédule et curieux de sa fille, n'allait pas, comme la dernière fois, lui attirer de sérieux ennui et cette fois, il n'y aurait pas d'Opale pour l'aider.

-Je n'ai pas peur... Du moins pas pour l'instant. Je cherchais juste la meilleure réplique à te sortir.

Foudre l'observa longuement, amusé par la répartie de ce jeune chat. Pourtant il voyait bien que l'autre était tendu. D'être ainsi seul dans la forêt avec un parfait inconnu couverte de cicatrice… Il est d'ailleurs vrai que Foudre avait méchamment attaqué un apprenti de ce même clan il n'y a pas si longtemps mais ce dernier l'avait provoqué violemment et Foudre n'était pas du genre à apprécier se laisser marcher sur les pattes. Il avait aussitôt accepté de donner une bonne correction au jeune chat sans le moindre scrupule. Mais celui-ci semblait plus ouvert à la discussion et pourrait lui permettre d'avoir un œil sur le clan du tonnerre. Comme Coeur de Jais avant lui, même s'il avait contraint le guerrier par la force et la menace de lui obéir…


- J'ignorais toute cette histoire, enfin... on me dit jamais rien à moi. Mais je peux te dire que Petite Luciole va bien, elle va très bien même. J'ai joué avec elle hier, je lui ai montré quelques positions de combat que j'avais vu, elle fera une grande guerrière, j'en suis convaincu. Elle mange à sa faim.

Foudre tiqua sur la première phrase. Huhu, ce serait une faiblesse à exploité, un jeune chat qui se sentait exclu des informations de son clan… Foudre fut presque touché par la sincérité à laquelle le petit félin lui répondit. Alors comme ça il s'entendait bien avec sa fille ? Cela le rassura, il s'était toujours dit que les origines de solitaires de la petite femelle freineraient les relations qu'elle aurait tout au long de sa vie. Car le clan connaissait ses origines mais ignoraient qui en était le père et heureusement sinon elle n'aurait jamais été accepté ! C'était aussi l'occasion de faire une confidence à un jeune chat qui se sentait toujours être le dernier à être au courent de toutes choses...

- ça doit être dur d'être loin d'elle, mais ne t'en fait pas, elle a trouvé sa place dans le clan du Tonnerre.

D'une part il en était très heureux, de l'autre l'idée qu'elle soit devenue fidèle à ce clan, l'écœurait. Mais c'était le prix à payer pour avoir engrosser une femelle qui était tombé sous son charme et qu'il avait laissé tomber. Cela avait été dur de voir qu'il était incapable de se charger de la petite, mais que voulez vous, ce n'était pas le rôle du mal et il n'avait pas de lait à lui offrir, lui. S'en réduire à devoir la confier à un clan était pour lui, un véritable échec, une bataille perdue, il s'en était remis difficilement, s'imaginant ne plus revoir sa fille… quelle fut sa surprise quand il l'aperçut au bord de la rivière… Mais au moins, après cet épisode, il avait pu se réconcilier avec Opale et avait trouvé un certain courage à lui dévoiler ses sentiments…

- Oui, c'est dur mais je n'ai pas eu le choix… Souffla le mâle noir, sa mère la maltraitais et je ne pouvais m'en occuper seul..

Il avait toujours pris soin d'omettre que la mère n'était pas la véritable méchante de l'histoire et qu'il l'avait séduite pour la jeter plus tard. La femelle était en réalité une chatte domestique incapable de vivre seul et ses bipèdes refusaient la venue d'un chaton. En effet, Luciole fut maltraité mais c'était par désespoir de la mère qui sombra dans la folie. Il soupira puis se rapprocha de l'apprenti de sa démarche assuré pour venir s'asseoir bien en face de lui, une oreille attentive au cas où une patrouille pourrait se ramener. De toute façon, il ne comptait pas lui faire de mal.

-  Je suis content que tu t'entendes bien avec elle. J'avais peur que, dû à ses origines, elle ne se fasse pas d'ami. Mais tu sais, personne à part Feuille Tigrée ne sait qui est le vrai père de la petite et personne d'autre ne doit l'apprendre. Je te fais cette confidence, ne le dit à personne ou elle risque d'encore plus se sentir isolé.

Car les clans n'aiment pas trop les solitaires mais si en plus ils venaient à apprendre que Foudre, lui qui attaquait sans scrupule les chats de clans, en était le père, elle risquait de payer pour quelque chose qu'elle n'avait pas fait...

Nuage d'Ortie

Age : 25
Date d'inscription : 07/05/2019
Messages : 58
Nuage d'Ortie
Apprenti
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Juin - 16:12

Be Prepared
Nuage d'Ortie + Foudre
and into the forest I go, to lose my mind and find my soul
Je le regardais, intrigué, ce chat était... intéressant. C'était le moins qu'on pouvait dire. Je n'avais pas l'habitude de rencontrer des solitaires... En réalité, hormis les chats de mon clan, dans le fond, je rencontrais bien peu de monde. J'étais assis sur le sol, bien droit. A la posture du félin, face à moi, je n'avais pas l'impression qu'il ait envie de me tailler en morceaux, ce qui voulait dire qu'avec un peu de chance je sortirais de cette entrevue avec tous mes poils. J'étais au courant de bien peu de choses dans le clan, et à juste titre, d'un certain côté, je n'étais qu'apprentis. Mais au fond de moi je rêvais de plus... Je voulais avoir une vraie impression d'appartenance. Mais... Je réfléchissais trop... Je me remettais trop en question. Et surtout... j'étais impatient, beaucoup trop impatient. Le mâle me répondit, et je levais les yeux vers lui. Il m'expliqua qu'il n'avait pas eu le choix. Que la jeune femelle était maltraitée par sa mère, et que lui ne pouvait pas s'occuper d'un chaton Ce qui était vrai... Un chaton, sans lait, est un chaton plus mort que vif.

"Être séparé de quelqu'un qu'on aime c'est dur... Mais... Dis toi qu'elle va bien, c'est... Après tout... Le principal, et tout ce qu'on peut souhaiter pour ses proches, je pense. Du moins... C'est mon avis."

J'appris donc que Petite Luciole avait été maltraitée dans sa vie de chaton, c'était triste. Mais je savais que le clan prenait soin d'elle, et je serais encore plus à l’affût quant à certaines réactions de mes congénères. Le fait de naître hors d'un clan ne définissait pas la personne qu'elle était. Le chat s'approcha de moi, et je dû bientôt lever le nez pour pouvoir plonger mon regard dans le sien. J'appris donc que la seule chatte a être au courant de la vraie situation était Feuille Tigrée, notre guérisseuse. Si elle n'en avait parlé à personne, il y avait une bonne raison, me décidais-je. Ainsi le mâle me demanda de ne rien dire à personne, que cela pouvait porter préjudice à Petite Luciole.

"Je ne ferais jamais rien qui pourrait poser problème à ta fille, je t'en fait le serment. C'est mon amie, et je serais là pour elle. Je ne dévoilerai pas son secret, à personne."

J'étais un chat de parole, et lorsque je clamais quelque chose, généralement ce n'était pas des mots en l'air. J'étais un chat loyal à mon clan, mais encore plus à mes proches. Feuille Tigrée était la seule à être au courant, ce qui voulait dire que ce secret était d'importance. Ma gueule serait scellée. De toute façon... A qui aurais-je bien pu en parler ? J'étais entouré des miens... mais j'avais tendance à me sentir bien isolé.

"Tu peux avoir confiance en moi. Je ne dirais rien."


J'étais calme, je me tenais bien droit, mon regard perdu dans les topazes qui lui servait d'iris. Je regardais à droite, à gauche, avant de regarder un instant mes pattes, gêné, relevant finalement le nez pour le regarder à nouveau bien en face.

"Si tu veux, j'accepte de te donner des nouvelles régulières de ta fille. Je... J'ai moi même une famille de laquelle je suis assez proche... Donc je ne peux qu'imaginer... Ce que ça fait, d'en être séparés. Petite Luciole le sait ? Je veux dire... Que tu es son père ?"

Était-ce trahir mon clan ? Dans le fond... J'étais persuadé que non. Comment cela pouvait-il être le cas ? Je ne faisais que rassurer un père concernant sa fille. C'était normal, non ? Bien que l'animal qui me faisait face soit grand et imposant, impressionnant (autant que certains guerriers de mon clan), il semblait n'avoir aucune envie belliqueuse à mon égard. Une partie de moi restait sur mes gardes. Mais l'autre se demandait ce qui pouvait bien se passer de mal... Hormis peut être le fait d'être surpris par mon clan en train de tailler le bout de gras avec un solitaire.

(c) princessecapricieuse


Spoiler:
 

Foudre

Age : 20
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 304
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Juil - 16:13
La tirade du grand mâle noir sembla touché le jeune apprenti qui était assis bien droit devant lui, l'oreille attentive. Alors Foudre racontait ses histoires de… famille, ravi d'être écouté et espérant également en tirer quelques informations… Attaquer de jeune chaton était loin d'être son passe-temps, rappelons que, les deux derniers qu'il avait taillé en pièce, s'était montré d'office violent à son égard et qu'il n'avait fait que les remettre à leur place. Foudre savait ne pas être qu'un gros taré qui fonçait dans le tas sans réfléchir. Il serait plus gagnant en ayant des nouvelles de sa fille et du clan du tonnerre.

-Être séparé de quelqu'un qu'on aime c'est dur... Mais... Dis toi qu'elle va bien, c'est... Après tout... Le principal, et tout ce qu'on peut souhaiter pour ses proches, je pense. Du moins... C'est mon avis.

Foudre hocha solennellement la tête. Même s'il n'était pas tout à fait de cet avis et que voir sa fille grandir dans ce clan de dégénéré ne faisait qu'accroitre sa culpabilité vis à vis d'elle. Son regard doré qui, parfois pouvait se montrer intimidant voir très inquiétant s'était plongé avec insistance dans celui du jeune chat, semblant vouloir le sonder, savoir s'il s'agissait d'un chat de parole ?

-Je ne ferais jamais rien qui pourrait poser problème à ta fille, je t'en fait le serment. C'est mon amie, et je serais là pour elle. Je ne dévoilerai pas son secret, à personne.Tu peux avoir confiance en moi. Je ne dirais rien.
- Bien. dans ce cas e te fais confiance.

Foudre elle toisa encore quelques instants, le regard neutre. Il semblait des plus sincère et un simple chaton n'aurait pu le duper en lui mentant. Et de toute façon, s'il trahissait son secret et celui de Luciole, il comptait bien le retrouver et le tuer de sang froid. Lui, était un menteur, mais il refusait de s'entourer de menteur comme lui. Alors il se débarrassait de la mauvaise herbe. Pourtant, il se garda bien sûr de le lui dire, pour l'instant, tant que le chaton respectait la confidence, il ne li ferait rien. Il aurait d'ailleurs une question à lui poser qu'il devait savoir.

-Si tu veux, j'accepte de te donner des nouvelles régulières de ta fille. Je... J'ai moi même une famille de laquelle je suis assez proche... Donc je ne peux qu'imaginer... Ce que ça fait, d'en être séparés. Petite Luciole le sait ? Je veux dire... Que tu es son père ?

Foudre agita les oreilles. Ma foi l'envie et la compréhensivité de la jeunesse ne cessera de l'étonner. Quand à sa question.. Son regard se perdit dans le vague. Revoyant la scène, devant lui, son impuissance face à la rivière alors que sa fille se noyait dans l'eau glacé anormalement haute dû à la fonte des glaces et Opale… qui s'était jeté sans hésitation pour la sauver. Ahh… leur retrouvaille avait été étrange… Ils auraient dû se tailler en pièce mais rien. Juste un léger malaise avant que Foudre, hanter par le matou tacheté s'était déclaré à lui à l'opposer de tout ce que Inferno lui avait enseigné. Et il le devait surement à l'imprudence de Luciole dont le concours de circonstance l'avait aider à ne plus se voiler la face.

- Oui, elle le sait. Je le lui ai appris récemment. Tu as raison, tout cela est bien mieux pour elle, je ne l'aurais probablement jamais connu si sa mère ne m'avais pas annoncé de but en blanc qu'elle allait l'abandonner.

Il eut un petit rire sarcastique, riant de sa propre dérision. Sur ce coup là, il n'avait pas assurer, c'est le moins qu'on puisse dire. Il passa lentement une patte derrière son oreille d'un air pensif, braquant à nouveau son regard prédateur dans celui de son cadet. L'analysant quelque instant. Devait-il lui dire ? L'apprenti n'avait aucune raison de le croire et son but n'était pas de trop lui en dire pour éviter ce qui allait suivre mais peut-être pourrait-il lui faire ce minuscule cadeau pour sa sollicitude ?

- Quel âge as tu, petit ? 10 lunes ? Des temps durs attendent le clan du tonnerre. Entraine toi sans relâche, ne baisse jamais ta garde et protège Luciole qui deviendrait bientôt apprenti, n'est ce pas ?

Il se tut. Il savait pour la guerre qui se préparait. Parce qu'il avait fait en sorte que le clan de l'ombre accuse le clan du tonnerre de l'état de l'un de leurs apprentis et que Douces Oreilles lui avait également parlé de la bonne entente du clan de l'ombre et de la rivière. Ainsi que deux ou trois petites choses qui lui disait que bientôt, le clan du tonnerre serait en grande difficulté. Il n'avait aucune intention de stopper cette guerre, c'était bien trop rigolot à regarder mais il voulait juste que sa fille soit en sécurité.

Maintenant que ceci était dit, une autre question l'obsédait et il n'avait personne d'autre à qui demander. Il voulait savoir ce qu'était devenu le petit ange. Qu'il n'avait jamais revu. Avec qui il avait flirté, un temps. Seul cet apprenti, qui se tenait devant lui, pouvait lui donner des réponses. Lui en donnerait-il ? Après tout, qu'elle était le mal à lui donner des réponses ? Ca lui donnerait l'occasion d'en savoir un peu plus sur la hiérarchie actuelle du clan du tonnerre, car, aussi loin qu'il se souvienne, une certaine Etoile de Houx régnait sur ce clan.

- J'ai également une question. Votre lieutenante, qu'est-elle devenue ? Une certaine Candeur du Lys, je l'avais croisé, surement avant que tu deviennes apprenti mais je ne l'ai jamais revu. Est-ce qu'elle va bien ?

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: