AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Que pourrais-je faire de toi... Oh! Je sais... PV Lucky
 :: Espace RP :: Le Clan du Vent :: Les Territoires :: La Lande

Foudre

Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 226
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Nov - 0:47
Des yeux braqués sur lui, une haleine fétide souffler sur lui. Un regard si mauvais sur un sourire carnassier, tournant autour du chaton noir qui devait avoir à peine fêté ses 5 lunes. Les gouttes d’eau ruisselaient le long de ses moustaches, tremblant comme une feuille morte accroché désespérément à un arbre, prête à lâcher, à abandonner.
- Tue le…Il est à toi, Foudre, voici le petit cadeau que je t’offre !
Il ricana en agitant une patte ensanglantée dans la direction d’un maton étalé sur le sol boueux qui gémissait en crachant du sang. Ses yeux avaient été arrachés et ces pattes tordues sévèrement mutilés, brisés. Incapable de marcher. Incapable de voir.
Le matou qui venait de parler s’impatienta :
- Et bien.. ? Qu’attends-tu ?
- Je…je peux le tuer.. ? J’ai le droit, Maitre Inferno ?
L’agacement de ce dernier quitta son visage pour se radoucir et de murmurer d’un ton mielleux :
- Tu as tout les droits, Foudre, la vie et la mort de chaque individu t’appartiens ! Aller, petit démon… finit cette tâche… c’est ta leçon du jour.
Le chaton redressa la tête et le fixa avant de se rapprocher de l’infirme, à la fois dégouté et captiver par tout ce sang et cette impression de puissance. Il se remémora rapidement les points vitaux que Maitre Inferno lui avait appris et après une longue inspiration, planta ses griffes dans la gorge du félin qui ne se débattit même pas, se contentant d’un long soupire avant de se taire à tout jamais.


Foudre observa sa victime avec un grand sourire de satisfaction. Pourquoi repensait-il à cette histoire ? Le passer devait rester dans le passer. Il se lécha une patte, le sang coulant le long de ses griffes. La nuit venait de tomber, réveillant ses sens aiguisés et son instinct de grand prédateur habile et insatiable. Il ne se lassait pas de ce qu’il était devenu, grand et fort, habile et impitoyable.

Il délaissa sa proie, noyée dans un flot rouge et entrepris de faire sa toilette, lustrant son beau pelage noir de jais, sans aucune culpabilité. Le chasseur en lui calmer temporairement. Il s’étira longuement avant de se relever et de trottiner, déambulant dans la forêt sans se préoccuper de tomber sur une patrouille ou non. Même s’il devait se méfier. S’attaquer à un chat seul était pour lui un jeu d’enfant mais une patrouille… il n’était pas suicidaire. Il finit par quitter la forêt pour se diriger vers le territoire du clan du vent. Il avait faim et un lapin lui faisait plutôt envie. Il ne mit pas bien longtemps à un repérer un… pas bien dodu mais qui fera l’affaire. Après tout, il n’avait à nourrir que lui, pas comme ces clans stupides qui pensaient encore à se préoccuper des autres.

Il tua l’animal après l’avoir traqué même s’il fut assez maladroit dans l’approche, ayant plus de facilité à la chasse en forêt. Il se lécha les babines et se pencha sur le lapin… Avant de se stopper net quand il sentit un félin…. Et il n’eut pas de mal à l’apercevoir tellement les cachettes étaient rares en ces lieux.

Ses yeux dorés se posèrent sur un chat, un mâle qu’il reconnut, dû à ses bonnes recherches, il connaissait tous les félins de rangs importants chez les clans. Il eut un léger sourire en coin, le saluant chaleureusement :

- Bonsoir Feuille de Trèfle… C’est un honneur pour moi de rencontrer le guérisseur du clan du vent…

Les guérisseurs étaient si fascinants après tout… il ne mentait pas. C’était bien les seuls chats dont il pouvait avoir un quelconque respect… quelle rencontre intéressante, voila qui pouvait faire passer sa soirée en le sortant de sa routine. Sans aucune honte d’avoir chasser sur son territoire, bien trop conscient de sa force supérieure à celui du guérisseur, il ronronna, amical et respectueux :

- Aurais-tu envie de me tenir un peu compagnie et peut-être partager ainsi ce lapin.. ?

Il lui jeta un regard insistant, ses yeux brillants de leurs éclats dorées, sachant que l’autre pouvait être un peu déstabilisé d’être connu d’un chat qu’il ne connaissait surement pas, il se hâter de dire :

- Je me nomme Foudre, tu n’as rien à craindre, je suis qu'un simple solitaire. J’ai entendu parlé de toi, les solitaires parles beaucoup entre eux et j’ai une grande admiration et un grand respect pour toi, je suis vraiment ravi de faire enfin ta rencontre…

Feuille de Trèfle

Age : 14
Date d'inscription : 21/11/2018
Messages : 83
Feuille de Trèfle
Guérisseur
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Nov - 14:00
Feuille de Trèfle déterra une dernière racine de guimauve avant de faire demi-tour avec ses récoltes vers le camp. Le soleil se couchait déjà, et il ne tarderait pas à disparaître pour la nuit derrière les hautes pierres. Feuille de Trèfle cheminait alors vers le camp, lorsqu'il sentit une odeur particulière; celle d'un chat. Il se stoppa net, déposa son ballot d'herbe devant ses pattes immaculées, puis huma l'air. Le parfum qui flottait dans l'air n'était pas celui du clan du vent; c'était celui d'un solitaire. Instinctivement, les poils le long de son échine se dressèrent. Un solitaire qui rôdait sur le territoire de son clan n'était pas une bonne nouvelle. De plus, Feuille de Trèfle était seul et il savait à peine se battre.

Bonsoir Feuille de Trèfle… C’est un honneur pour moi de rencontrer le guérisseur du clan du vent

À ces mots, un solitaire au pelage noir de jais soigneusement lustré et aux yeux jaunes dorés apparut devant lui. Feuille de Trèfle eut un moment de panique, puis il se ravisa rapidement lorsqu'il remarqua que le solitaire connaissait son nom. Étrange, pensa-t'il, mais ce qui était encore plus étrange est ce qui suivit:

Aurais-tu envie de me tenir un peu compagnie et peut-être partager ainsi ce lapin?

La proposition du solitaire ébranla Feuille de Trèfle. Il osait chasser sur les terres du clan du vent et proposer de partager son butin? Choqué, Feuille de Trèfle ne savait pas quoi dire, mais il n'avait pas l'intention de laisser ce solitaire s'en tirer aussi facilement. Comme s'il pouvait lire dans ses pensées, le solitaire se hâta de poursuivre:

Je me nomme Foudre, tu n’as rien à craindre, je suis qu'un simple solitaire. J’ai entendu parlé de toi, les solitaires parlent beaucoup entre eux et j’ai une grande admiration et un grand respect pour toi, je suis vraiment ravi de faire enfin ta rencontre.

Un simple solitaire? Il en doutait beaucoup. Depuis quand les solitaires étaient-ils inoffensifs? Ils ne l’avaient jamais été. De plus, le fait qu’il connait son nom pesait lourd dans la balance. Il devait s'être beaucoup renseigné sur les clans... Feuille de Trèfle était méfiant, mais enchanté d'un autre côté. Enchanté qu'un chat en dehors de son clan semble lui témoigner autant d'admiration et de respect. Il se laissa donc prendre au jeu.

Je suis ravi également, mais surtout surpris que ma réputation s'étendent bien au-delà des terres de mon clan.

Foudre

Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 226
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Nov - 18:12
Le matou remarqua amusé l'attitude méfiante mais à la fois curieuse du matou du clan du vent. Ca marchait généralement assez bien quand il appelait par leur nom un félin qu'il rencontrait… Car la curiosité l'emportait souvent sur l'hostilité. C'est ce qu'il cherchait, aucun conflit. Surtout pas avec un guérisseur. Il savait très bien que leur compétence dans le domaine du combat était médiocre mais il y avait plein d'autre chose et de connaissance qui rendait le solitaire jaloux. "Le savoir, c'est e pouvoir."

Le silence- surement dû au choc- permis au solitaire noir comme la nuit de détailler le guérisseur avec intensité sans une once de gêne. Un jeune matou qui avait environ son âge, roux mais aussi blanc par endroit. Il l'avait déjà vu même si ce n'était pas le cas de l'autre. En réalité, les guérisseurs étaient les chats qu'il surveillait le plus. Sa grande admiration était tel qu'il en devenait presque méfiant. Lui. La terreur des nuits. Les mystères autour de ses chats "médium" le fit se renseigner sérieusement à leur sujet pour n'arriver à rien de concluant. Le plus simple était de les questionner lui-même mais la méfiance des guérisseurs pour les étrangers ne l'aidèrent pas. Ayant déjà tenter une approche auprès de Feuille d'Aster, du clan de l'ombre, ce dernier, nullement dupe, avait fait tout son possible pour lui en dire le moins possible.

Quand il s'était informer auprès des solitaires qui se situaient à proximité du territoire du clan du vent sur le guérisseur des lieux, il se dit que les chances seraient tout aussi mince car il aurait aussi affaire à un matou doté d'une bonne observation et pas vraiment naïf. Logique, les guérisseurs n'étaient que des érudits… Pourtant, Foudre était malin et s'il utilisait toute la subtilité du monde et les flatteries qui vont avec… De plus, une information n'échappa pas au solitaire. Semblable à une rumeur.. Apparemment Feuille de Trèfle ne s'intéresserait pas au femelle. Lui n'ayant aucun avis sur la question, mâle ou femelle, quelle importance ? Il ne se posait pas la question, ayant bien plus important à faire...

- Je suis ravi également, mais surtout surpris que ma réputation s'étendent bien au-delà des terres de mon clan.

Il ronronna amusé. Il n'allait surement pas répondre qu'il se renseignait sur tout les guérisseurs, le principe étant de le faire se sentir unique. Il continua de l'observer, ses yeux brillants d'un éclat plutôt inquiétant. Voyant Feuille de Trèfle garder ses distances, il prit soigneusement le lapin dans sa gueule et trottina pour venir se placer prêt de l'autre et déposa sa proie avant de s'allonger. Nul peur dans son regard de croiser un ennemi, ne quittant pas un seul instant sa nouvelle rencontre.

- Ma foi j'ai toujours eu une grande admiration pour les guérisseurs, toi particulièrement, tu m'as l'air fort intéressant...

Il montra sa proie d'une patte pour inviter  Feuille de Trèfle à manger s'il le souhaitait. Il prit une bouchée, quittant à peine des yeux son interlocuteur.

- Je n'ai jamais vraiment osé venir te parler, je crois qu'au fond, tu m'intimides. Je trouve impressionnant ce que vous faites…

Feuille de Trèfle

Age : 14
Date d'inscription : 21/11/2018
Messages : 83
Feuille de Trèfle
Guérisseur
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Nov - 14:41
Feuille de Trèfle fut surpris lorsque le solitaire prit le lapin dans sa gueule pour venir se positionner plus près de lui. Il ne s'attendait pas du tout à ce genre de mouvement de la part d'un solitaire; normalement, ils préféraient garder leurs distances avec les membres des clans, alors pourquoi celui-ci semblait ressentir l'envie de se trouver plus près, toujours plus près, de lui. Feuille de Trèfle ressentait comme un léger malaise entre lui et le solitaire, pas du genre « normal » entre deux rivaux, mais plutôt comme une bouffée de chaleur intense. Il avait l'habitude de camoufler ses sentiments en présence de ses camarades, mais ici et maintenant, la présence du solitaire le perturbait. Il rougissait sous sa fourrure rousse et son cœur cognait fort contre sa poitrine. Feuille de Trèfle fondait comme neige au soleil, lui étant la neige et le solitaire, le soleil.

Ma foi j'ai toujours eu une grande admiration pour les guérisseurs, toi particulièrement, tu m'as l'air fort intéressant... Je n'ai jamais vraiment osé venir te parler, je crois qu'au fond, tu m'intimides. Je trouve impressionnant ce que vous faites…

Les paroles du solitaire eurent un drôle d'effet sur Feuille de Trèfle. Le guérisseur buvait carrément chaque mot que le solitaire prononçait; pas qu'il était dupe, mais il était sous l'emprise de son charme. Feuille de Trèfle se plia bien trop facilement à l'invitation du solitaire. Dès qu'il lui offrit de nouveau de partager sa proie, le guérisseur accepta sans prononcer un mot. Il s'approcha, se coucha près de lui et prit une première bouchée dans la chair encore chaude du lapin. La viande était juteuse; un vrai délice!

Foudre

Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 226
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Nov - 17:18
Le matou avait parlé d'un ton où s'exprimait un certain respect. Il n'avait pas besoin de mentir beaucoup. Après tout il était réellement  impressionné par les connaissances des guérisseurs. A mesure qu'il parlait, il observait chaque réaction de l'autre qui semblait l'écouter avec une attention toute particulière. Rien n'échappa au matou noir comme la nuit. C'était la première fois qu'il se posa la question de savoir s'il...était en train de plaire à un mâle ? Il s'avoua ne pas bien savoir comment réagir. N'était-ce pas quelque chose de contre nature.. ? Lui ne s'était pas poser la question, il n'avait juste jamais imaginé que son charme naturel(HUHU) puisse atteindre un mâle. Cela ne le dérangeait pas Pour lui mâle et femelle, peu importait… il ne s'était toujours pas fait d'avis.

L'autre ne dit rien. Peut être par timidité.. ? Feuille de Trèfle finit par accepter sa proposition, il se rapprocha et se coucha à coté de lui. Comme s'il ne se méfiait pas. Il aurait pu se jeter sur lui bien trop facilement, sa gorge à sa merci… Mais il avait d'autre projet et l'autre l'intriguait. Son manque de méfiance sembla étonné le guérisseur mais lui savait qu'il ne risquait rien. Il se coucha à son tour et prit une nouvelle bouché avec un sourire amusé.


- Ca te plais d'être guérisseur ? Voulu savoir le solitaire d'un air curieux.

Il replia ses pattes contre lui, laissant le reste du lapin à sa nouvelle rencontre. Il n'avait pas très fin. Les solitaires mourraient bien moins de fin que les chats de clan, chassant où bon leur semblait même parfois les souris dans les granges, les rats dans les villes, les restes des bipèdes ou de la pâté que parfois les bipèdes utilisait pour les attirer et ainsi les convaincre de rester pour chasser les rongeurs.

Il s'était d'ailleurs rendu compte que les membres du clan du vent était les moins bien nourri des clans. Chasser dans la land était difficile et les cachettes rares. Leur principaux repas étaient des lapins mais ces derniers courraient vite et il n'y en avait pas par centaine… Il fixa l'autre, totalement à son aise avant de se redresser en s'étirant, lui effleurant le flanc du bout de la queue.

- Et c'est bien la vie de clan ? Moi je me sens parfois un peu seul mais je m'en accommode...en tout cas tu es de bonne compagnie… j'ai hâte de te connaitre d'avantage…

Feuille de Trèfle

Age : 14
Date d'inscription : 21/11/2018
Messages : 83
Feuille de Trèfle
Guérisseur
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Déc - 11:23
Après que le solitaire ait pris sa première bouchée, Feuille de Trèfle pris la sienne. Il mâchait la chair savoureuse du lapin, lorsque le solitaire se pencha pour prendre une deuxième bouchée. Le silence régnait entre les deux chats; un silence presque malaisant. Le guérisseur n'aurait jamais cru qu'il partagerait un jour une proie aussi délicieuse avec un solitaire. De plus, il venait de le rencontrer et il ne connaissait pas ses intentions. Ce qui rendait la scène encore plus étrange... Après que le solitaire ait pris sa deuxième bouchée, Feuille de Trèfle se pencha à son tour pour prendre la sienne. Alors qu'il plantait ses crocs dans un morceau de chair juteuse, le solitaire lui demanda d'un air curieux: Ça te plais d'être guérisseur ? La question du solitaire surprit Feuille de Trèfle. Il faillit même échapper son morceau de chair tellement il ne s'attendait pas à ce genre de question. Le guérisseur jeta un léger coup d’œil au solitaire. Celui-ci avait replié ses pattes antérieures sous lui et fixait Feuille de Trèfle de ses yeux dorés. Visiblement, il attendait une réponse, mais le solitaire ne laissa pas le temps au guérisseur de répondre. Il se redressa aussitôt, effleurant le flanc de Feuille de Trèfle avec le bout de sa queue, et posa une tout autre question: Et c'est bien la vie de clan ? Moi je me sens parfois un peu seul mais je m'en accommode...en tout cas tu es de bonne compagnie… j'ai hâte de te connaitre d'avantage… Un énorme frisson parcourut l'échine du guérisseur. Le contact du solitaire devenait de plus en plus malaisant pour Feuille de Trèfle. Oui, il était attiré par les mâles, mais celui-ci lui donnait la chair de poule. Pas qu'il soit particulièrement méchant ou cruel, mais le mystère qui planait autour de lui n'était pas rassurant. D'un autre côté, le corps du solitaire était vraiment plaisant à regarder. Il était élégant avec sa pelisse noire de jais et ses yeux dorés, tel deux soleils de la saison des feuilles vertes. Feuille de Trèfle aimait beaucoup ce qu'il voyait chez ce mâle. Tellement, qu'il en perdait facilement ses moyens. J'étais un apprenti-guerrier au départ..., mais je ne me sentais pas à ma place, alors j'ai demandé à devenir apprenti-guérisseur et puis me voilà. En vérité..., je préfère ce rang à mon précédent; pas que je soit non-violent, au contraire, j'aimais me battre et chasser..., mais quelque chose d'autre, quelque chose de personnel, a fait en sorte que je ne sois pas à l'aise de devenir un guerrier.

Foudre

Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 226
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Déc - 16:55
Le mâle frissonna et cela n'échappa pas à Foudre qui se contentait toujours de sourire innocemment. Il dû faire de son mieux pour être le plus inoffensif possible et ne pas terrorisé le matou. Voilà qui n'était pas son but. Il voulait des informations. Sa curiosité était telle qu'il avait peur de paraitre indiscret. Il savait qu'il obtiendrait ce qu'il souhaitait à condition de paraitre de plus aimable possible. Les infos les plus pertinentes viendraient seulement si l'autre les lui donnait de bonne grâce. S'il le menaçait, il risquait de finir sur de fausses pistes. Puis, ce matou pourrait lui servir par la suite… sur du long terme… il ne doutait pas de 'intelligence d'un guérisseur mais il se sentait capable de faire de lui son jouet pour quelque temps du moins.

Il resta allongé en silence, contemplant le trouble du matou qui semblait déstabilisé. Il avait son temps, il ne comptait pas presser son interlocuteur. Foudre était patient et habile, il savait très bien comment s'y prendre. Il lui jeta un regard encourageant. S'étant coucher ouvertement pour donner une impression de vulnérabilité de sa part. Ses yeux mi-clos, il tressailli imperceptiblement quand l'autre déclara:

- J'étais un apprenti-guerrier au départ..., mais je ne me sentais pas à ma place, alors j'ai demandé à devenir apprenti-guérisseur et puis me voilà. En vérité..., je préfère ce rang à mon précédent; pas que je soit non-violent, au contraire, j'aimais me battre et chasser..., mais quelque chose d'autre, quelque chose de personnel, a fait en sorte que je ne sois pas à l'aise de devenir un guerrier.

Il hocha la tête, compatissant. Essayant de mettre de l'ordre dans sa tête. Donc… même s'il n'avait jamais été guerrier, il connaissait les bases du combat ? L'idée lui paraissait des plus intéressantes. Il se redressa, s'asseyant de nouveau, pensif, ses yeux fixés avec intensité sur le mâle:

- Je vois… intéressant tout ça. Lâcha t-il.

Il lâcha un ronron amusé et dédaigneux et se rapprocha de l'autre, lui passant sa queue sous le nez en lui tournant autour, effleurant sa fourrure du bout du museau. Sentant clairement divers type de plante toute inconnu aux yeux du matou noir de jais. Il lui jeta un air étrange alors qu'il se figeait, dos à lui, l'intensité de l'éclat de ses yeux était saisissant.

- Du coup… tu as appris à te battre..? C'est pratique ça, même s'il ne s'agit que de quelque base… si jamais tu tombes sur quelqu'un de mal intentionné..

Feuille de Trèfle

Age : 14
Date d'inscription : 21/11/2018
Messages : 83
Feuille de Trèfle
Guérisseur
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Déc - 19:01
Le solitaire hocha la tête, puis il se redressa, s'asseyant, les yeux fixés sur le guérisseur. Je vois… intéressant tout ça. miaula-t'il. Il lâcha un ronron et se rapprocha de Feuille de Trèfle qui tressaillit en sentant la queue du mâle noir lui passer sous la truffe et son museau lui effleurer la fourrure. Il se figea ensuite, dos à lui, ses yeux dorés luisant de mystères. Du coup… tu as appris à te battre..? C'est pratique ça, même s'il ne s'agit que de quelques bases… si jamais tu tombes sur quelqu'un de mal intentionné... miaula de nouveau le solitaire. C'est exact. miaula à son tour Feuille de Trèfle en forçant sa fourrure tigré rousse et blanche à rester à plat sur son corps. Il prit une autre bouchée de la proie du solitaire, comme s'il n'avait rien d'autres à dire, mais lorsqu'il vit que le mâle noir fixait sur lui ses yeux dorés en attente d'une réponse plus précise, Feuille de Trèfle avala difficilement sa bouchée, puis il s'éclaircit la voix avant de miauler: J'espère que ce n'est pas ton cas? demanda-t'il avant de se rendre compte de son erreur. Il se leva presque d'un bond, les yeux grands écarquillés et la fourrure légèrement hérissé. Pardon... c'est sorti tout seul. Je crois que si c'était le cas, tu m'aurais déjà attaqué, non? miaula le guérisseur en pétrissant nerveusement le sol sous ses pattes. C'est juste que les clans n'aiment pas beaucoup les étrangers, et j'ai grandi dans l'un d'eux... Tu comprends?

Foudre

Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 226
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 14:16
Foudre remarqua sans mal le trouble de l'autre. Peut-être se montrait t-il trop indiscret ? L’autre répondit positivement au fait que cela était bien pratique de connaitre les techniques de base du combat tout en étant guérisseur. Cela devait être un atout mortel pour des ennemis qui voyaient les guerriers comme des être en dehors de toute possibilité de combattre. L’intérêt le piqua davantage. Il venait de faire une rencontre remplie de surprise et fort intéressante. Mieux vaut ça que l’inverse finalement. Les félins ennuyants, il s’en débarrassait sans plus de procès. Mais après tout, chaque guérisseur possédait une part de mystère qui l’attirait. Après sa rencontre avec Feuille d’Aster, guérisseur du clan de l’ombre, il se sentait encore plus motiver d’en savoir plus sur eux.

L’autre continua de manger. Lentement. Comme pour gagner un certain temps. Pesant ses mots avec soin sur ce qu’il pouvait ou non dire ? Par crainte de représailles ? Foudre aurait bien aimé le rassuré sur ses intentions mais s’il avait eu besoin de le faire, il aurait paru encore plus louche. Il préféra donc garder le silence. Montrant un air parfaitement détendu.

- J'étais un apprenti-guerrier au départ..., mais je ne me sentais pas à ma place, alors j'ai demandé à devenir apprenti-guérisseur et puis me voilà. En vérité..., je préfère ce rang à mon précédent; pas que je soit non-violent, au contraire, j'aimais me battre et chasser..., mais quelque chose d'autre, quelque chose de personnel, a fait en sorte que je ne sois pas à l'aise de devenir un guerrier.

Foudre l’écouta attentivement. Son regard insistant observant les moindre fais et geste de son interlocuteur qui semblait mal à l'aise. Il n'arrivait pas bien à définir ce que l'autre ressentait. Il avait l'air intimidé mais intrigué. Il hocha lentement la tête, pensif, il s’apprêta à répondre mais l’autre demanda :

- J'espère que ce n'est pas ton cas? Pardon... c'est sorti tout seul. Je crois que si c'était le cas, tu m'aurais déjà attaqué, non? C'est juste que les clans n'aiment pas beaucoup les étrangers, et j'ai grandi dans l'un d'eux... Tu comprends?

Foudre lâcha un petit rire, amusé, pas le moins du monde vexé. Mais l’autre semblait vouloir absolument se justifier. Avait-il peur ? Il se stoppa net et sourit. Il se rapprocha lentement de lui et vint lui donner un petit coup de tête, sa queue lui effleurant le flanc, avant de se détourner, reculant furtivement :

- Je ne t’en veux pas. Je comprends. J’ai toujours détesté les guerriers. Ils ont tué mes parents et les deux chats qui m’ont élevé.

Pour ce qui est de ses parents, il ne le savait pas, à vrai dire. Mais pour ce qui est de Devil Agony et Inferno, ils avaient, de sûr, été tués par les chats de clan. Mais pour des raisons valables, ces deux matous étaient sanguinaires, on les appelés l’Ombre et les Ténèbres, si les chats de clan ne l’ai avait pas tué, ils auraient été tué jusqu’au dernier par leur cruauté sans limite. Foudre était le résultat de leur folie. Mais ça. Il ne le dit pas à son interlocuteur, se contentant de prendre un air abattu et voilé de tristesse.

Foudre

Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 226
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Fév - 18:18
up ? En fait je savais pas si tu avais vu que j'avais répondu =3

Feuille de Trèfle

Age : 14
Date d'inscription : 21/11/2018
Messages : 83
Feuille de Trèfle
Guérisseur
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Fév - 14:04

Lorsque Foudre lâcha un petit rire, amusé, Feuille de Trèfle agita nerveusement une oreille, sa fourrure brûlante de nervosité. Le guérisseur savait à quel point les solitaires comme le mâle noir pouvait haïr les chats des Clans, et il n’avait nullement l’intention de vexer son interlocuteur, alors il faisait bien attention de choisir soigneusement ses propos en sa présence. Cependant, Foudre ne cessait de le surprendre, et de le déstabiliser par ses gestes hautement amicales. Il souriait, se tenait proche de lui, le touchait même parfois comme il le fit de nouveau à ce moment précis. Le solitaire se rapprocha du guérisseur et vint coller son front au sien tout en lui effleurant le flanc de sa queue. Feuille de Trèfle se raidît instinctivement. Il acceptait ce geste d’affection uniquement de la part de son frère, Feu Follet. Jamais aucun autre chat ne lui avait donné ce genre d’accolades avant. Comme si Foudre comprit son malaise, le solitaire se recula doucement. Je ne t’en veux pas. Je comprends. J’ai toujours détesté les guerriers. Ils ont tué mes parents et les deux chats qui m’ont élevé, miaula Foudre avec un air abattu. Feuille de Trèfle releva la tête. Il plongea ses yeux verts dans ceux dorés du solitaire, tentant de sonder la moindre de ses émotions, mais la seule que le guérisseur parvint à lire sur le visage de Foudre fut la tristesse. Alors il compatit avec lui en prenant soin de ne pas mentionner le Clan des Étoiles. Je suis désolé... Puisse-t-il être heureux désormais, où qu’ils soient.
HRP:
 

Foudre

Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 226
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Fév - 15:48
Feuille de trèfle était mal à l'aise, comme si cela le gênait mais qu'il n'osait pas lui dire. Comme s'il avait peur de le froisser ou peur que Foudre s'énerve ? Il avait pris de l'emprise sur le guérisseur qui semblait accepter docilement ses perfides avances plus par crainte qu'autre chose. Cela ne le dérangeait pas, comprenant non sans mal que le moindre de ses gestes, même déplacé serait probablement accepter par l'autre matou qui ne tentait pas la moindre rébellion. Foudre se demanda si au fond, Feuille de Trèfle aimait tout simplement qu'on puisse s'intéresser à lui. Après tout, depuis la nuit des temps, tout le monde aimait les compliments, l'intérêt, la séduction, l'admiration, surtout quand parfois, on se sentait incompris et Foudre se demandait si ce n'était pas un peu le cas du matou…

Feuille de Trèfle avait redressé la tête, ses yeux vert planté dans les siens un moment, comme s'il voulait y lire la vérité, comme s'il voulait savoir si un clan avait pu faire ça. Le solitaire avait pris sa mine la plus chagriné et cela marcha à merveille. Le visage du chat de clan semblait compatir. Foudre lui jeta une œillade theatral, comme s'il cherchait à se ressaisir malgré une tristesse qui n'existait pas, la situation s'était adouci à cette instant, le guérisseur s'était rejoint à sa peine, comme il s'y était attendu. C'était bien le style de ces soigneurs, dès que ça touchait la mort, le soin et la faiblesse, il devenait aussi doux et naïf que des agneaux...

- Je suis désolé... Puisse-t-il être heureux désormais, où qu’ils soient.

Foudre hocha la tête faisant mine de ne pouvoir ajouter quelque chose en ce moment, comme si la douleur le submergeait encore aujourd'hui. Quel acteur… Parfois, il s'adorait, il était trop fort! Il venait d'apprendre un secret au guérisseur, comme une confidence qu'il venait de lui faire, comme s'il lui faisait suffisamment confiance pour lui révéler cela. Foudre poussa un profond soupire en fixant le ciel. Même s'il bluffait, il continuait de se demander ce qu'était devenu ses parents, s'il vivait encore ou non… si un jour il les croiserait. Que ferait-il à ce moment là ? Est-ce que sa vie changerait ? Il observa l'autre matou, comme s'il était encore surpris de le voir là, il lui lança son plus beau sourire, le genre de sourire franc et rayonnant:

- Vraiment désolé de t'embêter avec mes histoires, Feuille de Trèfle, je ne devrais pas te dire ça, je sais que tu aimes ton clan, pardon, je suis vraiment trop bête...

Le ton du matou noir avait pris une teinte plus honnête et moins sinistre. Il laissa échapper à son tour un petit rire nerveux. Sa personnalité mystérieuse et terrifiante s'était apaiser et prenait une tournure presque plus chaleureuse mais le matou noir garda cependant son coté totalement aguicheur qu'il assumait parfaitement. Ce n'était pas la première fois qu'il cherchait à séduire. Et il ne choisissait jamais n'importe qui. Toujours des félins qui le méritait. Et un guérisseur méritait amplement ses avances. Il pencha sa tête sur le coté, changeant d'approche, essayant quelque chose de plus.. doux qu'avant. Il se racla la gorge, comme s'il avait quelque chose à dire mais qu'il n'osait pas, ses yeux de prédateur fixant le sol:

- C'est dingue ça, tu m'intrigues beaucoup… ça fait longtemps que je voulais te rencontrer. Je me suis renseigné sur les chats de clan, surtout pour me venger, tu comprends, j'aimais vraiment mes parents… J'ai eu pas mal d'info sur les guérisseurs aussi, via des solitaires mais tu as retenu mon attention. Il se releva d'un pas moins sûr qu'avant et s'assit en face de Feuille de trèfle, prenant son air le plus sérieux. - Je sais que vous avez beaucoup d'aprioris sur les solitaires mais je ne suis pas mauvais, au fond… Et j'aimerais beaucoup d'avantage apprendre à te connaitre… si tu veux bien..?

HRP: aucun soucis! C'est juste que j'ai pensé que tu l'avais pas vu avec tout ces rps qui ce sont rajouté par dessus x)

Feuille de Trèfle

Age : 14
Date d'inscription : 21/11/2018
Messages : 83
Feuille de Trèfle
Guérisseur
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Fév - 10:34
HRP:
 

Foudre

Date d'inscription : 10/07/2018
Messages : 226
Foudre
Solitaire
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Fév - 12:23
HRP:oui j'ai lu, je comprends et ne te presse pas ~

Feuille de Trèfle

Age : 14
Date d'inscription : 21/11/2018
Messages : 83
Feuille de Trèfle
Guérisseur
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 22:23
Feuille de Trèfle eut pitié de lui. La vie de solitaire ne semblait pas être facile; vivre seul, sans famille ou amis sur lesquels compter en temps de crise, et se faire traiter comme de la chair à corbeau par les Clans. Feuille de Trèfle baissa honteusement les yeux sur ses pattes blanches. Il eut alors une pensée pour ses parents, sa famille et ses amis. Son père était décédé du mal vert, et sa mère ne s’en était pas encore remise. Son frère avait choisi une voie différente de celle de guerrier, et il avait beaucoup d’amis. Feuille de Trèfle avait choisit d’être guérisseur pour une toute autre raison. Oui parce que le rang de guerrier ne lui convenait pas, mais aussi pour camoufler la vérité. Il n’était pas doué avec les autres. Il préférait la solitude et cachait un lourd secret.
Feuille de Trèfle releva alors les yeux. Il croisa de nouveau le doux regard de Foudre, et celui-ci lui sourit chaleureusement. Feuille de Trèfle se sentait bien en sa compagnie; soulagé et enfin compris.
« Vraiment désolé de t'embêter avec mes histoires, Feuille de Trèfle, je ne devrais pas te dire ça, je sais que tu aimes ton clan, pardon, je suis vraiment trop bête... »
« Tu n’as pas à te sentir bête, Foudre. Ton histoire m’a ouvert les yeux sur le fait qu’il n’y a pas que les Clans dans la forêt. C’est plutôt moi qui devrait s’excuser pour l’égoïsme et la cupidité des Clans. Mais je ne suis qu’un simple guérisseur... »
« C'est dingue ça, tu m'intrigues beaucoup… ça fait longtemps que je voulais te rencontrer. Je me suis renseigné sur les chats de clan, surtout pour me venger, tu comprends, j'aimais vraiment mes parents… J'ai eu pas mal d'info sur les guérisseurs aussi, via des solitaires mais tu as retenu mon attention. Je sais que vous avez beaucoup d'aprioris sur les solitaires mais je ne suis pas mauvais, au fond… Et j'aimerais beaucoup d'avantage apprendre à te connaitre… si tu veux bien..? » susurra Foudre en se rapprochant de Feuille de Trèfle.
Feuille de Trèfle frémît. Cette fois d’impatience plutôt que d’effroi. Il attendait fébrilement un nouveau contact physique avec le solitaire. Cela lui faisait un bien fou de s’abandonner un peu au charme de Foudre.
« Oh oui, je le veux. » souffla le guérisseur.

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: