AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Les premières lueurs de l'aube
 :: Espace RP :: Le Clan du Vent :: Les Territoires :: La Lande

Croc Silencieux

Date d'inscription : 26/10/2018
Messages : 39
Croc Silencieux
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Nov - 19:26
Matin de la saison de feuilles morte – Terres du Vent – Chemin traversant le territoire du vent menant aux hautes pierres.

Il était déjà l’aube, j’aimais les couleurs de la forêt aux premières lueurs. Mais cela signifiait aussi qu’il allait arriver. Je savais qu’il empruntait ce chemin, lui, cela faisait plusieurs fois qu’il volait mes proies. Cette fois, c’est lui que j’allais croquer. Depuis dix jours, je guettai ses allez et venues sur mon territoire, la nuit dernière, je m’étais arrêté aux frontière du clan du vent. Ce qui en soit était un mal pour un bien, car si cela limiterait mes mouvements au chemin à l’accès négociable de la pierre de lune, au moins, c’était dégagé. Je me situais dans le prolongement de l’emplacement où je l’avais perdu de vue la veille et j’aurai une chance de l’apercevoir au loin et savoir où il dort.  Oh, cet ignoble et énorme hibou grand-duc, je m’en ferai un petit déjeuner onctueux avant d’aller me coucher.

Couché, aux aguets, le museau fourré dans l’odeur d’ombre de mon pelage et le parfum du vent émis par les hautes herbes. Mon corps se tendait de plus en plus, je savais que c’était son heure, l’heure à laquelle par deux fois il m’avait subtilisé les animaux que je venais d’achever, me privant de nourriture. Ce volatile avait-il idée de l’étendue de la faute qu’il avait commise. Je plissai les yeux tandis que le ciel se teintait progressivement de jaune et de feu. Parfaitement concentré, je scrutai les cieux.

Envol de Corbeau

Age : 17
Date d'inscription : 04/11/2018
Messages : 51
Envol de Corbeau
Guerrière ~ Co-Fonda
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Nov - 20:40
Le vent faisait frémir les herbes folles de la lande, Envol de Corbeau les entendaient même depuis la tanière des guerriers. Elle se trouvait assise à l'entrée. Elle pouvait voir le reste du camp plongeait dans le noir. Il faisait assez sombre même si l'aube ne tarderait pas. Elle s'était réveillé un peu plus tôt pour des raisons qui lui échappaient. Elle s'était donc levée ne souhaitant pas faire une longue grasse matinée, non elle pourrait profiter de la solitude, se promener dans la lande se teintant peu à peu d'or, la rose perlerait aux brins d'herbe et elle verrait toute cette liberté s'étalant face à elle.
Elle attendait que le soleil se lève tout de même un peu plus et pour passer le temps elle s'offrit une toilette.

Lorsque le ciel commença à pâlir la guerrière écaille de tortue se mit sur ses pattes et se mit en route. Elle disparut discrètement, mais aussi gracieusement du camp. Lorsqu'elle eut monté la pente et passé les ajoncs qui servaient de protection, elle vit s'offrir devant elle un paysage si familier mais si magnifique qu'elle eut l'impression de redécouvrir ce panorama. Elle commença sa balade au pas puis se laissant prendre par la joie de la beauté de la nature elle s'offrit une course. Son appartenance au Clan du Vent faisait que ses pattes la démangeaient lorsqu'une si belle occasion de courir s'offrait.

Elle arriva bientôt près du chemin que certains chats empruntaient pour se rendre à la pierre de lune mais une odeur inconnue lui parvint soudain, frappante, dérangeante. Quelqu'un était là ou venait de partir, le fumet était frais. Elle ne voyait pourtant personne comme si l'inconnu ne voulait pas se manifester et cela dérangeait énormément Envol de Corbeau. Elle tenta de suivre la piste et se vit bientôt mener auprès d'un guerrier étranger tapis dans les herbes hautes. Elle sursauta à la fois de peur et d'énervement. Son pelage se hérissa peu à peu, sa queue gonfla et elle sortit ses griffes. Elle était furieuse que ce.. Ce félin se trouve ici sans autorisation. Que faisait-il sur son territoire?! Sa queue fouettait l'air, son agacement était palpable mais elle ne prit pour autant pas la parole. C'était à lui de s'expliquer, pas à elle de chercher, c'est lui qui était en faute!

Croc Silencieux

Date d'inscription : 26/10/2018
Messages : 39
Croc Silencieux
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Jan - 13:20
J’eus un sursaut en sentant un mouvement de recul dans mon dos, c’était à quelques queues de renard de moi, mais vif et présent. Une ou deux secondes durant, je patientai, les griffes sorties, laissant l’intrus déclencher le combat. Enfin, l’intrus de mon point de vue. Un inconnu qui bondit sur vous vous donnera toujours des dizaines d’informations sur lui : avait-il peur, quelle était son tempérament en combat, son âge. Certains n’attaqueront pas ; il demeure encore des individus un minimum civilisé.

Cet instant écoulé je rentrai mes griffes puis dégonfla mes muscles ainsi que ma fourrure. J’observai enfin qui me rendait visite ; contre le vent, je n’avais pas pu détecter d’élément intéressant. Quelque-chose me frappa dans son allure, ou peut-être était-ce dans son regard ; quelque-chose de nostalgique et plaisant, comme si je l’avais déjà connue. Je veux dire, vraiment connue, je l’ai déjà aperçue de loin aux assemblées sans jamais l’avoir abordée. Mais, je détournai les yeux du bleu des siens pour détailler sa fourrure : cette sensation de retrouvailles était surement faussée, tous les membres du clan du vent se ressemblent. Je sentais mes babines esquisser un demi-sourire en remarquant que de son côté, sans doute se disait-elle la même chose du clan de l’ombre. En effet, à force d’habiter ensemble toute la journée et de fréquenter toujours les mêmes énergumènes, ça conforme.

La guerrière était particulièrement jolie, j’aimais la robe écaille chez les femelles, leur étant spécifique, ce pelage mêlé les rend particulièrement féminines et irrésistibles. Son sang du Vent lui donnait une allure athlétique et ses yeux… je pense que si je les regardai à nouveau, une fois de plus je « tomberai » dedans. Mais j’étais fort occupé et ne pouvais me permettre d’être déconcentré maintenant.
« Bonjour, je suis sur le chemin de la pierre de lune, je n’en sortirai pas. Je ne compte pas rester longtemps, pour ma part, j’ai déjà fait ma nuit. » Il est vrai que j’étais pressé d’aller trainer mon noble postérieur sur la couche toute fraîche qu’un jeune esclave de six lune aura mis une demi-journée à préparer.
Soudain, mon pelage se gonfla imperceptiblement et en prévision, un gout âcre et métallique glissa sur ma langue. Mon horloge interne m'indiquait que ça allait être l’heure, si je ne m’étais pas trompé et que l’oiseau de proie passait bien dans cette zone au lever du jour, j’allais bientôt me venger des petit-déjeuner qu’il m’avait subtilisé.
Les oreilles couché je m’abaissai :
« Je chasse… quelque-chose, je te le donnerai si tu le souhaite, le bouffer ne m’intéresse pas. Je désire simplement en être débarrassé. » Par contre j’allais devoir faire un petit effort si je voulais qu’elle en fasse un minimum de son côté pour adhérer à ma chasse, ou du moins, rester discrète pour ne pas effrayer l'oiseau de nuit.
« Au fait, je m’appelle Croc Silencieux. » Voilà. Effort effectué. Donner mon nom m’étais parfaitement égal, peut être le connaissait-elle déjà. Je préférai qu’on identifie clairement que c’était moi qui avait traversé les frontières plutôt que « un mystérieux chat de l’ombre qui tramait très certainement quelque-chose de pas net ». Quand à elle, sa tête m’évoquait un nom d’oiseau, par contre je ne saurai dire lequel, sans doute l’avais-je déjà demandé à un collègue en avisant de loin son magnifique port lors d’une assemblée.

Envol de Corbeau

Age : 17
Date d'inscription : 04/11/2018
Messages : 51
Envol de Corbeau
Guerrière ~ Co-Fonda
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 1 Fév - 18:31
L'étranger ne s'agita pas tout de suite, attendit. Quoi? Envol de Corbeau n'aurait su dire, seulement il l'avait remarqué elle le sentait, après plusieurs secondes d'attente il daigna enfin se retourner. Il s'agissait d'un mâle brun tigré à l'odeur âcre du Clan de l'Ombre. Il était facile de tomber dans les clichés maintenant qu'il était identifié comme appartenant au clan le plus vicieux de la forêt, surtout qu'il se trouvait sur un territoire qui n'était pas le sien! Cependant la guerrière de la lande préféra le laisser s'expliquer avant de lui arracher la fourrure, peut-être que s'il était convaincant elle le laisserait partir sain et sauf. Il commença enfin par cracher ce qui l'avait amené ici sans qu'Envol de Corbeau n'ait rien à demander. Sans la regarder dans les yeux, il lui expliqua donc les causes de sa présence :

"Bonjour, je suis sur le chemin de la pierre de lune, je n’en sortirai pas. Je ne compte pas rester longtemps, pour ma part, j’ai déjà fait ma nuit."

La femelle aux yeux vert d'eau cerclé d'un noir profond eut un tressaillement à l'oreille droite, d'incompréhension, d'amusement aussi peut-être, cette explication était tellement simple? N'avait-il fait aucun effort pour être plus convaincant. Il méritait bien qu'on lui rappelle les règles, alors qu'elle gonflait son poil s'apprêtant à lui dire de dégager sur son territoire à lui, le mâle brun hérissa aussi ses poils et s'abaissa dans les herbes folles en position de chasse. Mais que faisait-il?

"Je chasse… quelque-chose, je te le donnerai si tu le souhaite, le bouffer ne m’intéresse pas. Je désire simplement en être débarrassé. "

Pardon? Cela avait été dit avec tant de naturel, quel culot! Il méritait bien une rouste mais en même temps, la concentration et l'audace dont il faisait preuve l'amusait beaucoup. Voulait-il vraiment qu'elle le croit? Ou même qu'elle l'aide à chasser? Il se foutait bien la griffe dans l’œil.

"Au fait, je m’appelle Croc Silencieux."

Elle tressauta à ses paroles, elle avait tellement été absorbé par son plan de combat que quand il parla se fut une surprise pour elle. Bon, elle en avait marre. Elle voulait de plus amples explications sur le pourquoi du comment. Pourquoi devait-elle le laisser chasser? Cela en valait-il vraiment la peine? Elle lui lâcha d'une voix à la fois hostile mais aussi séduisante :

"Et pourquoi donc devrais-je te laisser chasser ce... Quelque chose? Pourquoi ne devrais pas juste t'expulser de la lande?"

Une sorte de sourire mesquin se dessina sur son visage, elle n'était pas méchante, elle se jouait simplement de la situation et de ce guerrier beaucoup trop naïf.

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: