AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Les maux par les mots, c'est ainsi qu'on guérit - Libre
 :: Espace RP :: Les Terres Libres :: Les Quatre Chênes

Oeil de Choucas

Date d'inscription : 04/05/2019
Messages : 14
Oeil de Choucas
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Mai - 13:42

ft. Libre

Rp libre pour tous

La réponse est oui, mais quelle est la question?

Il arrive parfois ou le monde semble complètement divaguer. Ou les êtres qui peuplent cette existence, qui vous connaissent, finissent par paraître pour des illuminés à vos yeux. En cet instant présent, c'était ce que ressentait notre jeune protagoniste. Ou tout du moins, ce qu'il ressentait la plupart du temps. Les gens ne le comprennent pas, le jugent, et même le lynchent parfois. Dans ces moments-là, il se sent seul, désespérément seul. Un peu comme une tache de sang dans la neige. Elle est tellement visible, et la neige aura beau vouloir ressembler à cette tache de sang, elle n'y parviendra jamais. Voila ce que ressentait Choucas chaque jour. Il les savaient différents, mais plutôt dans le sens inverse. C'étaient les autres qui ne pensaient pas comme lui, non le contraire. Pour lui, ses idées, ses dires étaient d'une lucidité implacable, indiscutable. Sa manière est la bonne, et il se désolait d'apprendre avec le temps que les autres étaient si à l'ouest, si loin de la vérité sur l'existence. Pauvres petites créatures dans un monde si infini se disait il. Tant de possibilités et pourtant, elles continuent de tourner autour du pot comme une abeille autour du miel. Oeil deChoucas soupira, observant ce beau monde s'activer autour de lui. Les guerriers quittaient peu à peu le campement. Certains s'en aillaient à la chasse tandis que d'autres en patrouilles. Etrangement, on ne demandait jamais au cinglé de participer aux rondes du territoire. Pourquoi ? Il pourrait les guider, les informer de cette nature qu'ils connaissaient si mal. Tant pis, le matou décharné n'insisterait pas, il l'avait déja trop fait auprès du leader, qui refusait, pour cause qu'il était plus un danger pour les autres que pour lui-même.

Le guerrier tigré soupira une nouvelle fois, quittant le campement de son habituelle dégaine disgracieuse et pesante. Il crut entendre quelques rires du côté des anciens du clans, mais il s'en balançait bien. Seul importait sa prochaine découverte, ses prochaines recherches sur sa dame nature. Il est vrai qu'avec le temps, il avait assimilée tout un tas d'informations la concernant, mais la plupart étant trop « farfelues » aux yeux des autres, plus personne ne se donne la peine de l'écouter désormais. Ca y est, l'étiquette du débile est imprimée sur son front telle une marque indélébile. Soit, il ira en solitaire une fois de plus. Le mâle arriva près des grands chênes, ceux qui sont utilisés comme rassemblement entre les clans. Comme il était fasciné d'observer des événements surnaturels dans ces lieux. Le choucas s'arrêta près d'une grande racine qui s'élevait du sol, pour s'engloutir plus loin dans l'arbre. Il se pencha et observa la racine durant de longues minutes. Celles-ci paraissaient ne jamais s'arrêter quand le félin se redressa brusquement en criant d'un air ravi :

- Bonté divine ! Je le savais ! Ho la toute mère, je bénis votre offrande !

C'est alors qu'en redressant sa tête, son regard tomba directement dans ceux d'un autre chat....



Hrp: Alors, petite précision, j'ai ouvert un sujet libre, donc n'importe qui peut y répondre, même plusieurs personnages, plus on est de fous, plus on rit! Et j'ai bien besoin d'invités pour mon thé non?


Douces Oreilles

Age : 16
Date d'inscription : 03/02/2019
Messages : 291
Douces Oreilles
Lieutenante
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Mai - 11:02


Les maux par les mots,

c'est ainsi qu'on guérit.


Douces Oreilles feat. Œil de Choucas

La femelle était un tantinet matinale aujourd'hui, depuis quelques temps elle ne se sentait pas vraiment à l'aise dans le rôle qu'elle jouait, sans doute à cause du secret qu'elle partageait avec la nouvelle meneuse : Étoile Sombre. En effet la moitié du Clan sans doute était sûr qu'elle s'était fait piquer le pouvoir, en réalité elle n'avait jamais voulue devenir meneuse parce que c'était bien trop contraignant. Du coup quand Ailes Sombre l'obligea à lui céder le pouvoir en échange d'une allégeance envers sa "trahison" elle ne mit pas longtemps à accepter, dans tous les cas elle ne pouvait rien faire d'autre.

La femelle tigrée se retrouvait donc en tant que lieutenante du Clan de l'Ombre et c'était déjà un poste suffisamment important pour elle, surtout pour prouver la valeur qu'elle éprouvait envers sa famille. Elle mettait du cœur à l'ouvrage chaque matin pour organiser patrouilles et chasses mais, elle avait déjà remarqué beaucoup de désaccords dans le campement.
En effet, elle connaissait chaque guerrier et il lui semblait qu’Oeil de Choucas n'apparaissait jamais dans les patrouilles, elle en savait très bien la raison mais si la femelle ne pouvait rien faire du fait que les autres ne s'entendaient pas avec sa différence, elle-
même était en désaccord avec ça, si elle pouvait le jeune guerrier dans n'importe quelle tâche que ce soit, rien que pour lui faire plaisir cela lui rendrait service. Après tout son poste lui valait de prendre soin de n'importe qui tant qu'il soit natif ou représentant de l'Ombre.
De plus, elle trouvait le minet très intéressant par sa façon de penser et puis, il restait un mâle et les Étoiles savaient ô combien elle ne pouvait s'empêcher d'avoir une lubie pour le sexe opposé, un peu fourbe mais peu blessante.

Elle était donc en pleine poursuite du guerrier, toujours aussi discrète qu'une Ombre jusqu'au Quatre Chênes, il semblait totalement émerveillé par le lieu qu'elle se demanda si le guerrier ne pouvait voir des choses qu'elle n'arrivait pas à déceler, ca l'intriguait d'autant plus.

- Bonté divine ! Je le savais ! Ho la toute mère, je bénis votre offrande !

Elle fronça le museau pas totalement sûre de comprendre la phrase du félin mais en tout cas, il était tellement absorbé qu'il ne l'avait même pas vu se déplacer à couvert pour se trouver à sa vue. Quand il redressa la tête, ses pupilles Turquoises tombèrent sur le regard de Braise de la femelle, toujours séduisant sans l'ombre d'une gaucherie, chacun de ses geste semblaient prémédités comme-ci chaque parcelle du corps de la femelle se devait d'attirer l’œil. Elle chassa ses hanches avec douceur avec de répondre au félin par un petit rire totalement charmant.

- Bonjour Oeil de Choucas, tu as beaucoup d'énergie de bon matin, c'est toujours agréable de voir des guerriers ainsi.

Elle lui sourit. Tout dans sa voix était une caresse pour les oreilles, comme le liquide sucré dont une abeille ne pouvait se passe, un souvenir intarissable que l'on voulait entendre, encore et encore. Elle n'était pas sûr de voir ses charmes fonctionner face à un guerrier comme lui mais elle s'amusait toujours de voir les réactions des différents mâles.

- Alors mon bon ami, comment vas-tu ?

Avant même d'avoir une réponse, elle se retourna avec grâce pour prendre le chemin du promontoire. Les énormes racines des arbres offraient un magnifique siège durant les assemblées mais tout aussi bien en dehors, elle ne s'en priva pas et grimpa au-dessus du guerrier pour venir déposer son "royal" fessier sur le bois dur, ce n'était pas des plus agréable mais cela lui suffirait bien.

HRP:
 

codage par LaxBilly.

Oeil de Choucas

Date d'inscription : 04/05/2019
Messages : 14
Oeil de Choucas
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Mai - 17:33

ft. Libre

Rp libre pour tous

La réponse est oui, mais quelle est la question?

Les yeux du choucas se posèrent sur une guerrière qu'il connaissait bien : Douces oreilles. Enfin, connaître était un bien grand mot pour les autres sans doute. Mais Oeil de Choucas pensait sincèrement la connaître. Il pourrait même s'avancer à dire qu'il se sentait comme un proche pour elle....Proche de loin ? Car oui, sous ses airs de taré de service, il est devenu un fin observateur des membres de sa tribu. Il aime analyser les autres, regarder leurs habitudes, leurs rituels, et même leur faciès. Ces petites mimiques que chaque être porte sur lui, ces masques avec lesquels ils jouent sans cesse. Le guerrier de l'ombre ne parvenait pas à comprendre ce mécanisme constant que les félins utilisaient. Cela n'avait aucun sens pour lui, pourquoi s'embêter à cacher sa véritable nature aux autres ? Pourquoi ne pas être soi-même tout simplement ? Un véritable débat cela dit. La preuve, il voyait bien qu'en se montrant naturel avec les autres, il n'avait pas fait l’unanimité jusque-là. Notre jeune protagoniste ne désespérait pas pour autant, il finira bien par avoir son heure de gloire un jour ou l'autre. Ou pas... Si tel était le cas, il finira par pourrir sous la terre de la toute mère. Il sortit de son monologue intérieur quand il entendit les paroles de sa lieutenante. Elle le salua, lui lançant quelques menus compliments englober d'un petit rire très attachant. La jeune guerrière de l'ombre était d'une beauté époustouflante. Oeil de Choucas la trouvait très élégante avec ses airs angéliques, mais il avait appris à connaître ses manies, son comportement et l'avait longuement observé dans tous ses états. Non pas comme un voyeur pervers non, mais comme il le faisait avec tout le monde. Oeil de Choucas lui servit un sourire bienveillant et sincèrement heureux de la voir. Il reporta son attention pourtant sur la source de son intérêt initial tout en lui répondant d'une voix passionnée :

-Ah c'est vous Douces oreilles ! Regardez ! Regardez ! Voyez par quel miracle j'ai pu enfin en dénicher ! Vous rendez-vous compte de la valeur qu'elle peut avoir ?

Il redressa la tête et adressa un regard entendu avec la lieutenante. Il en oublia même la deuxième question que Douces oreilles lui avait pourtant posée. Celle-ci venait de s'asseoir sur une hauteur, celle qui servait habituellement pour les assemblées. Il ne perdit pas pour autant son sourire et se redressa d'un bond pour tenter de farfouiller dans le creux à la recherche du fameux trésor qu'il s'était dégoté : Une espèce de larve d'apparence immonde. Son corps visqueux et grassouillet était noir. Son dos, portait une ligne d'un rouge vif. Oeil de Choucas le prit avec une branche qu'il tenait fermement dans sa gueule et l'attrapa d'un geste agile et précis. Il vint ensuite se présenter devant la jolie lieutenante et le tendit vers elle, un air triomphant sur le visage :

-Une larve de Chêne ! Elle a la propriété de réduire les maux d'estomac une fois avalée crue.. De plus, elles sont délicieuses, vous voulez goûter ?

La larve se tortillait dans tous les sens, ayant sans doute pris conscience qu'il allait finir dans l'estomac. Le cinglé se dit qu'avec une telle trouvaille, la lieutenante allait enfin comprendre ce qu'il valait réellement..[/color]

Ps: J'ai mis plus de temps à répondre car j 'attendais de voir si d'autres participants voulaient venir mais apparemment non donc on continue entre nous alors ;)

Douces Oreilles

Age : 16
Date d'inscription : 03/02/2019
Messages : 291
Douces Oreilles
Lieutenante
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Juin - 12:45


Les maux par les mots,

c'est ainsi qu'on guérit.


Douces Oreilles feat. Œil de Choucas

La femelle savait que le guerrier n'avait aucun intérêt à ses charmes. Il était fou d'après certain mais elle le trouvait naturellement déconcertant. Il semblait plongé dans un autre monde et venu d'une autre culture, cela l'intéressait toujours et d'autant plus chez ses guerriers. Il lui répondit d'un grand sourire avant de retourner à ses préoccupations, sans pour autant l'oublier.

- Ah c'est vous Douces oreilles ! Regardez ! Regardez ! Voyez par quel miracle j'ai pu enfin en dénicher ! Vous rendez-vous compte de la valeur qu'elle peut avoir ?

Elle était toujours gênée d'être vouvoyée par Œil de Choucas, il était beaucoup trop aimable pour qu'elle puisse lui vouloir la moindre chose. Elle regardait comme une chenille, pas encore papillons mais déjà d'une autre couleur que les autres, elle avait presque envie de le couver.
Elle essaya de voir ce que pouvait bien chercher la guerrier. Il semblait farfouiller à la recherche d'un éventuel animal, son air victorieux lui donna encore plus envie de savoir. Ce n'est que lorsqu'il se retourna avec une feuille portant un être pas très jovial. Une larve en l’occurrence qui semblait vouloir reprendre sa pleine liberté, en plus ca couleur ne donnait aucune envie à la femelle d'y planter les crocs, mais elle s'amusa du bonheur d'Oeil de Choucas.

- Une larve de Chêne ! Elle a la propriété de réduire les maux d'estomac une fois avalée crue.. De plus, elles sont délicieuses, vous voulez goûter ?

Il lui tendait l'animal avec triomphe croyant sans doute avoir trouvé un trésor. La lieutenant lui fit son plus beau sourire mais écarta doucement la feuille d'une patte.

- Cela aurait été avec plaisir Œil de Choucas mais tu sais, je ne suis pas très sujette aux maux et maladies. Je pense d'ailleurs que cette petite larve mérite au moins de grossir un peu plus, tu ne crois pas ? Elle ne semble pas très nourrissante et puis je ne voudrais pas qu'un guerrier comme toi tombe malade en vue de sa couleur.

Elle posa une patte rassurante sur la tête du guerrier, elle applaudissait cependant le fait qu'il puisse trouver une si petite chose.

- Mais je me demandais comment tu connais toutes ces choses Œil de Choucas, en plus d'avoir un flair imparable ?    

codage par LaxBilly.

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: