AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

"Le regretté jour où tu m'as rencontré" PV Corbeau [PG 13 ~ M+] FINI
 :: Espace RP :: Le Clan du Vent :: Les Territoires :: Les Falaises

Foudre

Age : 20
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 297
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Fév - 18:58

C'était une froide soirée de saison des neiges. Une fine couche de neige couvrait le sol et quelque flocon tomber légèrement pour se poser frileusement sur le sol. La nuit était totale. La nuit ou les instincts se réveille ainsi que les démons. Tout devenait plus sombre à peine les dernières lueurs du jour furent-elles disparues, c'est un nouveau monde qui s'ouvrait alors. La porte des Enfers.
C'est donc en ce jour relativement frais, que Foudre avait quitté sa cachette pour une petite promenade de santé. Le froid étant rude, il passait une bonne partie de sa journée à dormir. Mais aujourd'hui, il s'aventurait au-delà du territoire des bipèdes. Sur une terre peu protéger par les arbres. Quel fou il faisait. Son épaisse fourrure noir gonflée pour parer le froid. Il aurait espéré pouvoir manger une bonne proie mais rien. Rien que des rats et de la nourriture des bipèdes généreusement laissé pour lui, par chance, il avait pu égorger deux poules ces temps-ci mais il ne devait pas trop en abuser ou les bipèdes devaient très agressif et ne le laisserait plus en paix. C'est pourquoi, écœuré par le gout des rats, il s'aventurait plus loin sur les territoires. Il choisit méthodiquement les terres du clan du vent, des félins plus rapides que fort et qui souffrait particulièrement de la faim par ce genre de temps…
Soufflant doucement de la buée, il s'arrêta en reconnaissant sans mal les lieux. Les falaises. Il cligna des yeux, pensif mais n'eut guère le temps de se plonger plus dans ses pensées que l'odeur caractéristique d'un chat se fit sentir. Il se retourna à demi vers l'intrus. Une femelle. Ecaille. Il plissa les yeux pour tenter de mieux la discerner. La connaissait-il ? Après un moment il remit son nom. Envol de Corbeau, du clan du vent. N'étant pas de haut rang (rang important chez les clans) il connaissait que peu de chose d'elle mais suffisamment pour la prendre de cours. Il l'analysa. Belle femelle. Regard puissant avec un air à la fois doux et guerrier. Elle était alléchante, il fallait bien l'admettre. Voilà longtemps qu'il n'avait pas laissé parler ses instincts. La dernière fois remontant à ses altercations avec Candeur du Lys… Sans la moindre hésitation il s'approcha de la femelle d'un pas léger et murmura.
- Bonsoir Envol de Corbeau. Pardonne-moi, ça doit faire bizarre que je te connaisse… Je me nomme Foudre, n'aie crainte, je ne te veux aucun mal. Ronronna-t-il. 

Envol de Corbeau

Age : 17
Date d'inscription : 04/11/2018
Messages : 117
Envol de Corbeau
Coureuse ~ Co-Fonda
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Fév - 22:49
Le vent glacé ébouriffa le pelage écaille de tortue de la belle guerrière se dressant désormais au sommet de la bute. Après avoir mangé un peu d'un maigre lapin avec quelques un de ses compagnons, elle avait décidé d'aller se promener dans la lande. Juste un petit tour, pour se changer les idées. Se changer les idées de quoi? Toujours la même chose : Danse du Ruisseau, sa mort, l'amour qu'il avait pour Ruisseau de Rose. Ces derniers temps les deux femelles semblaient mieux s'entendre mais la guerrière avait encore un peu de... Rancune? Non... Tristesse? Oui, on allait appelé cela comme ça. Elle avait encore le gout amère de la défaite, la déception de ne pouvoir être avec lui. C'était un beau mâle, gentil, drôle... Mais il avait toujours semblait plus attirer par la sœur d'Envol de Corbeau plutôt que par elle. Pourquoi? Sûrement son côté mystérieux dû à sa timidité?

Envol de Corbeau arriva bientôt aux falaises, un merveilleux paysage enneigé s'offrit à elle mais une odeur inhabituel vint l'en distraire. Elle ne connaissait pas cette odeur.. Il s'agissait d'un chat bien sûr mais... Il ne portait pas l'odeur des clans, ni celle des domestiques. Un solitaire? Que faisait-il ici?

Je vais devoir m'occuper de lui... Se dit-elle avec une certaine joie dû au combat approchant, teintait de l'appréhension.

Il s'agissait d'une opération périlleuse que de s'attaquer seule à un inconnu, mais elle savait qu'elle pouvait le faire. Néanmoins la curiosité l'empêcha d'attaquer directement. L'autre chat s'approcha trottinant. Peut-être allait-il partir sans résistance? Envol de Corbeau était sûre d'elle, elle ferait déguerpir ce chat !
Lorsqu'il arriva près d'elle, il prit directement la parole et d'un ton mielleux, dit :

"Bonsoir Envol de Corbeau. Pardonne-moi, ça doit faire bizarre que je te connaisse… Je me nomme Foudre, n'aie crainte, je ne te veux aucun mal."

Pardon? "N'ai crainte"? La prenait-il pour un chaton? Et puis qu'est-ce que c'était que ces façons, il arrivait tout heureux et se présentait et elle devait le laisser déambuler sur son territoire? Déjà la deuxième fois qu'un bel intrus venait se présenter à elle.
Qui plus est il connaissait son nom ce qui était assez peu rassurant, comment l'avait-il su? L'idée de l'espionnage flotta dans sa tête et elle trouva cela morbide.
Elle se décida à répondre, préférant la diplomatie à l'attaque :

"Je n'ai aucune crainte, mon seul souci c'est que tu es sur le territoire du Clan du Vent. Tu ferais mieux de partir je pense."

Foudre

Age : 20
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 297
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Fév - 23:45
La femelle semblait perturbé et méfiante. Il anticipait déjà sa réaction. Elle allait le chasser par tous les moyens, ravi d'ainsi bien servir son clan mais parfois, malgré l'excitation du moment, il fallait faire parfois face à des imprévus. Car Foudre n'était pas du tout l'archi type du solitaire froussard qui préférait les coups dans le dos et qui se montrait opportuniste. Ces solitaires-là n'avaient rien avoir avec lui. Et c'est ce qui était dangereux. Un chat de clan se méfiait que peu d'un solitaire perdu sur un vaste territoire et c'est ce que le vicieux matou noir allait exploiter à merveille. Un large sourire angélique sur son joli petit minois.

Il observa la mignonne petite femelle qui parut effaré par son ton sans la moindre culpabilité. Il la jugea longuement de son air le plus inquisiteur. "Pas mal du tout, la minette…" elle possédait le genre de beauté qui pouvait facilement plaire à tout le monde, charmante et farouche. Il avait toujours apprécié les femelles avec du fort caractère. A briser, s'en était toujours plus excitant. Mais aujourd'hui, Foudre était d'humeur à vouloir se faire plaisir. Après avoir passé son temps à dormir au chaud, il avait à nouveau besoin de semer la terreur où qu'il passait et ce n'était pas cette faible petite femelle du clan du vent qui allait l'en empêcher...

- Je n'ai aucune crainte, mon seul souci c'est que tu es sur le territoire du Clan du Vent. Tu ferais mieux de partir je pense.

Il ronronna amuser, balayant sa petite menace d'un mouvement de queue dédaigneux tout en gardant cependant un œillade très attentive à la guerrière. Il n'était pas suffisamment fou pour baisser sa garde. Et il savait très bien comme les attaques d'un guerrier du clan du vent était rapide et précise. N'ayant pas une immense force physique, il commençait largement en frappant avec rapidité, rapidité que ne possédait aucun autre clan et que lui non plus ne pouvait probablement prétendre.

Alors, d'un geste lent pour ne pas attirer directement sa colère, il s'avança vers elle, les oreilles en arrière, son regard prédateur ne la lâchant pas du regard. Il savait exactement comment la déstabilisé, ayant connaissance de certains éléments de sa vie Certaine chose qu'on lui avait dit. Il ne connaissait pas du tout, tout sur tout le monde mais parfois, des brides d'informations lui étaient très utiles. Après mure réflexion, il décida de ne pas se montrer violent. Les mots suffiront surement à la calmer, hum… Il s'arrête net, à quelque longueur d'elle et murmura :

- Et qui compte m'obliger à quitter ce territoire ? il regarda théâtralement à gauche puis à droite comme s'il s'attendait à voir d'autre chat arriver avant de la fixer de nouveau avec dédain, toi peut-être ?

Il leva une patte, amusé avec un large sourire sur son visage. Il savait ce qu'il faisait. Entièrement confiant, il ne montra pas la moindre trace d'hostilité, seul son ton provocateur montrait une certaine malveillance dans ses intentions. Sa queue enroulée autour de ses pattes avec une tranquillité inquiétante. Faisant exprès d’instaurer cette instant de silence tout en continuant de l'observer avec intérêt.

- Hmm, si je connais ton nom, c'est, certes parce que je suis bien informé mais surtout parce que tu m'intéresses, Envole de Corbeau. Je...sais ce qui t'es arrivé et que tu as été...très déçue. Ne me vois pas comme un ennemi. Pourquoi veux-tu me chasser ? Je comprends ce que tu ressens, bien plus qu'aucun autre chat de ton propre clan et surement bien plus que celle qui se dit être ta sœur. J'ai moi-même connu quelque chose de similaire qui m'a profondément marqué, aimé sans être aimé en retour. En apprenant que nous avions vécu quelque chose de similaire j'ai voulu te rencontrer, voilà si longtemps que j'attends ce moment… désolé de mon intrusion si brusque.

Son ton arrogant avait changé, soupirant largement de son propre malheur qui… n'existait pas. Un démon aux paroles perfides d'un serpent.

Envol de Corbeau

Age : 17
Date d'inscription : 04/11/2018
Messages : 117
Envol de Corbeau
Coureuse ~ Co-Fonda
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Fév - 22:10
La remarque d'Envol du Corbeau sembla amuser le matou noir qui ronronna, il la gardait cependant à l’œil, elle l'avait remarqué. Que ce mâle pouvait-être... Perturbant? Que voulait-il? Il s'amusait de la situation tout en restant sur ses gardes comme si une horde de blaireaux allait lui sauter dessus. Envol de Corbeau faisait-elle peur à ce point? Cette pensée la rassura, comme si le fait de penser ça la rendait réellement plus forte. Cependant, alors même qu'elle pensait ça, l'inconnu s'avança vers elle avant de se stopper net à quelques longueurs de queue. Que faisait-il? D'un geste qui se voulait peu naturel il lui dit :

"Et qui compte m'obliger à quitter ce territoire ? Toi peut-être ?"

Oui elle ! Pourquoi ne pourrait-elle pas? Insinuait-il quelque chose? Les poils sur sa nuque se dressèrent d'agacement. La patte en l'air, il reprit son monologue d'un ton... Moqueur?

"Hmm, si je connais ton nom, c'est, certes parce que je suis bien informé mais surtout parce que tu m'intéresses, Envole de Corbeau. Je...sais ce qui t'es arrivé et que tu as été...très déçue. Ne me vois pas comme un ennemi. Pourquoi veux-tu me chasser ? Je comprends ce que tu ressens, bien plus qu'aucun autre chat de ton propre clan et surement bien plus que celle qui se dit être ta sœur. J'ai moi-même connu quelque chose de similaire qui m'a profondément marqué, aimé sans être aimé en retour. En apprenant que nous avions vécu quelque chose de similaire j'ai voulu te rencontrer, voilà si longtemps que j'attends ce moment… désolé de mon intrusion si brusque."

Brusque? Ce mot n'était même pas suffisant pour qualifier ce que venait de vivre la guerrière écaille. La honte lui chauffait les oreilles. Comment pouvait-il savoir? Comment était-ce possible? Elle sentait les émotions restaient si longtemps enfouies refaire surface. Il y avait la colère, la tristesse, la désillusion. Que.. Quoi? Elle n'avait plus les mots. Des larmes perlèrent discrètement sur ses joues et elle détourna la tête pour pouvoir les cacher. Comment?! Pourquoi?! Qui lui avait-dit? Elle... Voulait lui arracher la fourrure comme s'il était l'incarnation du mal qui la rongeait intérieurement. Elle avait tout refoulé et pour la première fois tout sortait. Les tremblements furent de plus en plus nombreux, la colère, la tristesse.. Encore et encore. Elle n'avait même pas fait attention au fait que le solitaire eut dit qu'il était intéressé par elle, non, elle n'avait pris que l'essentiel mais l'essentiel venait de la briser en morceaux.

Foudre

Age : 20
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 297
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Fév - 23:14
Elle semblait choqué, cette révélation si personnelle l'avait ébranlé. Viser aussi juste et avec tant de précision, le matou s'en félicita. Aujourd'hui, il était le Mal et demain ? Demain peut-être verrait-il Opale ? Opale qui ne cessait de l’étonner et de le faire passer le temps en toute innocente… ce guerrier qu'il voyait, loin des territoires, loin de tout conflit, à échanger de tout et de rien, comme si Satan le laissait en paix pour profiter de son propre corps sans être quelqu'un d'autre, sans que sa vie ne soit déjà entièrement tracée. Il lui offrait de si beau moment alors que lui faisait l'impensable.

La femelle pleurait en silence. Les paroles acérées du matou, créant un effet dramatique. C'est dans un état psychologiquement faible qu'il allait pouvoir s'amuser de cette proie offerte sur un plateau d'argent. Si facile quand l'on avait les bons mots. Il jubilait déjà sa victoire, ses yeux dorés n'exprimant même pas de la compassion, la femelle, bien trop chamboulé pour faire attention à lui de toute façon. Cette faiblesse était sa chance, il n'aurait nullement besoin de la forcer, elle accepterait d'elle-même. Après avoir été rejeté et trahi en quelque sorte, il ne pouvait que profiter, hum.

D'un pas léger mais discret, il s'était rapproché, pas suffisamment prêt pour briser son espace vital, il ne voulait pas la brusquer davantage. Il agita les oreilles, attendant un peu, puis, vint gentiment se presser contre elle d'un signe de réconfort avant de reculer en lui tournant le dos. Elle ne dit rien, surement plongée dans ses plus sombres pensées, ce fut donc à lui de combler ce silence, s'approchant de son oreille, il murmura :

- allons bon. Laisse-moi donc me présenter. Je me nomme Foudre, je suis l'aide des âmes égarés et celui qui pourra te satisfaire là ou Danse du Ruisseau n'a pu le faire. et d'ajouter de sa voix mielleuse, il devait être aveugle pour ne pas faire de toi sa préféré...

Envol de Corbeau

Age : 17
Date d'inscription : 04/11/2018
Messages : 117
Envol de Corbeau
Coureuse ~ Co-Fonda
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Fév - 22:19
Les pleurs embuaient la vie de la jolie guerrière, elle savait qu'elle prenait des risques en montrant ses faiblesses mais... Cela faisait trop mal, pour une raison inconnue le masque d'indifférence, voir de froideur, qu'elle portait depuis si longtemps était en train de se briser juste là, devant cet inconnu qui se trouvait cependant toujours sur son territoire. Elle n'était cependant plus d'humeur à combattre, non elle était désormais bien trop fragilisée. Elle voulait s'enfuir, retrouver Danse du Ruisseau. Envol de Corbeau ne s’aperçut même pas que le matou noir s'était approché d'elle tant elle était dans ses pensées, le cœur brisé : ça avait été le coup de patte fatal.
Comme elle ne fit rien, l'étranger s'approcha encore plus jusqu'à se frotter d'un air compatissant contre la minette écaille. Elle trouva en ce contact une sorte de réconfort, comme si il pouvait l'écouter, l'aider à aller mieux. C'était à la fois... Rassurant et plutôt effrayant, elle ne le connaissait en rien! Il murmura à son oreille :

Allons bon. Laisse-moi donc me présenter. Je me nomme Foudre, je suis l'aide des âmes égarés et celui qui pourra te satisfaire là ou Danse du Ruisseau n'a pu le faire. Il devait être aveugle pour ne pas faire de toi sa préféré...

Cela la fit frissonner : de plaisir? De peur? Aucune idée.
Foudre... Foudre...
Elle se répéta ce nom pour se calmer un peu. Puis elle se répéta les derniers mots du solitaire. Il n'était pas aveugle pour ne pas la trouver belle... Non il avait juste une préférence pour sa demi sœur, elle avait juste eu le malheur de ne pas être aussi timide et mystérieuse que Ruisseau de Rose! L'énervement grondait en elle : si elle n'était pas apparu dans notre vie ça ne serait jamais arrivé! Elle regretta aussitôt ses pensées. Si entre elles deux ça allait un peu mieux ces derniers temps, la rancune était toujours présentait et la plaie saignait à nouveau, Foudre n'avait eu qu'à enfoncer une nouvelle fois les griffes dans la blessure qu'elle avait au coeur.

Foudre

Age : 20
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 297
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Fév - 20:08
Il l'avait senti frissonné. Pourtant elle ne le repoussa pas. Il avait usé des bonnes paroles. Il en était satisfait. La femelle qui s'était montré si hargneuse se révélait tout à coup bien fragile. Elle avait besoin de réconfort, de parler à quelqu'un, peut-être. La situation rappelait légèrement celle avec Feuille de Trèfle. Le naïf guérisseur du clan du vent, son guérisseur, donc. Sans oublier sa rencontre sans le moindre signe d’hostilité avec Feu Follet, un membre du clan du vent également ainsi que le frère de Feuille de Trèfle. A croire que ce clan subissait ses manigances avec une crédule presque louche. Ce clan étant principalement rempli de chat très mince et rapide mais n'étant pas considéré comme une vraie menace pour le matou noir de jais…

Il garda sa proximité avec la femelle, patiemment, pendant plusieurs longues minutes. La guerrière ne le rejette toujours pas. Perdue dans des profonds souvenirs, surement. Un mal-être, une haine, une colère contre elle aussi. Plusieurs sentiments refoulés depuis longtemps, ne pas se laisser trahir par ses émotions, toujours rester forte. Mais là, elle craquait. Il n'a fallu que quelque mot bien placé du solitaire pour que toute sa hargne face à l'intru disparaisse au point qu'elle ne refuse même pas son contact.

Elle semblait tellement bouleversée, si fragile à présent, sans aucune volonté de se battre. Qu'il soit de son clan ou un ennemi, quelle importance, lui faisait attention à elle et se montrait bien gentil… Peu importe s'il n'était qu'un étrange sur son territoire, il savait des choses sur elle et voulait la consoler… Enfin… consoler… à sa façon, surement… Mais la psychologie devenue très fragile de la femelle rendait les choses bien simples pour le terrible matou aux sombres intentions.

- Je comprends, que c'est difficile… Mais tout ça n'est en rien ta faute. Ne te déteste pas, ne commence jamais tes phrases par "si j'avais fait ou été comme ça, j'aurais eu une chance"! Il n'a pas su voir en toi ce que tu valais et ta sœur n'aurais jamais dû te faire ça.

Il l'entoura doucement de sa queue, lui caressant doucement le flanc, comme on pouvait bercer un être triste, se joindre à sa peine. Il posa une patte sur la sienne et resta un moment ainsi, tous ces gestes étaient lents et prévisibles dans l'objectif qu'elle le stoppe si quelque chose la dérangeait ou si elle se braquait. Si elle avait couru toute sa vie après un mâle qu'elle n'avait jamais eu, cela signifiait-il qu'elle n'avait jamais eu d'autre relation.. ? Il n'aurait pu le savoir mais dans cette optique, il préféra y aller le plus doucement possible.

- Je peux te faire oublier ton chagrin… que tu te sentes bien au moins quelques instants… je peux t'aider à te prouver que tu vaux quelque chose… que tu es très séduisante et pleine de charme... Murmura-t-il à son oreille.

Envol de Corbeau

Age : 17
Date d'inscription : 04/11/2018
Messages : 117
Envol de Corbeau
Coureuse ~ Co-Fonda
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Fév - 21:12
Le temps passait et le solitaire noir restait contre la femelle du Vent. C'était comme si tout était en pause, comme si il était éternellement la même heure. Le vent jouait avec leur pelage, les ébouriffait. Elle réfléchissait, elle tentait de clarifier ses pensées tandis que lui était là, une présence rassurante. Rassurante ou effrayante? Il était arrivé et tout avait volé en éclats. Envol de Corbeau ne savait que penser de lui. Elle commençait peu à peu à se calmer tandis que Foudre continuait de la rassurer :

"Je comprends, que c'est difficile… Mais tout ça n'est en rien ta faute. Ne te déteste pas, ne commence jamais tes phrases par "si j'avais fait ou été comme ça, j'aurais eu une chance"! Il n'a pas su voir en toi ce que tu valais et ta sœur n'aurais jamais dû te faire ça."

Oui elle ne devait pas se détester, il avait raison. Cependant est-ce que sa sœur n'aurait réellement pas dû faire cela? Elle avait pu être heureuse, rencontré quelqu'un qui l'aimait. Après tous les problèmes familiaux qu'elle avait vécu elle le méritait. Mais Envol du Corbeau aussi! Elle avait le droit au bonheur elle aussi. Elle était perdu. Qui aurait dû faire quoi ou ne pas le faire? Tandis qu'elle réfléchissait à cela, Foudre l'entoura avec douceur de sa queue. Ses caresses avaient quelque chose de spécial. C'était sûrement la première personne qui la touchait depuis... Son apprentissage ? Il posa ensuite sa patte sur celle de la guerrière écaille de tortue. Elle sentait la chaleur de ses coussinets. Il approcha sa gueule de son oreilles et y murmura ces mots :

"Je peux te faire oublier ton chagrin… que tu te sentes bien au moins quelques instants… je peux t'aider à te prouver que tu vaux quelque chose… que tu es très séduisante et pleine de charme..."

Elle eut un léger mouvement de recul sans pour autant briser le lien formait par le contact de leur patte. Que devait-elle penser de cela. Elle était à la fois repoussé par l'idée de trahir son clan et en même temps l'idée de tout oublier la tentait bien. En même temps qui pourrait bien apprendre qu'elle avait eu une relation avec un solitaire? Surtout qu'à cette heure tout le monde était couché et elle pouvait prétexter une longue promenade. Elle regarda de haut en bas le mâle. Il était plutôt séduisant, mystérieux. Cependant elle n'avait jamais eu de relations auparavant, était ce une bonne idée? Ne devait-on pas faire cela avec un félin de confiance? Le père de ses enfants? En même temps elle n'aurait pas forcément des chatons et... Oh elle ne faisait que de se créer des problèmes et tout s'emmêlait dans sa tête. Elle la secoua, ses larmes avaient séchées et elle prit un air déterminé : elle allait le faire. Qu'importait qui il était, que ce soit juste pour un soir ou quoi. Envol de Corbeau le ferait ce soir, elle réussirait sûrement enfin à sortir de sa tête tous ses problèmes.
Elle acquiesça.

Foudre

Age : 20
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 297
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Fév - 23:10


La femelle eut un léger mouvement de recule sans pour autant le chasser. Comme si l'idée ne lui était pas venu à l'esprit. Ses yeux dorés l'observant calmement. Cette femelle avait quelque chose de touchant, quelque chose de pur. Si sa sœur n'avait pas été là, surement que ce guerrier se serait intéressé à elle, peut-être aurait-elle eu même une famille, des chatons, une vie paisible et pas de la jalousie constante… Peut-être s'était-elle même réconcilié avec sa sœur ? Mais au fond… la jalousie ne meurt pas, le mal est fait, il subirait lui-même les conséquences du mal qu'il avait fait et la haine qu'éprouverait Opale à son égard… Opale… Il s'était revu dernièrement et avait pressenti cette rencontre comme la dernière, avant qu'il ne soit définitivement ennemi…

C'était peut-être cette propre tristesse de ne pouvoir plus jamais discuter avec Opale, cette jalousie de n'être pas né comme simple chat de clan qui le fit se reconnaitre un peu en la guerrière. Un peu. Peut-être qu'à sa manière, il avait envie de se réconforter auprès de la douceur d'une femelle… Voyant cet état psychologique fragile, c'est peut-être malgré tout de manière cruelle qu'il profita de la situation actuelle pour assouvir un besoin.

Il sentit la femelle acquiescer, il la fixa longuement, son air était déterminé mais il sentait une certaine appréhension. Était-ce dû au fait qu'elle allait probablement le faire avec un parfait inconnu d'aucun clan ou simplement le fait qu'elle ne l'avait jamais fait..? Peut-être un mélange des deux ? Il se pressa contre elle, dans un geste rassurant. Son objectif était loin d'être noble mais rien ne l'empêchait de faire les choses biens. Son but n'était pas de la traumatiser, comme il l'avait fait avec Jais, dans un mélange de sang et de domination. C'était tout autre…

- ne te force pas, tu… il se figea, il avait presque essayé de la dissuadé mais les envies de la guerrières paraissaient si embrouillés que le moindre de ses mots pourraient la faire renoncer. Si elle était toute crispée il fallait la détendre, pas la faire douter encore plus! Il secoua la tête, rapprochant son museau de son visage, ne pleurs plus, petit ange, ne penses plus à ton malheur...

Il savait que ces mots était enjôleur, doux, tout ce qu'aimait entendre une femelle qui cherchait à être rassuré… Mais pour finir, ils étaient tous deux gagnants, lui ne pensait plus à Opale et prenait du bon temps et elle… elle oubliait le mâle qu'elle n'aura jamais obtenu… Il réfléchit, comme il ignorait toujours si la femelle avait eu d'autre relation malgré tout, longue ou courte et par conséquent qu'elle savait plus ou moins le… hum, déroulement ?

- Est-ce que tu sais quoi faire..? Ronronna t-il avec un petit coup de museau. Tu n'as pas à avoir peur, je ne ferai rien que tu ne veux pas, d'accord ?

De belles paroles de la bouche d'un serpent et pourtant, même si son désir était purement égoïste, il ne cherchait pas à la contraindre. Il prenait son temps pour l'aider à s'acclimater et renoncer aussi, si tel était son choix, au final. Foudre savait aussi se tenir et manipuler tel le vrai démon qu'il était… peut-être bien plus efficace que de foncer tête baisser sans réfléchir et espérer gagner grâce à la force… non, ce n'était pas ça qui le rendait le plus dangereux.

Envol de Corbeau

Age : 17
Date d'inscription : 04/11/2018
Messages : 117
Envol de Corbeau
Coureuse ~ Co-Fonda
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Fév - 0:26
Foudre se frotta à la guerrière qui tremblait quasi imperceptiblement d'appréhension. Ses gestes étaient doux, calmes et étrangement rassurants. Elle se laissa donc faire sans rien dire. Elle ne se pressait pas non plus contre lui, elle restait... Neutre. Elle n'arrivait pas à bouger en réalité tellement elle était.. Curieuse de savoir comment s'était et en même temps terrifiée que ça ne se passe pas bien ou que ce ne soit le bon. Pourtant elle devait lacher prise, elle le voulait. C'était d'ailleurs une des raisons principales pour lesquelles elle avait dit oui.

"Ne te force pas, tu…" Il secoua sa tête et s'approcha de la chatte colorée, "ne pleurs plus, petit ange, ne penses plus à ton malheur..."

Petit ange? Elle fut pendant un instant choquée par ce surnom si peu habituel puis ce fut à son tour de secouer la tête : qu'importait comment il l'appelait. Qui plus est ce n'en était pas un négatif ou dégradant. Elle ne dit donc rien même si Foudre avait du voir la surprise passer sur son visage. Il lui donna un petit coup de museau affectueux et continua de parler :

"Est-ce que tu sais quoi faire..? Tu n'as pas à avoir peur, je ne ferai rien que tu ne veux pas, d'accord ?"

Envol de Corbeau acquiesça une fois de plus et chuchota si bas qu'elle eut peur de devoir répéter ce qu'elle disait :

"Je ne l'ai jamais fait"

Elle espérait ne pas paraître ridicule aux yeux de ce compagnon de nuit. Cependant elle pensait qu'il ne se moquerait pas d'elle car il avait été plutôt rassurant et ouvert dans ses précédentes paroles. Elle n'était sûrement rien pour lui elle le savait, juste un jouet, mais elle voulait oublier et les attentions qu'il avait envers elle lui donner un peu de bonheur. L'envie de tout oublier, de ne plus penser pour une nuit, voilà ce qui lui importait à elle, Envol de Corbeau.

Foudre

Age : 20
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 297
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Fév - 19:20
Il ne savait pas pourquoi il faisait ça. Pas le fait de la tromper avec des mots tous ce qu'il y a de plus doux, non mais justement, pourquoi avait-il fait le choix de ne pas lui en laisser un si mauvais souvenir ? Alors certes, peut-être regrettera-t-elle ne faite de s'être fait duper, de ne pas avoir eu de première expérience avec l'amour de sa vie… Mais le monde était façonné ainsi. Par des imprévus et des noirceurs sur le tableau. Tous n'étaient pas rose, tout le monde ne recherchait pas la même chose mais peut-être… que ce qu'il avait fait à Opale. Enfin, ce qu'il avait fait à Jais, un membre de son clan. Au final ce qui aurait pu arriver à ce guerrier lui était égal…

C'est peut-être ce qui le poussa à ne pas la traumatiser. Après tout, elle semblait d'elle-même tout à fait d'accord de tenter.. ? Il sourit doucement en la voyant tiquer au surement qu'il lui avait donné, surement bien peu habituel pour elle… mais pour lui, il avait toute la signification du monde. Un ange est un bien doux messager des cieux, ils servent Hylia dans le plus pure des états d'esprits… Candeur du Lys était comme ça aussi… La femelle finit par acquiescer et chuchota d'un ton si bas qu'il crut un instant avoir mal entendu:

-Je ne l'ai jamais fait.

Il resta silencieux. Il s'y attendait un peu. Raison de plus pour ne pas la brusquer et aller à son rythme surement… Il n'avait pas l'habitude de faire aussi attention à une victime de sa manipulation mais, ça lui donnerait un peu plus… bonne conscience. Il lui sourit. Pas un de ses sourires railleurs et dédaigneux. Plutôt compréhensif. Il avait accepté de le faire pour oublier son malheur sou sa jalousie, d'être enfin regarder et pas l'ombre de quelqu'un d'autre et lui aussi avait certaine chose à oublier au final.

Il plongea son museau dans la fourrure de la jolie minette. Oui, il savait y faire… Il resta ainsi un petit moment avant de se redresser et de lui poser sa patte sur sa joue, d'abord hésitant, car la douceur n'était pas son plus grand point fort, puis confiant, ses yeux s'illuminèrent. Il rigola en voyant sa mine. Elle semblait si sérieuse ou préoccupé.

- T'inquiète… tout va bien se passer… Mais si tu es sûr de ton choix et bien, faisons cela ensemble, n'oublie pas que tu n'es en rien forcé et je ne me vexerai pas si tu n'es pas prête. Mais moi, je te trouve très belle. Je pense que je ne suis pas le matou de qui tu voulais entendre cela… mais je vais faire de mon mieux pour que ça se passe en mieux.

Résigné. Mais alors… si elle était consentante il ne faisait pas du mal.. ? Non. Car c'était un démon qui l'a manipulait pour arriver à ses fins… pas vrai ?Il se redressa enfin, lentement et s'inclina comme on le faisait à un être supérieur.

- M'accorderais-tu l'honneur de commencer, princesse ? Il rigola surement pour détendre un peu l'atmosphère avant de s'atteler à sa tâche si elle lui permettait. Il savait qu'il ne se repentirait jamais auprès d'Opale et cette femelle l'aidait à penser à autre chose, il pouvait bien la remercier de cette manière, non ?

Envol de Corbeau

Age : 17
Date d'inscription : 04/11/2018
Messages : 117
Envol de Corbeau
Coureuse ~ Co-Fonda
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Fév - 22:26
Envol de Corbeau sentit le mâle plonger son museau dans son pelage noir et roux. Elle frissonnait encore et toujours quand il y avait un contact physique entre eux. Sa première fois... Avec un inconnu?.. Que penser de cela? Osef! C'était ce qu'il fallait se dire. Elle voulait? Elle ne savait pas. Elle avait juste envie de ne plus penser à ses problèmes, c'était un moyen comme un autre non? Foudre posa avec douceur sa patte sur la figure de la femelle et rigola d'un rire léger en voyant le visage perturbé d'Envol de Corbeau, il miaula gentiment :

"T'inquiète… tout va bien se passer… Mais si tu es sûr de ton choix et bien, faisons cela ensemble, n'oublie pas que tu n'es en rien forcé et je ne me vexerai pas si tu n'es pas prête. Mais moi, je te trouve très belle. Je pense que je ne suis pas le matou de qui tu voulais entendre cela… mais je vais faire de mon mieux pour que ça se passe en mieux. "

Non! Elle était prête! Elle voulait le faire maintenant!
Vite! Fais moi oublier le fil de mes pensées!
Il n'était qu'un cataplasme pour son cœur meurtri. Une graine qui endormait ses sombres pensées. Elle ne devait pas s'attacher à un solitaire. Pourtant elle voulait une relation avec lui...
Mais que veux-tu Envol de Corbeau? Oublier. C'est mal! Quelle importance.
Oui quelle importance, ce n'était qu'un soir, un soir où le bonheur devait régner, où elle devait oublier.
C'est lorsque le minet noir s'inclina qu'elle sortit de ses pensées :

"M'accorderais-tu l'honneur de commencer, princesse ?"

Elle esquissa un sourire, prête à laisser derrière elle le clan, Ruisseau de Rose et Danse du Ruisseau. Pour une fois elle n'avait pas à se soucier du bien ou du mal, elle était si réfléchie d'habitude... Qu'importe!

"Avec plaisir mon cher." Dit-elle avec un timide sourire aux creux des babines.

Foudre

Age : 20
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 297
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 21 Fév - 0:24
La femelle semblait résignée. Elle n'eut pas besoin de le dire. Tout dans son regard le laissait présagé. Elle voulait oublier. Tout. Et ce serait avec le solitaire qu'il était. Qu'il lui prenne sa première fois, qu'il profite d'elle pour lui-même s'évader ou qu'il puisse la manipuler à des fins égoïstes, cela semblait lui importer bien peu. Après tout… elle ne le connaissait pas. Il aurait très bien pu se montrer aussi violent et impitoyable qu'avec Coeur de Jais ou aussi cruel et injuste qu'avec Joyce… la femelle qu'il avait abandonné sans le moindre remord après être parvenu à ce qu'il désirait et qui avait par vengeance, humiliation et tristesse, abandonné sa fille devant le terrier d'un blaireau… Ce jour-là, il avait pris la décision de sauver quelqu'un. Quelqu'un de son sang, quelqu'un qui possédait le sang du terrible solitaire...

- Avec plaisir mon cher.

Il cligna des yeux. Elle lui avait souri. Un joli et timide sourire. Toujours aussi résigner : plus de retour en arrière alors ? Il hocha la tête. Et bien… si tel était son choix. Il s'approcha d'elle, se collant entièrement à sa belle fourrure. Il se mit à ronronner. Le ronronnement avait le don de calmer et d'effacer les mauvaises énergies. Il la ferait oublier son clan. Il avait cette capacité. Il lui lécha gentiment les oreilles, puis la nuque avec une extrême douceur qui l'étonna lui-même. "Mais quitte à faire les choses bien... faisons les jusqu'au bout."

- Détends toi juste, d'accord ? Murmura t-il à son oreille.

Cela ressemblait à une simple toilette. Les chats de clan nommaient ces moments à plusieurs "cérémonie du partage" s'il se souvenait bien. Peut-être que ça la rassurait un peu, qui sait. Il continua ses coups de langue, jusqu'à se retrouver face à son joli minois. Il lui toucha le museau, soufflant doucement. Elle était vraiment mignonne… Il finit par se redresser et de passer lentement derrière elle, se pressant toujours, contre son corps chaud. Il entreprit de lui lécher l'échine.

- Allonge-toi simplement.. Là. Bien. Dis-moi simplement si tu as mal… ou si mon poids pèse trop sur ton corps. Il attendit un peu au cas où il y aurait une envie soudaine d'interruption de dernière minute puis, il sourit, ne pense plus à Danse du Ruisseau, pense à moi, oublie-le, je suis celui qui veut faire ça avec toi, pas lui. C'est mon prénom qui doit te venir avant les autres.

Il lui effleura la nuque du bout du museau revoyant la violence avec laquelle il avait mordu dans celle de Coeur de Jais. Ce ne serait pas pareil. Il allait le faire. Encore. Mais différemment.
C’est ainsi que son corps, entièrement collé à la jolie minette, commença l’acte d’une jolie union où ils auraient tout deux à y gagner. Les légers coups de hanches, plus fluide et plus doux que ceux, presque haineux, du guerrier du clan de la rivière. Il mordit dans la nuque de la femelle par instinct surement ou pour étouffer ses propres gémissements. Son rythme stable et n’accélérant pas, maîtrisé du mieux qu’il put pour ne pas submerger la femelle avec une cadence qui ne lui conviendrait pas. Ses oreilles rabattues en arrière, il poussa un grognement sourd, les yeux mi-clos.

- Est-ce que… hmm, tout va bien pour le moment, ne regrettes-tu toujours pas de t'abandonner à un simple solitaire?  Marmonna t-il entre deux soupires, sa tête plongée toujours dans la nuque de la guerrière.

Envol de Corbeau

Age : 17
Date d'inscription : 04/11/2018
Messages : 117
Envol de Corbeau
Coureuse ~ Co-Fonda
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 21 Fév - 0:44
Son sourire parut étonné le solitaire mais il ne se laissa pas longtemps être perturbé. Il hocha la tête, surement satisfait de parvenir à ses fins. Envol de Corbeau n'en avait que faire qu'elle ne soit rien à ses yeux. C'était un échange de services. Ça ne lui déplaisait pas finalement comme idée. Lorsqu'il s'approcha d'elle en ronronnant elle commença à s’apaiser, elle devait se laisser aller, c'était ce qu'il fallait.

"Détends toi juste, d'accord ?"

Elle acquiesça de nouveau avec un sourire timide, qui n'osait pas réellement se former. Elle... Etait soulagée de ne plus devoir faire ci ou ça, être tendue. C'était juste.. Un moment de détente, un moment pour elle. Elle dénoua ses muscles tandis qu'il commençait à la lécher. C'était apaisant, doux. Qu'il était attentionné ! Un romantique? Elle ne connaissait Foudre que sous cet aspect du doux charmeur et cela lui plaisait. Cette nuit serait agréable, elle le sentait. Elle était encore assez impressionnée par ce qu'elle allait faire, intimidée mais l'envie commençait à la gagner.
Elle eut une pensée pour Danse du Ruisseau, elle aurait aimé que ce soit lui, elle regarda le firmament les yeux embués de larmes mais quand Foudre lui arriva face au museau, le sourire lui revient, Danse du Ruisseau s'évapora de sa pensée. Il passa ensuite derrière elle et une douce brise vint la faire vibrer. Etait-ce réellement le froid? Heureusement le temps était clément ce soir et la température était douce. Le solitaire miaula sans qu'elle puisse le voir :

"Allonge-toi simplement.. Là. Bien. Dis-moi simplement si tu as mal… ou si mon poids pèse trop sur ton corps." Elle s'allongea lentement, mesurant chacun de ses gestes. "Ne pense plus à Danse du Ruisseau, pense à moi, oublie-le, je suis celui qui veut faire ça avec toi, pas lui. C'est mon prénom qui doit te venir avant les autres. "

Elle hocha de la tête pour montrer qu'elle était d'accord.
Oui Foudre, je ne penserai qu'à toi. Ce soir tu es mon amant.
Elle sentit la chaleur de son corps contre elle, ses crocs jouant malicieusement avec sa nuque. Tout était doux, rien n'était douloureux. Ils entamèrent tous deux une danse dont la mélodie de l'eau accompagnée chaque mouvement. Elle l'entendait grogner de bien-être et elle aussi avait le souffle court. Elle appréciait chaque instant de cette soirée.
Entre deux souffles le matou lui demanda :

"Est-ce que… hmm, tout va bien pour le moment, ne regrettes-tu toujours pas de t'abandonner à un simple solitaire?"

Elle tenta de répondre même si elle manquait de souffle :

"Je ne veux pas penser à.. à mes respon... sabilité ce soir."

Elle miaula par la suite pour exprimer son contentement et plus pour s'expliquer. Il fallait qu'ils profitent, à quoi bon penser déjà aux regrets?

Foudre

Age : 20
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 297
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 21 Fév - 18:25
Foudre remarqua, surpris toujours de lui-même, que tout se passait au mieux, tout était doux et agréable. Il faisait la même chose que d'habitude, mécanique, machinale, ses gestes qu'il connaissait par cœur, qui n'exprimait pour lui soit un simple plaisir égoïste soit de la pure domination. Mais aujourd'hui, il trouvait assez touchant d'initier quelqu'un. Et de ne pas être le seul à profiter ? Est-ce donc une forme de tristesse qui le faisait raisonner ainsi ? Qu'importe, il était bien actuellement et c'était le principal.

-Je ne veux pas penser à.. à mes respon... sabilité ce soir.

Il inclina la tête sur le côté. Se demandant si plus tard, elle le regretterait. Si cette nuit, il avait simplement profité de son énorme faiblesse en évoquant son triste chagrin d'amour. Il l'avait séduit avec des mots et des attentions mais avait pu lui faire passer un bon moment. En devenant son amant. Son premier aussi. Même s'il comprenait tout à fait qu'elle regretterait de ne pas l'avoir fait avec un matou fidèle de son clan qui assurerait par la suite surement, son rôle de père.

Il lui lécha à nouveau doucement la nuque, puis l'échine, son souffle peu régulier s'accéléra de nouveau, alors qu'il se serra d'avantage contre elle, sentant, contre ses pattes, le flanc de la guerrière, comparé à ce jour, avec Coeur de Jais, ses griffes étaient rentrées. Et enfin, il se figea, dans un dernier effet d'un plaisir intense, sous les étoiles fortement visibles, alors que le froid ne semblait même plus le faire frissonner, il tenta de se calmer. Son museau dans la douce fourrure de la belle guerrière, il ronronna, en se redressant un peu, souriant malgré lui.

- Ca va…? Je ne t'ai pas fait mal au moins?

Il quitta ce corps qu'il dominait en toute douceur, à contre cœur mais vint se frotter à elle, la fixant de ses yeux brillants avec un large soupire satisfait

- Ahhh. Voilà qui fait du bien de temps à autre, bravo princesse, tu es devenue une adulte à présent!Rigola t-il gentiment en lui donnant un coup de langue entre les oreilles.

Envol de Corbeau

Age : 17
Date d'inscription : 04/11/2018
Messages : 117
Envol de Corbeau
Coureuse ~ Co-Fonda
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 22 Fév - 12:06
Il se remit à lui lécher le coup avec tendresse. Il était si... Rassurant... Les mouvements étaient doux et après plusieurs minutes de bonheur, un plaisir intense la parcourra en même temps que Foudre se contracta, se collant encore plus près à elle. Ils restèrent encore collés quelques instants, le temps de retrouver leur souffle et le matou le matou lui demanda :

"Ca va…? Je ne t'ai pas fait mal au moins?"

Puis il s'écarta d'elle, lentement. Il ne partit pas comme en eu peur Envol de Corbeau, non, il vient se coller contre elle pour qu'ils parlent un peu. Cela plaisait bien à la femelle.
Elle secoua la tête de droite à gauche, souriante et les yeux brillants, joyeuse de cette soirée. Tout se passait bien cette nuit, rien ne pouvait entacher à son bonheur à part peut-être... Le retour à la réalité?.. Mais pour l'instant elle n'y pensait pas.

"Ahhh. Voilà qui fait du bien de temps à autre, bravo princesse, tu es devenue une adulte à présent!"

Elle rigola et lui répondit :

"Allons allons, tu ne me considérais pas comme une adulte alors?"

Elle n'avait pas osé lui dire que cela l'étonnait qu'il ait dis "de temps à autre" car il était un bon charmeur et devait avoir toutes les femelles à ses pattes. Elle s'allongea un peu mieux, se préparant à parler un peu avec.
Elle espérait trouver de quoi camoufler son odeur avant de rentrer.

Foudre

Age : 20
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 297
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 23 Fév - 0:09
La femelle semblait détendu, comme si toute ses craintes s'était envolée et que ses appréhension, au final, n'était pas fondé. On panique souvent beaucoup au début, on ne connait pas, on découvre, du coup on s'image le pire. Et le pire était arrivé à Coeur de Jais qui lui, s'en souviendra encore longtemps, de la douleur et du sang. Mais le guerrier avait été puni de ne pas avoir su le satisfaire et de lui avoir répondu au lieu de baisser les yeux et de se jeter à ses pattes. Il avait utilisé ses gestes violent comme une arme de domination. Ici, comme un acte pour oublier quelque chose… il n'était pas sûr de quoi…. mais quelque chose d'importe qui lui rongeait le cœur plus qu'un démon: Une peine.

Il l'entendit rire. Ca lui fit surement du bien. Un rire tout à fait charmant. Qui le détendit à son tour. Il avait décidé de son gré de ne pas la laisser juste après avoir fini de profiter d'elle. C'était la deuxième fois qu'il allait contre la volonté des démons. La première en ne tuant pas Coeur de Jais. La deuxième en restant un peu… Comme un remerciement. Lui qui, d'habitude se servait comme bon lui semblait. Cet hiver était bien étrange. Mais il commençait à craindre les représailles des démons. Et d'Inferno. Il sentait presque son souffle fétide et désapprobateur dans son dos… Il frissonna.

- Allons, allons, tu ne me considérais pas comme une adulte alors?

Foudre pouffa. Il savait que la femelle qui disait ne voulait penser qu'au présent, stressait vis à vis de son clan. Car jouer les inconséquente ne lui correspondait pas du tout et qu'enfreindre le code du guerrier pouvait lui créer de grave ennui. Encore fallait-il espérer qu'elle ne tombe pas enceinte. Lui, n'avait penser égoïstement qu’à se réconforter dans cet acte, alors certes, il s'était montré le plus galant possible mais au final, s'il avait voulu son bien, il n'aurait rien fait du tout. Il lui donna un petit coup de tête, gentiment, puis, effleura son visage de sa truffe avec un petit sourire.

- Hmm, non… disons simplement moins… innocente à présent! Pfoulalah, ça m'a fait un bien fou… J'ai envie de te remercier. Je sais que tôt ou tard tu le regretteras mais si un jour tu as besoin d'aide, Foudre, l'humble solitaire fera de son mieux pour te venir en aide.

Disons que s'il venait à passer dans le coin, il ne serait pas contre aider l'une de ses amantes dans le besoin… mais cette femelle semblait plus… naïve que Douces Oreilles par exemple. Plus apte à s'attirer des ennuis et au fond, ce n'est pas ce qu'il désirait.

- Fais attention à toi. Murmura t-il simplement.

Envol de Corbeau

Age : 17
Date d'inscription : 04/11/2018
Messages : 117
Envol de Corbeau
Coureuse ~ Co-Fonda
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 23 Fév - 21:37

Le mâle aussi noir que la nuit pouffa de rire à la question d'Envol de Corbeau. C'est qu'elle avait de l'humour la minette et cela semblait bien lui plaire à Foudre. Il lui répondit avec un sourire après avoir frotté sa tête contre celle de la guerrière :

"Hmm, non… disons simplement moins… innocente à présent! Pfoulalah, ça m'a fait un bien fou… J'ai envie de te remercier. Je sais que tôt ou tard tu le regretteras mais si un jour tu as besoin d'aide, Foudre, l'humble solitaire fera de son mieux pour te venir en aide."

Toujours la joie aux yeux, comme si leur acte l'avait rendu euphorique, elle acquiesça. Cette.. Proposition la touchait beaucoup. Il serait là si elle en avait besoin. Même si elle savait que ce n'était peut-être que du baratin elle n'y pensait pas à ce moment là. Non ce soir là elle pensait à s'amuser. Après la puissante tristesse qu'elle avait ressenti auparavant, elle voulait juste ne plus penser.
Le solitaire reprit la parole, cette fois-ci en murmurant comme si il s'agissait d'un secret inavouable :

"Fais attention à toi."

La chatte le prit cette fois un peu plus au sérieux. Cela semblait vraiment venir du fond du coeur. Elle hocha encore de la tête signifiant qu'elle avait compris. Etait-il sérieux? Pourquoi ne le serait-il pas? Il avait eu ce qu'il voulait. Pourtant... Un matou aussi rapidement rencontré était capable de dire ça? D'en avoir quelque chose à faire? Envol de Corbeau était étonnée mais le bonheur persistait, il persistait pour ne pas qu'elle craque à nouveau. Sûrement que le lendemain elle regretterait, les chatons et tout ça mais... Etait-ce vraiment important? Non pas en ce moment.
Cependant il se faisait tard et la guerrière le remarqua bientot. Elle était un peu triste de devoir partir.. Peut-être effrayé de revenir à la réalité aussi violemment? Elle s'excusa donc auprès de son amant du soir :

"Oh! Excuse moi, il se fait tard. Je pense que je devrais rentrer."

Elle se retourna dos à Foudre sans pour autant le lacher des yeux, puis elle toucha de sa queue la joue du félin et continua :

"Tu devrais partir, ce n'est pas ton territoire."

Elle cligna d'un œil pour lui dire au revoir et s'en alla en courant.

Elle passa avant de rentrer aux terriers abandonnés où elle se frotta un peu partout dans l'espoir que l'odeur du mâle avec qui elle avait fait sa première fois ne reste pas collé à son pelage. Elle y resta une bonne demi-heure avant de vraiment rentrer chez elle.

Quand elle arriva, les chats de garde ne dirent rien même si ils la regardèrent d'un air suspect.
Elle se dirigea jusqu'à la tanière des guerriers où elle put enfin se coucher dans son nid. Tout le monde dormait et personne ne semblait l'avoir entendu rentrer. Ouf, c'était un soulagement. Elle espérait que cette aventure resterait leur secret.

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: