AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[Fini] Une victime de la manipulation ignore qu’elle est une victime - foudre
 :: Espace RP :: Le Clan du Vent :: Les Territoires :: La Grange

Feu Follet

Age : 18
Date d'inscription : 18/07/2018
Messages : 255
Feu Follet
Creuseur
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Jan - 8:09

Alors qu’une pluie torrentielle s’abattait sur la lande enneigée, laissant voir quelques parcelles de verdure au sommet des collines, Feu Follet courait à vive allure en direction de la grange. Il aimait pas beaucoup cet endroit regorgeant de solitaires et de bipèdes, mais il détestait par-dessus tout la pluie. Elle l’empêchait de patrouiller ses précieux tunnels et l’avait chasser brusquement d’une partie de chasse plutôt alléchante. Feu Follet coursait un lapin dans les souterrains lorsqu’une goutte d’eau s’écrasa sur son museau blanc. Le tunnelier avait donc cessé sa traque pour regarder l’état du ciel; celui-ci était très sombre et de nombreuses gouttes de pluie en tombaient. Il était donc sorti en trombes des souterrains pour se rendre compte qu’il se trouvait plus près de la grange que du camp, et il avait jugé propice de s’y réfugier en attendant la fin du déluge. Alors qu’il entrait dans le nid de bipèdes abandonné, Feu Follet aperçut une souris au milieu de la pénombre; celle-ci releva son petit museau et courût rapidement se mettre à l’abris. Le tunnelier se secoua ensuite, envoyant valser de fines gouttelettes dans les airs. Par chance, il n’avait pas faim car cette souris aurait pu lui faire une bonne collation. Au lieu de cela, Feu Follet sauta sur une balle de foin et se coucha les pattes repliées sous lui, la queue contre son flanc, les yeux légèrement plissés. Il commençait étrangement à avoir sommeil...

Foudre

Age : 20
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 304
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Jan - 13:30
Foudre secoua sa patte couverte de neige avant de frissonner. Le temps n'était pas bon. Humide et glacial. De la buée s'échappait de sa gueule. Il avait quitté la ville dans l'espoir de trouver autre chose que des rats, se dirigeant vers la lande mais le temps avait forcé le gibier à s'enterrer pour bien dormir. Certains animaux pas juste pour une nuit mais pour tout un hivers, comme les hérissons, les écureuils, les loirs ou les grenouilles. Comparé au rat et au souris, ces deux animaux trouveront de la nourriture du mieux qu'ils peuvent tout l'hivers, comme des petites graines.. Il y avait aussi les oiseaux, qui, pour ceux qui e migrait pas, restait à proximité, gonflant leur plumage pour se réchauffer et chercher de la nourriture. Foudre avait également vu que les bipèdes, par pitié, nourrissaient aussi les oiseaux en hivers, dans de drôle de petit ballot en hauteur rempli de graine… Certain oiseau renversait les graines au sol pour facilité l'accès, mais une fois au sol… les chats en profitaient bien… de ces petits oiseaux vulnérables…

Mais aujourd'hui, Foudre se promenait. Il n'avait pas beaucoup maigri, les proies et la nourriture, bien que pas toujours très bonne, ne manquait pas en ville. Il vit, sans étonnement, qu'il ne trouverait pas grand chose dehors. Il réfléchit. Quelque goutte d'eau glissant le long de ses moustaches, il s'éboua. Il prit la décision de se trouver un abri et il savait justement où. La grange. Il serait au sec et trouverait de la nourriture facile. Sans plus réfléchir, il se dirigea à cette endroit. Il s'étira satisfait, entendant déjà le couinement de quelque souris. Il en tua une rapidement et la mangea sans plus attendre.

c'est alors qu'il sentait une odeur féline. Un autre solitaire ? Il se redressa. Il devait faire attention. il se dirigea à pas feutré vers cette odeur. Plus il se rapprocha, plus il avait clairement l'impression qu'i aurait affaire à un chat de clan. Quelle fut sa surprise en repérant un mâle en train de verser dans un sommeil profond, surement. Il cligna des yeux amusé et ronronna en lançant doucement pour pas trop le faire sursauter:

- Ben ça alors! Quelle surprise! Bonjour. Je pense que nous avons eu la même idée, quel temps de chien, dehors, on est bien ici. A qui ai-je l'honneur ?

Feu Follet

Age : 18
Date d'inscription : 18/07/2018
Messages : 255
Feu Follet
Creuseur
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Jan - 21:30

« Ben ça alors! Quelle surprise! Bonjour. Je pense que nous avons eu la même idée, quel temps de chien, dehors, on est bien ici. À qui ai-je l'honneur ? » Surpris, Feu Follet se dressa d’un bond sur ses pattes, son cœur battant à tout rompre dans sa poitrine. Alors qu’il pensait être le seul dans la grange à se délecter du doux fumet de souris et de la chaleur de la paille sèche, le tunnelier s’était fait de fausses illusions. Il chercha un instant la provenance du miaulement de chaque côté pour finalement poser ses yeux dorés dans ceux d’un félin noir posé non loin devant lui. Feu Follet agita une oreille, intrigué par l’inconnu, puis il tapota nerveusement la paille sous lui de ses griffes avant de finalement se décider à se présenter: « Hum... je suis euh... Feu Follet du Clan du Vent... et toi, tu es? » Le tunnelier observa attentivement le matou sombre de la tête aux pattes. Il ne semblait pas provenir d’un Clan adverse, mais Feu Follet n’avait aucun moyen de le vérifier car l’humidité de la pluie lui emplissait la truffe et couvrait la moindre odeur. Il essaya même de l’identifier en entrouvrant la gueule, mais sans succès.

Foudre

Age : 20
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 304
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Fév - 18:17
L'air surpris du matou, n'échappa pas à Foudre qui agita les oreilles amusées. Il semblait troublé. Peut-être espérait-il de la tranquillité et profiter à lui seul de ses délicieuses souris ? L'attitude lui rappela un peu celle des solitaires, craintif et conservateur pourtant son odeur parut plutôt clanique. Il n'arrivait pas à définir avec certitude de quel clan, l'humidité de l'aidant pas mais s'il voulait raisonner logiquement, il devait s'agir d'un membre du clan du vent vu l'endroit où il se trouvait. Il avait l'air un peu nerveux mais pas bien méchant, à dire vrai, il avait plutôt l'attitude d'un guérisseur mais il ne savait que ce n'était pas le cas, ayant déjà vu le guérisseur du clan du vent, Feuille de Trèfle.

- Hum... je suis euh... Feu Follet du Clan du Vent... et toi, tu es?

Feu Follet, donc. Le nom ne lui disait rien. Assez renseigné sur les clans, il n'était pas rare qu'il tombe sur un nom qui lui dise vaguement quelque chose. Il n'avait donc aucune information sur ce félin qui semblait à première vu, plutôt pacifique. L'autre essaya à son tour de reconnaitre l'odeur de l'intru, plutôt perplexe mais encore une fois l'humidité cachait tout. Mais Foudre n'avait rien à dissimuler de lui. Sauf ses intentions peut-être qui n'était pas toujours les bonnes. Il s'assit et se lécha une patte, détendu et répondit courtoisement:

- Enchanté, Feu Follet. Je me nomme Foudre. Un simple solitaire qui cherchait un endroit où s'abriter. Vu le nom, tu dois être un chat de clan.. du vent, peut-être, hmm ?

Feu Follet

Age : 18
Date d'inscription : 18/07/2018
Messages : 255
Feu Follet
Creuseur
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Fév - 11:48

Feu Follet referma la gueule, abandonnant ses recherches. Il se dit que si le mâle noir voudrait partager son identité lui-aussi, il le ferait de lui-même. Comme en réponse à cette pensée, l’inconnu s’assit. Il se lécha une patte et répondit courtoisement: « Enchanté, Feu Follet. Je me nomme Foudre. Un simple solitaire qui cherchait un endroit où s’abriter. Vu le nom, tu dois être un chat de Clan.. du Vent, peut-être, hmm? » Alors, il s’agit bien d’un solitaire, se dit le tunnelier. Il se donna un léger coup de langue sur le poitrail et acquiesça: « C’est exact. Je suis bien un chat du Clan du Vent, mais tu n’as rien à craindre de moi tant que tu ne transgresses pas nos frontières. La grange ne fait pas partie de notre territoire, alors tu es libre de t’y abriter quand tu veux. » miaula Feu Follet en s’accroupissant sur sa couche de foins. Il leva les yeux en direction d’une fissure dans la toiture par laquelle s’infiltrait des gouttes de pluie. « Normalement, je ne viens que très rarement par-ici, mais aujourd’hui je suis heureux que cet endroit existe. » ronronna le tunnelier. Il était également heureux d’avoir un chat à qui parler. Il reporta son attention sur le solitaire. « Oh pardon, tu désires sûrement une place au sec sur la paille toi-aussi? » Feu Follet se décala un peu sur le côté pour lui faire une place à ses côtés. Il tapota ensuite l’espace libre de sa patte. « Viens à côté de moi. Tu auras plus chaud, et je ne mords pas. »

Foudre

Age : 20
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 304
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Fév - 21:05
Foudre observa avec attention son interlocuteur. Sa silhouette était bien typique d'un chat du clan du vent comme il avait pu en voir. Il semblait parfaitement taillé pour la course. Après tout, voilà longtemps qu'il avait appris que les guerriers du clan du vent était de redoutable coureur.

Cela lui rappelait un jour, loin d'ici, il avait rencontré un bipède. qui possédait une imposante moustache et un bâton qui lançait des boules enflammés. De sa vie il n'avait jamais vu autant de force que ce feu brûlant qui vous tuait à distance, Foudre avait longuement observé fasciné, le bâton qui ne semblait qu'être vulgairement fait de bois, se pointer sur une cible. Des animaux que même tout un clan ne s'y risquait pas, des sangliers, des chefs ou des renards, un seul coup et l'animal s'écroulait. Bref. Et ce bipède avait des chiens. Mais pas des molosses costauds comme on aurait pu s'y attendre, non. Des créatures élancées, maigres aux longues pattes. Un simple coup violent d'un blaireau aurait pu les briser mais là n'était pas leur force, ses chiens avaient été les animaux les plus rapide qu'il n'avait jamais vu. L'histoire l'avait marqué et il en était encore impressionné.

- C’est exact. Je suis bien un chat du Clan du Vent, mais tu n’as rien à craindre de moi tant que tu ne transgresses pas nos frontières. La grange ne fait pas partie de notre territoire, alors tu es libre de t’y abriter quand tu veux. Normalement, je ne viens que très rarement par-ici, mais aujourd’hui je suis heureux que cet endroit existe.

Foudre acquiesça, gardant pour lui, bien sûr qu'il passait sans se gêner chaque frontière à sa guise… Il préférait se l'a jouer courtois étant suffisamment fatiguer pour éviter toute dispute inutile. Et puis… Foudre avait beau être de la pire espèce, il savait se tenir… Et écouter aussi, peut être obtiendrait-il des brides d'informations intéressante. Ce félin ne semblait pas le moins du monde se méfier de lui, il en était presque surpris, le désastre que pouvait causer les solitaires sans foi ni loi laissaient les chats de clan amplis d'animosité. Mais voilà un félin bien amical et Foudre n'allait pas cracher dessus. Il n'étais absolument pas contre les discutions pacifiques, il ne fallait pas s'imaginer qu'il s'agissait d'un sale psychopathe sans la moindre manière… il était probablement pire que ça car un psychopathe on savait qu'il était dangereux. Lui… pas forcément.

- Oh pardon, tu désires sûrement une place au sec sur la paille toi-aussi?  
Viens à côté de moi. Tu auras plus chaud, et je ne mords pas.


Le côté avenant et sans méfiance du matou clanique ne cessait de le surprendre. Et il ne craignait absolument pas que Feu Follet puisse mordre. Il ronronna amusé et bondit à coté de lui sans la moindre hésitation, pitonnant la paille pour trouver une position confortable. Quand ce fut le cas, il bailla à s'en décrocher la mâchoire et reporta son attention sur Feu Follet. Il n'en semblait pas du tout se méfier de lui et Foudre ne risquait pas de lui donner cette occasion, ce faisant le plus aimable possible. Ca il savait faire.

- Merci de ta gentillesse, cela me flatte, les solitaires sont rarement si bien reçu, même en dehors d'un territoire nous sommes jamais très apprécié.

Il haussa les épaules avec indifférence, montrant qu'il s'en fichait et ne voulait pas que l'on s'apitoie sur son sort. Après tout, c'était surtout lui qui créait des ennuis conséquent et qui semait le malheur comme le vent semait les graines. Mais ça aussi, il le gardait pour lui, bien satisfait qu'il se soit suffisamment nettoyé et que la pluie avait suffisamment balayer la moindre trace de sang de son corps noir comme la nuit… Voyant le silence s'installer sous le bruit des gouttes dos tapant sur le toit, il engagea une conversation légère et pour lui significative de sens…

- J'ai déjà rencontré Feuille de Trèfle, une fois, alors que j'avais traversé les frontières par mégarde! par mégarde il n'en était rien. Il avait traversé la frontière sans le moindre remord et en toute connaissance de cause et c'était même permis de chasser en lapin. Voyant le guérisseur il lui avait proposé de partager la proie, ce dernier ayant accepté ils avaient pu engager une étrange conversation et draguer Feuille de trèfle, oui, sans aucune gêne. Mais bon, il n'allait pas dire ça de la sorte au matou qui se tenait devant lui...Il s'est montré bon avec moi et je l'en remercie, j'ai été très heureux de le connaitre, tu le salueras de ma part.

Feu Follet

Age : 18
Date d'inscription : 18/07/2018
Messages : 255
Feu Follet
Creuseur
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Fév - 15:57

Feu Follet regarda le solitaire grimper sur la balle de foin à côté de lui. Il le regarda aussi pétrir la paille sous lui avant de se coucher et bailler. Lorsque Foudre tourna la tête vers Feu Follet, leur regard doré se croisa. Feu Follet lui sourit brièvement et Foudre se remit à parler.
« Merci de ta gentillesse, cela me flatte. Les solitaires sont rarement si bien reçu, même en dehors d'un territoire, nous sommes jamais très apprécié. »
Feu Follet fut honoré de ses paroles. Mais il fut tout aussi peiné d’apprendre le traitement que les Clans réservaient aux solitaires. Pour lui, les solitaires étaient des chats comme eux qui avaient seulement décidé de ne pas vivre en groupe et suivre le Code du Guerrier. Certains étaient bons tandis que d’autres étaient mauvais. Comme dans les Clans en fait. Cependant, il n’en dit rien. Lui qui était si bavard normalement jugeait bon de se taire face au solitaire. De plus, Foudre ne semblait pas vouloir en discuter et se lança sur un nouveau sujet.
« J'ai déjà rencontré Feuille de Trèfle, une fois, alors que j'avais traversé les frontières par mégarde! Il s'est montré bon avec moi et je l'en remercie, j'ai été très heureux de le connaitre, tu le salueras de ma part. »
Feu Follet fut surpris de l’apprendre. Son frère connaissait Foudre et il ne lui avait jamais dis. Pourtant, ils se disaient toujours tout. Feu Follet fut blessé de cette nouvelle. Mais il ne laissa rien paraître. Il se donna un coup de langue express sur l’épaule.
« Comme ça, tu connais mon frère? Cela ne m’étonne pas de lui. Il est bon avec tout les chats. Mais je crains qu’un jour cela lui attire des ennuis. » répondit-il.

Foudre

Age : 20
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 304
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Fév - 21:21
Son interlocuteur parut surpris. Surprit probablement qu'il connaisse son guérisseur. Foudre ne cherchait pas particulièrement à cacher ce type d'information, ça créait une discution et puis.. Comme ça il pouvait en apprendre davantage entre les relations des uns des autres. Il pencha la tête sur le côté en le fixant, toujours avec intensité. Le clanique ne semblait pas bien bavard. Foudre se demandait si c'est parce qu'il l'intimidait. Sa présence serait-elle donc si grande ? Il en sourit, amusé Foudre était un matou, certes, avec de sombres objectifs mais pour un solitaire, il était très à l'aise avec les autres. C'était surement ce qui le rendait si dangereux. Plus encore que la force brute, plus encore que son désir de vengeance.

- Comme ça, tu connais mon frère? Cela ne m’étonne pas de lui. Il est bon avec tous les chats. Mais je crains qu’un jour cela lui attire des ennuis.

Foudre cligna des yeux surpris. Il ne s'attendait pas vraiment à ça. A la limite des amis… mais non, en face se trouvait donc le frère de Feuille de Trèfle. Intéressant. Il remua les moustaches. Ayant de lui-même déjà remarqué le côté naïf de ce guérisseur qui paraissait en effet avoir réellement bon cœur. C'était d'ailleurs le guérisseur qui s'était le moins méfié de lui. Il avait bien apprécié discuter avec lui et son frère, -maintenant qu'il savait qu'ils étaient frère- était tout à fait le même genre de chat. Calme, serviable, un peu naïf et peu méfiant.

- J'ai bien peur, en effet que ça lui ait déjà causé du tort…

Il leva les yeux sans en dire plus, avec un air profondément compatissant. Ses deux frères du clan du vent étaient des chats simples mais tout à fait agréable. Le faire du mal n'était pas envisager pour le moment, récolter quelque information par-ci par-là suffisait amplement actuellement. Et Feu Follet était d'une si agréable compagnie qu'il ne put, dans un élan de bonté, que donner un conseil du grand manipulateur qu'il était à propos du frère qu'il devait surement beaucoup aimer, tous les deux disposant d'un bon charactère facile.

- Si tu veux mon humble avis, je pense qu'il se sent incompris et un peu… seul. Hormis toi, surement, bien sûr. C'est probablement cette faiblesse qui sera le plus exploité chez lui. Qu'il fasse attention.

Feu Follet

Age : 18
Date d'inscription : 18/07/2018
Messages : 255
Feu Follet
Creuseur
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 19 Fév - 16:37

Feu Follet remarqua que le solitaire semblait surpris. Il n’était sûrement pas au courant du lien de sang entre les deux félins. Mais maintenant, oui. Le tunnelier se demanda alors s’il avait bien fait de partager cet information avec le chat noir. Il ne connaissait rien de Foudre à part son mode de vie et son nom. Mais il avait tout de même décidé de lui accorder sa confiance. Feu Follet avait comme principe de ne pas juger les chats avant de les connaître. Comme Feuille de Trèfle...
« J’ai bien peur, en effet, que ça lui ait déjà causé du tort... » miaula Foudre.
« Si tu veux mon humble avis, je pense qu'il se sent incompris et un peu… seul. Hormis toi, surement, bien sûr. C'est probablement cette faiblesse qui sera le plus exploité chez lui. Qu'il fasse attention. »
Feu Follet se crispa de la tête jusqu’aux pattes. Il sortit même les griffes, qu’il planta dans la paille sous lui.
« De quoi est-ce que tu parles?! Il n’est pas seul. Je suis là. Le Clan est là pour lui, et il est là pour le Clan. C’est le meilleur guérisseur que je connaisse. » miaula Feu Follet.
L’idée que son frère puisse être en dangers en ce moment lui était insupportable. Il remua sur sa couche pris par un étrange malaise. Mais il savait que Feuille de Trèfle restait au camp depuis plusieurs lever de soleil pour soigner les malades. Le guérisseur n’était donc pas sorti depuis un moment. Mais bientôt, il voudra prendre l’air et sortir de sa tanière, et peut-être même du camp.
« Es-tu en train de me dire que je devrais mieux le surveiller? » demanda Feu Follet à Foudre.

Foudre

Age : 20
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 304
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Fév - 18:52
Le matou s'était crispé et ses griffes sorties. Le solitaire, quant à lui, ne broncha pas. Haussant les épaules, le regard brillant mais indéchiffrable. Il ne voulait surtout pas laisser présumer qu'il parlait de lui. Se contenta de l'observer. Il prit ensuite un air grave quand son interlocuteur s’écria :

-De quoi est-ce que tu parles?! Il n’est pas seul. Je suis là. Le Clan est là pour lui, et il est là pour le Clan. C’est le meilleur guérisseur que je connaisse.

Ah. Il ne remet surement pas en cause ses talents de soigneur. Cette phrase sonnait comme si Feu Follet tentait de se convaincre lui-même… Feuille de Trèfle semblait même être un excellent guérisseur. A l'écoute, gentil, doux et calme, prêt à servir n'importe qui dans le besoin… y compris lui. Il n'avait pas cherché à savoir ni à se méfier… un peu comme le matou roux en face… ça se voyait qu'ils étaient frère, leur similitude était flagrante à présent.

Foudre fut presque touché par les paroles fraternelles du matou. Mais sa mise en garde était plus profonde. Cela pouvait paraitre fou ou invraisemblable. Et pourtant., il en savait quelque chose. Il se détourna sans un mot. Observant la grange, plongée dans la pénombre, quelque petite souris couinait sans vraiment se méfier des deux matous, les gardant à l'œil, cependant. A l'extérieur, la pluie battait fort, sans répit, le vent hurlant faisait grincer les planches. Il frissonna. Il était bon pour dormir ici.

-Es-tu en train de me dire que je devrais mieux le surveiller?

Il reporta son attention sur Feu Follet. Il n'était pas là pour lui dire ce qu'il devait faire ou non. Ce n'était qu'un étranger qui donnait son avis le plus humble. Il trouva amusant le regard protecteur et inquiet du matou. Lui n'ayant jamais connu de sa famille, il n'avait jamais pu endosser le rôle de frère… Il n'y avait jamais songé, très sincèrement et peut-être que s'il avait eu quelqu'un à protéger et à aimer, les choses ne se seraient surement pas passées ainsi… Il soupira.

- Je ne te dis rien… du moins, ce n'est pas mon problème. Mais l'avantage des solitaires c'est de faire beaucoup de rencontre sans la contrainte du territoire. J'ai simplement constaté certaine… chose sur lui. Parfois, simplement aimer quelqu'un ne suffit pas et beaucoup de solitaires profites de ça.

Et lui le premier...

Feu Follet

Age : 18
Date d'inscription : 18/07/2018
Messages : 255
Feu Follet
Creuseur
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 22 Fév - 21:38

Feu Follet attendait une réponse de la part de Foudre. Il n’avait pas de temps à perdre avec le silence, ou plutôt le tambourinement de la pluie sur le toit de la grange. Si son frère courait un grave danger, il voulait une réponse maintenant! Feu Follet fixait Foudre intensément; son regard était emplit de détresse et d’angoisse. Il voulait tout savoir maintenant afin de pouvoir aider et protéger son frère. Foudre reporta son attention sur Feu Follet en soupirant.
« Je ne te dis rien… du moins, ce n'est pas mon problème. Mais l'avantage des solitaires c'est de faire beaucoup de rencontre sans la contrainte du territoire. J'ai simplement constaté certaine… chose sur lui. Parfois, simplement aimer quelqu'un ne suffit pas et beaucoup de solitaires profites de ça. »
Sur ces paroles Feu Follet se crispa de la tête aux pattes. Comment Foudre osait-il parler d’amour? Parlait-il de l’amour que portait Feu Follet pour son frère ou de... son orientation sexuelle? Soudain, une pensée commença à germer dans la tête de Feu Follet. Foudre était un mâle, hors des Clans qui plus est. Il avait déjà rencontré Feuille de Trèfle, et en parlait comme s’il l’appréciait vraiment. Ce pourrait-il que... Feu Follet secoua la tête. Non! Son frère était loyal au Clan du Vent. De plus, il était guérisseur; il avait fait vœu de n’avoir aucune compagne, ou dans son cas, aucun compagnon.

Foudre

Age : 20
Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 304
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 18 Juil - 18:06
Il le vit se tendre. Ses parole mystérieuses devait sonner en lui comme un oiseau de mauvais augure. Le matou noir de jais n'ajouta rien, le laissant cogiter et digérer ses mots. Toujours confortablement couché. il ne voulait pas faire le donneur de leçon, il ne faisait que rapporter un ressenti. Après tout, la sournoiserie du solitaire avait su s'adoucir devant la naïveté presque touchante du guérisseur du clan du vent. Qui n'avait rien avoir avec l'horrible caractère exécrable de la guérisseuse du clan du tonnerre, qui, pourtant, avait accepté de prendre sa fille. Le monde était peuplé d'ironie, sa haine pour les clans au point qu'il ne vivait que par ça l'avait pourtant faire perdre patte en étant attiré par un guerrier de la rivière, en concubinage avec une guerrière de l'ombre, avec une fille chez les tonnerres.

La pluie était en rain de s'arrêter lentement pour ne laissé place qu'à de fine gouttelette et un rayon de soleil perça les nuages. Un arc-en-ciel ne tarda pas à se montrer. Il le vit, entre les murs de la grange. Voilà qui sonnait l'heure des adieux. Foudre observa le ciel d'un air pensif. Il avait suffisamment semer le doute dans la tête de ce membre du clan du vent. il avait l'air très protecteur vis à vis de son frère et se doutait bien que ce dernier aurait une sérieuse discutions avec le guérisseur. Ma foi, cela ne le regardait pas.

- Il est temps pour moi de hisser les voiles. Je ne voulais pas t'effrayer, simple mise en garde, le reste vous concerne. Mais les règles de votre clan sont bien trop stricte et si je recroise ton frère, je me gênerai pas de le lui faire comprendre.

Il ricana. Se levant tranquillement, il bondit à ta terre en fredonnant. Il frissonna en arrivant a l'entrée de la grange. quelque goutte s'écrasèrent sur le sommet de son crâne mais le torrent d'eau qui tombait quelque minute plus tôt avait cessé. Il agita sa queue en guise d'au revoir et lança sans un regard.

- Au plaisir de te recroiser! Et salue ton charmant frangin de ma part… j'ai encore tant de chose à lui dire...

Sur ses mots et dans un nouveau rire amusé, il quitta les lieux


HRPG: Le pense que le rp est finiii =3

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: